Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 14:24


La Francophonie s’est élargie, samedi à Kinshasa, en accordant à l’Arménie le statut de membre à part entière de l’organisation, celui d’observateur à l’Uruguay et en faisant entrer le Qatar directement comme membre associé, ce qui a fait polémique, a-t-on appris de sources concordantes.
L’OIF compte désormais 57 membres – dont 3 associés – et 20 observateurs.

Ces décisions, prises lors du 14e sommet de l’organisation qui se tient samedi et dimanche à Kinshasa, n’ont pas fait l’objet d’annonces publiques.

« L’Arménie est passée du statut de membre associé à membre à part entière », a indiqué à l’AFP une source au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), selon laquelle « l’Uruguay qui avait demandé à devenir observateur l’est devenu ».

Quant au Qatar, il est entré directement dans l’organisation en tant qu’ »Etat associé » sans passer par la « case observateur », comme c’est habituellement la règle, a expliqué cette source. Cette entrée du Qatar a fait grincer des dents, selon une source proche du ministère français de la Francophonie.


La polémique portait principalement sur la légitimité du Qatar, qui n’est pas francophone, à entrer dans l’OIF. Certains participants se sont aussi inquiétés de l’ambition de ce pays de développer davantage son influence en Afrique de l’Ouest musulmane et notamment de sa propension à financer des écoles religieuses prenant parfois la place d’écoles en langue française.


Selon la même source, « il y a eu des négociations très serrées sur le Qatar. Mais les Qataris ont fait un lobbying terriblement efficace auprès de différents pays, notamment africains ».

Le Qatar aurait ainsi obtenu le soutien de Djibouti et de la Guinée, pour favoriser son entrée au sein de l’OIF.

Le pays faisait notamment valoir qu’il accueillait de nombreux expatriés francophones et qu’une radio publique de langue française avait été financée au Qatar, selon une source informée des négociations.


Ces nouvelles adhésions pourraient réveiller le débat, récurrent, sur l’élargissement constant de l’organisation. Certains commentateurs reprochent en effet à l’OIF de perdre sa spécificité, au fur et à mesure qu’elle grossit en intégrant des pays qui ne sont pas considérés comme francophones.


http://www.demainonline.com/2012/10/14/le-qatar-devient-francophone-grace-a-ses-millions-de-petrodollars/



 
Repost 0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 12:00

La compagnie aérienne syrienne, Syrian Arab Airlines, a été interdite dans tous les aéroports de l’Union européenne. La décision a été publiée ce matin au Journal officiel après la décision des 27 de renforcer les sanctions contre la Syrie (la 19e du genre). 

L’interdiction de transport de fret avait déjà été prise dans une précédente décision, il s’agit là de visiter surtout les vols de voyageurs. Seule exception : les vols qu’elle pourrait assurer « à la seule fin d’évacuer des citoyens de l’Union et les membres de leur famille de Syrie« .

Interdiction de l’importation d’armes

L’Union européenne a également limité un peu plus la circulation d’armes sanctionnant toute importation ou réimportation d’armes de Syrie, comme les actes connexes (transport, financement…) à ses citoyens et entreprises. Ainsi « sont interdits l’achat, l’importation ou le transport d’ar­mements et de matériels connexes de quelque type que ce soit, y compris les armes et les munitions, les véhicules et les équipements militaires, les équipements paramilitaires et les pièces détachées pour les susdits, en provenance ou origi­naires de Syrie ». 

De même est interdit « de fournir,directement ou indirectement, un financement ou une aide financière, y compris des produits financiers dérivés ainsi que des produits d’assurance et de réassurance, et des services de courtage liés à des produits d’assurance et de réassurance, en lien » avec ces importations.

Liste noire

Enfin, la liste noire de l’UE s’est allongée de 28 personnes essentiellement des membres du gouvernement car ils « partage(nt) la responsabilité de la répression violente exercée par le régime contre la population civile ». 

Voient ainsi leurs avoirs gelés et interdits de visas vers l’UE : les vices-premiers ministres, Qadri Jameel, et Waleed Al Mo’allem (le premier est chargé des affaires économiques, le second des affaires étrangères et des expatriés) ; le Ministre de la défense et commandant militaire, le Général de division Fahd Jassem Al Freij ; le Ministre des biens religieux, Mohammad Abdul Sattar Al Sayed ; le ministre des ressources pétrolières et minières, Sa’iid Ma’thi Hneidi , etc. 

On trouve également Raza Othman, l’épouse de Rami Makhlouf (le cousin du prési­dent Bashar Al Assad et « principal financier du régime ») ainsi que Suleiman Maarouf, un homme d’affaires « proche de la famille du président Al-Assad », qui possède la chaîne de télévision Dounya TV a la double nationalité britannique et avait été impliqué dans un achat d’armes sud-africaines pour le compte du régime.

Télécharger la décision fixant les sanctions

http://www.bruxelles2.eu/zones/moyen-orient/la-syrian-airlines-interdite-de-vol-dans-lunion-europeenne-et-autres-sanctions.html

 
Repost 0
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 13:39


Certains crient à qui veut l’entendre qu’un peuple imaginaire, issu d’un pays imaginaire est victime d’une injustice qui ne peut elle aussi qu’apparaitre imaginaire.

Voilà le « paradoxe palestinien », à partir d’une situation inventée de toutes pièces, encouragée par la lâcheté de la communauté internationale, incapable de faire respecter ses propres décisions ayant la force du droit, les « palestiniens » focalisent à eux seuls et de manière permanente l’intérêt du monde entier, et ce depuis 60 ans.

N’existerait-il plus aucune autre injustice ou cause sur cette planète qui mériterait un éclairage particulier, même temporaire, même partiel ?

Les « palestiniens » seraient donc les uniques victimes permanentes, presque patentées sur cette terre ou comme tout un chacun le sait, l’injustice n’existe pas, et puis pourquoi revendiquer quand on est Tibétains ou Tamoul, Haïtien ou Darfouris, puisque n’étant pas musulmans votre cause ne trouvera aucun écho en occident ou la paix sociale s’achète au prix des plus basses compromissions.

La débauche de moyens financiers mis à disposition d’une propagande omniprésente passée maitresse dans l’art de la victimisation, relayée par la somme des haines, parfois séculaires, antisémites, antisémitisme qui semble être le carrefour moderne ou se rencontre frustrations, barbarie, arriération et mysticisme moyenâgeux.

Et bien soit cédons nous aussi, dans un raisonnement qui ne peut être que par l’absurde, à la pression conjuguée de la bêtise et de l’argent de monarques régnant sur des royaumes dont les mœurs remontent à l’Age de pierre.

Alors oui je l’affirme à mon tour, les « palestiniens » sont les victimes de toutes les pires injustices de l’histoire de l’humanité à travers les siècles, au diable l’esclavage des romains, ridicule les mises à sac des huns, obsolète les massacres de saxons, dépassé le tiers de la population mondiale agonisant sous les flèches mongols, infinitésimale l’esclavage des africains, et j’en passe, non décidément rien n’égale l’incommensurable injustice faite au « peuple palestinien ».

Et tous les médias occidentaux reprennent sans relâche l’insupportable complainte de ces gémissants bien portant, certains par naïveté, d’autres par parti pris, tous par préjugés, et n’écartons pas la dose de cynisme nécessaire pour faire triompher le mensonge sur la vraie douleur.

Et au diable si finalement à part une poignée d’excités, trouvant l’occasion de vomir leur haine tout cela n’intéresse pas grand monde, qu’importe si à part une communauté juive sur les dents, agressée, mise en danger existentielle, personne ne voit le danger que font courir une telle médiatisation abusive.

Que penser de l’effarante masse d’informations déversée sous forme de débats, documentaires, reportages, articles, interviews, fictions, toutes toujours plus agressives, plus vindicatives, dont certaines s’apparente enfin a des appels à la haine et comme cela s’est produit dernièrement, au meurtre.

Et rien ne semble calmer la démagogie des diffuseurs en mal d’audience, prêt à diffuser chaque ineptie pouvant leur assurer un dixième de part d’audience supplémentaire auprès de la masse débilitante des faibles d’esprits qui se sont perdus dans les filets de la machine de propagande « palestinienne » construite avec les millions d’euros des monarchies pétrolifères.

Et l’on pourrait penser qu’une telle débauche de moyens soit mise à la disposition d’une propagande dénonçant un crime unique dans les annales de l’humanité, mais que penser quand on constate que la guerre civile algérienne de 1992 à 2000 a fait 200.000 morts, qu’au Darfour 300.000 personnes sont mortes sous les coups des hordes arabes racistes et criminelles manipulées par le barbare El Béchir, combien de cinghalais et de tamouls sont morts au Sri Lanka, et la liste serait sans fin si notre petit conflit Israélo Arabe ne venait pas l’interrompre, imposant avec force ces 85.000 victimes en 64 ans dont 35.000 juifs, mais où est donc ce fleuve de sang dont on nous parle à longueur de journée, un algérien, un tchétchène, un kurde, aurait-il moins de sang en lui qu’un « palestinien » ?

Malgré toute l’énergie qu’Israël est accusé de mettre pour commettre un génocide, un holocauste même, sur ce pauvre « peuple », elle n’arrivera sans doute jamais à éliminer, et de loin, plus de « palestiniens » que ne l’ont fait avec constance et motivation tous les régimes arabes de la région.

La preuve formelle étant que ce « peuple palestinien » est le seul peuple victime d’un génocide dont la population double tous les 15 ans !!!

Mais le monde musulman traumatisé par sa lente et inexorable décadence a défini comme l’unique solution à ses frustrations civilisationnelles, la destruction d’Israël, et cette destruction doit être totale, sans appel, ouvertement génocidaire, d’inspiration babylonienne ou romaine, les juifs ne devraient plus être en mesure de pouvoir récupérer le territoire volé, spolié, occupé, pillé, déjudaïser pour finalement être laissé à l’abandon par une population, hétéroclite, composée d’individus venant des quatre coins de la région, n’ayant pour seule unité qu’une religion à l’interprétation dégénérescente, voulant se donner l’aspect d’un peuple ethniquement cohérent comme le canada dry sert d’ersatz de whisky à des enfants en mal d’imitation de leurs parents.

Les stakhanovistes de l’antisionisme, vomissant de la haine comme d’autres construisent des murs qui ne serviront pas à les protéger, ont établi aux yeux de l’opinion les rôles de chacun, pourquoi objecter alors qu’Israël est une démocratie quant au mépris de la plus élémentaire évidence on vous répond « apartheid », pourquoi mettre en avant le niveau de vie des arabes israéliens quand on vous réponds « camps de réfugiés » au Liban sans s’interroger le moins du monde sur la responsabilité de « l’état » libanais, si on peut appeler cela un état, dans le fait de laisser vivre un million de personnes comme des chiens depuis 60 ans, en restreignant leur accès au progrès social tout en maintenant une importante charge fiscale sur eux.

Non décidément le fleuve de sang des suppliciés à travers le monde n’a que peu de valeur face à l’éraflure que constitue la question « palestinienne » devant l’histoire de l’humanité.

A une époque pas si lointaine, tout un pan de la politique française s’était bâtie autour du fameux « il ne faut pas désespérer Billancourt », sous entendant ne démoralisons pas la force vive ouvrière de la France, ce mot d’ordre s’est depuis un peu galvaudé et, Billancourt transformé en banlieue huppée de la capitale, c’est maintenant Epinay ou Vaulx en Velins qu’il ne faut pas désespérer, la force vive n’étant plus symbolisée par les ouvriers mais par une jeunesse se déracinant plus qu’elle n’est déracinée, s’excluant plus qu’elle est exclue, habile à saisir promptement les excuses que lui fournit une classe politique renouant avec ses traditions collaborationnistes, aux mépris des valeurs qui sont censées avoir fait l’honneur de ce pays.

Cette même population ou l’on croit voir la vigueur d’une pseudo pluralité culturelle, sans imaginer que cela ne soit qu’une mise en joue mortelle par ceux que l’on croyaient manipulables et qui exercent désormais un implacable chantage sur la société et la paix civile.

Car un jour il faudra que les apprentis sorciers, à courte vue, quand ils voient, à déficience auditive quand ils entendent, comprennent qu’en éructant des images et des propos anti israélien, ce n’est pas Israël qu’ils attaquent mais leur propre schéma de société occidentale, que même l’idéologie gauchiste la plus simpliste en cours chez la plupart d’entre eux, ne serait pas capable de faire renoncer à leur douillet confort.

Oui, aujourd’hui l’idiot n’est plus le banlieusard sans conscience politique, mais le parisien à l’abri devant les murailles de sa suffisance qu’ils croient hautes et épaisses et qui s’effondrera comme des brindilles sèches au moindre assaut d’importance, le banlieusard a pris de l’avance en comprenant qu’Israël d’une part, et le judaïsme d’autre part représente la première et quasiment seule, ligne de défense devant l’islam intolérant, violent, ségrégationniste et parfois génocidaire.

Aux yeux de cette population, cette victoire dans cette double lutte marquera pour toujours l’hégémonie de l’islam sur le monde et symbolise les deux phases stratégiques ou celui-ci doit absolument s’imposer, la lutte sur Israël en est le symbole nationaliste, la lutte contre le judaïsme en est le symbole religieux.

Cette conviction en est renforcée par deux analyses que le Mahométan croit infaillible, ou le manque de profondeur est, espère-t-il, compensé par la rhétorique, abattre Israël c’est abattre la société judéo chrétienne et donc le fondement de la nation, abattre le judaïsme permet aussi de couper le christianisme de sa racine indispensable et de lui enlever toute légitimité.

Problème que n’a pas l’islam qui se base sur des écritures plagiées puis falsifiées dans un but politique.

Voilà en quoi continuer à s’acharner sur Israël ferait porter sur les médias occidentaux une grande part du futur malheur de leurs enfants, mais ces médias ont-ils suffisamment d’humilité et de clairvoyance pour l’admettre ?, rien n’est moins sûr, surtout quand votre éducation est pétrie de préjugés aux racines profondes.

Pourtant les médias n’ont finalement qu’à retourner à leurs missions originelles, l’information, au lieu de vouloir conserver à tout prix un vernis déjà craquelé, pourquoi ne pas mettre l’accent sur les incohérences de l’islamisation et de sa rhétorique œcuménique, pourquoi ne pas expliquer aux africains que la traite orientale africaine organisée par les arabes à fait deux fois plus de victimes que la traite occidentale.

Pourquoi ne pas expliquer à la communauté indienne que la domination de l’islam en Inde s’est faite au prix de 40 millions de morts en 400 ans, pourquoi ne pas expliquer aux pakistanais qu’ils ne sont musulmans qu’au prix du sang de leurs ancêtres.

Pourquoi ne pas expliquer aux kabyles et aux berbères la condition de leur islamisation, et les exactions qui l’ont accompagnée.

Pourquoi ne pas expliquer aux antillais que c’est avant tout aux marchands d’esclaves musulmans de côte d’Ivoire et du Sénégal qu’ils doivent leur statut d’ex esclave.

Pourquoi ne pas expliquer aux philippins et aux indonésiens l’esclavage moderne dans lequel est encore réduit des centaines de milliers de leurs compatriotes dans les pays du golfe.

Plus près de nous pourquoi ne pas expliquer aux bosniaques et aux albanais ce que fut vraiment l’occupation turque, et l’obligation d’embrasser l’islam pour pouvoir obtenir le moindre avantage de l’occupant.

Plus près encore pourquoi ne pas réellement expliquer aux faibles qui se convertissent et se radicalisent en France qu’ils sont des cibles faciles aux services d’une idéologie et une culture qui est une insulte permanente à la mémoire de leurs aïeux.

Amusant alors de voir tous les peuples du monde se soulevant devant cet insidieux impérialisme qui sous couvert d’apporter la paix à l’humanité, ne lui a imposé depuis qu’il existe, que la guerre, l’intolérance, et la stagnation.

Mais tout cela je doute qu’un jour les médias occidentaux aie la volonté de le souligner, Israël est une cible bien trop facile à toucher pour qu’ils en changent, la vision à courte vue est bien trop confortable, bien trop rassemblant, pour que l’on change les clichés mensongers qui servent à la décrire pour les remplacer par la simple objectivité de la vérité.

Quel reportage ou n’importe quel autre forme d’information, mettra réellement en avant la réalité du terrain, celle qui affirme et démonte qu’il vaut mieux être arabe en Israël que dans un pays arabe, et qu’il vaut mieux être arabe en Israël que dans la plupart des pays occidentaux, qu’en Israël les musulmanes peuvent sortir voilées dans la rue sans être prises pour cible par une police préférant s’en prendre à une femme qu’à une bande de sauvageons de cité, qu’en Israël la construction d’une mosquée pour que les musulmans israéliens prient dignement ne devient pas une affaire d’état ou tout un tas d’hommes politiques tiennent des propos nauséabonds afin de complaire à un électorat puant de haine et de racisme.

Qu’en Israël les musulmans israéliens votent, travaillent, se soignent dans les mêmes conditions que les juifs quand en occident ils sont victimes d’une discrimination à l’emploi permanente et que si on accepte volontiers qu’ils paient leurs impôts, la seule évocation qu’ils puissent intervenir dans les affaires de la ville où ils vivent et où ils participent à l’économie entraine des débats ou les propos racistes tenus par certains sont dignes des plus belles gastro entérites.

Qu’Israël est la seule nation à tenir ses engagements financiers vis-à-vis des pseudos « palestiniens », quand nombre de promesses occidentales et plus souvent encore, arabes, restent lettre morte.

Qu’Israël n’a jamais procéder à la moindre épuration ethnique alors qu’un millions de juifs installés dans des pays devenus musulmans bien avant l’avènement de l’Islam n’ont eu le choix qu’entre la valise ou le cercueil, quand la valise elle-même n’a pas servi de cercueil, qu’au contraire de la conquête du quartier juif de la vieille ville de Jérusalem en 1948 ou tous les juifs furent regroupés puis expulsés de logements qu’ils n’ont jamais cessé d’occuper, la reconquête de la capitale d’Israël en 1967 n’a jamais fait l’objet de la moindre purge de sa population arabe.

Qu’Israël n’a jamais forcé le moindre arabe a quitté sa maison en 1948, mais que ceux-ci l’ont fait sur ordre de leurs leaders afin de faciliter « l’extermination et le rejet à la mer de la vermine juive ».

Quel reportage osera dire que les juifs ne développe aucun programme d’éducation enseignant la haine des arabes et de l’islam, il est vrai que la réalité israélienne pourrait se suffire à elle-même, au contraire des médias arabes diffusant en quasi permanence des appels aux meurtres de juifs.

Quel reportage osera montrer l’impact des thèses révisionnistes, négationnistes et complotistes sur la population musulmane des cités françaises.

Quel reportage pourra aussi démontrer l’antisémitisme des dirigeants musulmans, du fréquentable libanais au putride iranien qui si ils revendiquent la pénalisation du blasphème pour leur propre religion rivalisent d’insultes envers le judaïsme et ses symboles, quand ils n’insultent pas les morts…

Quel reportage osera démontrer clairement la collusion entre les thèses racistes identitaires du front national et l’idéologie gauchisante racoleuse pro palestinienne qui se rejoigne dans l’antisémitisme comme le grand mufti de j Jérusalem se senti une communauté d’esprit avec le nazisme…

Un jour il faudra bien désespérer Epinay ou Vaulx en Velins ou ce sont les banlieues et la haine qui y règne qui désespéreront la France.

Serge Salfati

http://www.europe-israel.org/2012/10/le-peuple-palestinien-est-le-seul-peuple-victime-dun-genocide-dont-la-population-double-tous-les-15-ans/

Aucun commentaire:

Repost 0
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 18:55

C’est une amie diplomate qui m’a signalé cette vidéo étonnante (que vous avez peut-être déjà vue, elle est en ligne depuis janvier).

 On y voit le président égyptien Gamal Abdel Nasser raconter à un large auditoire sa négociation avec les Frères musulmans, en 1953, lorsqu’il a pris le pouvoir avec un groupe d’officiers, et faire rire la salle en expliquant que ces energumènes voulaient rien moins que voiler toutes les femmes égyptiennes.
Visiblement, cette vidéo est postérieure à l’attentat contre Nasser, en 1954, par un homme présenté alors comme un Frère musulman : Nasser profita de cet épisode pour dissoudre la confrérie et envoyer en prison quelques uns de ses dirigeants.

Nasser dit :
 

« En 1953, nous voulions vraiment travailler ensemble, avec les Frères Musulmans, pour qu’ils deviennent raisonnable. J’ai rencontré leur responsable. On s’est assis et il a présenté ses exigences. Qu’a-t-il dit ? Il a commencé par dire : il faut que tu imposes le voile en Egypte. Que tu demandes que chaque femme porte le voile en sortant dans la rue. »

 
L’audience alors éclate de rire, ah quelle bonne blague ! Nasser fait un signe de la main assez drôle, genre : « Allez comprendre ces dinguos ». Un homme crie : « Qu’il le porte, lui ! ». redoublement des rires...

Nasser poursuit :
 

« Je lui ai répondu : si je faisais cela, ce serait un retour à l’époque de Al-Hakim bi-Amr Allah (au XIe siècle, ndlr) qui interdisait aux femmes de sortir dans la journée ! (rires) Pour moi, chacun doit rester libre de ses choix. »

 
« Il me dit : “c’est vous le gouverneur, vous pouvez décider‘.

Je lui réponds : Monsieur, votre fille est en faculté de médecine, elle ne porte pas le voile. (rires) Si vous, vous n’arrivez pas à faire porter le voile à une fille, la vôtre, comment voulez vous que le je fasse porter à 10 milions de femmes égyptiennes !’” (Explosion de rires dans l’audience).

50 ans plus tard, ces histoires de voile ne font plus trop rigoler...

Pascal Riché - Mon Oeuil

http://www.jforum.fr/forum/international/article/nasser-la-bonne-blague-les-freres

Repost 0
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 18:04

**Ceux qui tiennent à rester aveugles sur les objectifs des Frères Musulmans devront fermer les yeux un peu plus fortement que d’habitude, car le texte se passe de commentaires **

Bien des fois nous avons, au cours de cette dernière année, entendu et lu de la part de sources très autorisées et a priori très compétentes, que les Frères Musulmans, en fin de compte, étaient des « modérés » et qu’il était heureux qu’ils fussent au pouvoir (Egypte, Tunisie…) de façon à présenter une défense contre les extrémistes, c’est-à-dire les salafistes. 

Nous avons toujours dit à nos interlocuteurs que cette distinction, variante du couple célèbre "good guy - bad guy" nous paraissait une illusion dangereuse. Les costumes, la taille de la barbe et l’appétence à l’assassinat de masse peuvent varier, le fond est analogue.

« Ceux qui tiennent à rester aveugles sur les objectifs des Frères Musulmans devront fermer les yeux un peu plus fortement que d’habitude, car le texte se passe de commentaires  »
Pour ceux qui en doutent, qu’ils se reportent, comme nous l’avons fait, au très officiel site du gouvernement égyptien, puis à partir de là au site du ministère des Affaires religieuses, qui lui-même réfère à la très célèbre université El Azhar, la plus importante de l’islam sunnite et habituellement qualifiée de « modérée ».

 Dans ce dernier site, il suffit de cliquer sur l’onglet « non-musulmans » et on y trouve le texte suivant sur « l’Islam et les religions du livre » (à savoir les Juifs et les chrétiens) qui bénéficie donc des certificats de validité islamique les plus prestigieux qu’on puisse imaginer.

 De ce long texte en anglais, nous avons choisi un passage significatif dont nous vous donnons la traduction en français. Pour ceux qui tiennent à rester aveugles sur les objectifs des Frères Musulmans (ceux du Hamas, d’Ennahda, de l’UOIF et de Tariq Ramadan….) ils devront fermer les yeux un peu plus fortement que d’habitude, car le texte se passe de commentaires.

Ou plutôt, un seul commentaire, sur l’auteur : c’est une femme, vivant au Pakistan, née aux Etats-Unis, antisioniste obsessionnelle et convertie du judaïsme à l’Islam….Mme Maryam Jameelah remporte une place de choix dans l’histoire de la haine de soi…

« ...Sur quelles bases une réconciliation durable entre Musulmans, Juifs et Chrétiens peut-elle se fonder ? Nous devons comprendre que dans les circonstances actuelles, aucune amitié n’est possible. 

Les Juifs et la chrétienté se sont associés pour nous détruire et détruire tout ce que nous chérissons. Le sionisme, la franc-maçonnerie, l’activité missionnaire et l’orientalisme se sont combinés pour nous annihiler sur le plan spirituel, sur le plan culturel et même sur le plan physique. Ce serait folie pure et simple que de baiser les mains qui nous frappent.

 Des relations pacifiques et un respect mutuel entre nous ne peuvent se réaliser que par l’usage de la force. Nous devons cesser de nous justifier et nous devons présenter au monde le message de l’Islam de façon honnête et sans ambages. Avant d’espérer réussir à délivrer le message divin à grande échelle, nous devons d’abord convertir les musulmans de façade en vrais croyants. 

Nous devons établir un état islamique solide dans lequel le monde verra nos préceptes transcrits en actions. Enfin, nous devons écraser les conspirations du sionisme, de la franc-maçonnerie, de l’orientalisme et des missions étrangères avec la plume, mais aussi avec l’épée. Nous ne pouvons offrir la paix et la réconciliation aux gens du Livre sans les avoir humiliés et sans avoir pris l’ascendant sur eux… » El Azhar

 Richard Prasquier Président du CRIF

http://crif.org/fr/leditorialdupresident/les-fr%C3%A8res-musulmans-des-mod%C3%A9r%C3%A9s/32732
Repost 0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 13:19


Lorsque Mahmoud Ahmadinejad a pris la parole à l’ONU, lundi, l’ambassadeur israélien Ron Prossor a claqué la porte. Honteusement, la délégation américaine est restée assise.

Ron Prosor at quitté la session de l’ONU lundi sur la primauté du droit quand le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a pris la parole.

« Il n’y a ni justice, ni juge, » dit Prosor, après avoir quitté la salle.

« Le chef d’un pays hors la loi qui est un violateur des principes fondamentaux de la primauté du droit n’a pas sa place dans cette salle » at-il dit. « C’est une honte et un déshonneur de donner à quelqu’un comme lui l’occasion de s’exprimer sur un sujet aussi important. »

Prosor a dit que laisser Ahmadinejad aborder à l’ONU la question de la primauté du droit était comme «nommer un pyromane comme chef des pompiers. »

Ahmadinejad doit s’adresser à l’Assemblée générale le mercredi, mais il n’y aura pas de délégués israéliens dans la salle parce que c’est Yom Kippour.

Ahmadinejad s’est adressé lundi à l’ONU, après avoir déclaré plus tôt dans la journée qu’Israël  n(a « pas de racines » historiques au Moyen-Orient sera «éliminé».

Ahmadinejad affirme qu’Israël sera «éliminé»

Prenant la parole aujourd’hui à New York, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré qu’Israël sera «éliminé». Ahmadinejad a fait ces remarques aux journalistes. Il est à New York pour l’Assemblée en générale des Nations Unies.

«Fondamentalement, nous ne prenons pas au sérieux les menaces des sionistes», a déclaré, Ahmadinejad  àl’agence Reuters. « Nous disposons de  moyens de défense et nous sommes prêts à nous défendre. »

Le dimanche, le Secrétaire général Ban Ki-moon a rencontré Ahmadinejad et l’a avertit des dangers de la rhétorique incendiaire au Moyen-Orient.

Ahmadinejad n’a pas tenu compte de l’avertissement et, parlant aux journalistes par le biais d’un interprète, il explique  Israël n’a pas le droit d’exister .

« L’Iran a 10 mille ans. Ils (les Israéliens) ont occupé ces territoires ces  60 à 70 dernières années, avec l’appui et la force des Occidentaux. Ils n’ont pas de racines historiques dans cette région  » a-t-il déclaré, se référant à la fondation de l’Etat moderne d’Israël en 1948.

«Nous  croyons qu’ils sont dans une impasse et ils sont à la recherche de nouvelles aventures dans le but d’échapper à cette impasse. L’Iran ne sera pas endommagé par des bombes étrangères », a déclaré Ahmadinejad.


Résumé par Aschkel pour israel-flash - source weeklystandard.com



Repost 0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 13:07


 septembre 22nd, 2012   Aschkel
  

Les médias arabes ne sont-ils pas les premiers à blasphémer, injurier, offenser les autres religions, les autres peuples ? Bien sûr que si. Tous les jours, les Juifs sont traités de porcs, de singes, de mécréants, de peuple inventé… Certains médias musulmans ne se contentent pas de caricaturer les Juifs, ils appellent à les égorger.  Et bien entendu, dans la très grande majorité du monde arabo-musulman, personne ne s’indigne.

 
Un ambassadeur américain tué, des manifestations au Yémen, en Thaïlande, au Pakistan, en Tunisie, en Belgique… la bannière étoilée brûlée un peu partout , un rassemblement illégal place de la Concorde à Paris ou l’on scande les éternels « Mort aux Juifs » devant les forces de l’ordre de la République française, qui ne bougent pas. Le tollé provoqué par un navet de quelques minutes, produit par des extrémistes américains et diffusé sur Youtube semble, pour le moins, disproportionné.
Mais les musulmans radicaux, salafistes et autres intégristes ne nous avaient guère habitués à mieux, leur manque d’auto-dérision est désormais connu et reconnu de tous.
Et pourtant, l’arroseur n’est-il pas arrosé ? Les médias arabes ne sont-ils pas les premiers à blasphémer, injurier, offenser les autres religions, les autres peuples ? Bien sûr que si. Tous les jours, les Juifs sont traités de porcs, de singes, de mécréants, de peuple inventé… Certains médias musulmans ne se contentent pas de caricaturer les Juifs, ils appellent à les égorger.  Et bien entendu, dans la très grande majorité du monde arabo-musulman, personne ne s’indigne.
Bizarrement, face à ces injures chroniques, aucune réaction hystérique, aucune Ambassade attaquée, aucun drapeau brûlé.
La preuve que l’on peut être offensé mais garder son sang-froid, et s’indigner autrement que par la violence.
Alors, comment trouver le début d’une explication à cette névrose, à cette folie ?
Dans un monde musulman, où la critique du pouvoir est absente, où ce même pouvoir est propriétaire des principaux organes de « presse » qui divaguent régulièrement sur le prétendu rôle des Juifs dans leur malheur.
Dans  un monde arabe qui compte 100 millions d’analphabètes, sans parler des pays musulmans non-arabes. Devons nous être étonnés par une telle psychose ? J’en doute.
Par opposition, la presse israélienne est reconnue pour ses critiques virulentes à l’encontre de son propre pays, de ses concitoyens, des religieux et du judaïsme. L’humour juif  est lui-même fondé sur l’auto-dérision, sur la capacité à se moquer de sujets extrêmement sensibles sur lesquels, à priori, les Juifs « n’ont aucune raison » de rire : l’argent, Dieu, Israël, la misère, les pogromes et même…La Shoah.
Manque d’humour où manque d’éducation. A l’heure ou les manifestions devraient se concentrer sur les massacres en Syrie, quasiment inexistante. Nous sommes en droit de nous poser la question sur la disproportion des réactions qui enflamment le monde arabe.

Copyright © Israël Flash - Reproduction autorisée avec la mention et un lien vers la source

Related Posts


http://www.israel-flash.com/#axzz1Zt7nHbgr   
Repost 0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 12:51

Iran/Israël: la guerre « finira par arriver », Ashton fait la belle avec son pote Jalili à un tea party, et ne parle même pas du nucléaire, offre des gateauxet retarde d’autant plus l’échéance, pendant que Téhéran avoue ouvertement avoir dupé les services de renseignements Occidentaux, mëme si ceux-ci avouent que le temps est désormais compté et la patience aussi, l’Iran n’en a cure et livre des armes lourdes à la Syrie. 
 
 
La guerre d’Israël contre l’Iran  »finira par arriver », a déclaré hier le général Mohammad Ali Jafari, commandant en chef des Gardiens de la révolution (Pasdaran), affirmant que son pays était prêt et détruirait l’Etat hébreu.
« La guerre finira par arriver mais il n’est pas certain quand et où elle aura lieu », a dit le chef de l’armée d’élite du régime islamique, cité par les agences Isna et Fars.
 
« Cette tumeur cancéreuse qu’est Israël cherche à lancer une guerre contre nous. Mais on ne sait pas quand elle se produira. Ils (les Israéliens) considèrent désormais la guerre comme le seul moyen de nous affronter, mais ils sont tellement stupides que leurs maîtres (les Etats-Unis) devraient les stopper », a ajouté le général Jafari.
« S’ils commencent (l’agression), cela conduira à leur destruction », a-t-il encore déclaré.
Israël a menacé à plusieurs reprises de frapper les sites nucléaires iraniens si les sanctions et les efforts diplomatiques ne parvenaient pas à convaincre Téhéran de cesser ses activités nucléaires sensibles.
Hier, l’Iran a mis en garde l’Etat hébreu et son allié américain contre toute attaque, assurant que sa réponse serait « immédiate ».
 
Dans le  même temps la mère Ashton continue de se faire rouler dans la farine
l’Iranien Jalili se frotte les mains, l’Européenne Ashton débarrasse la table
Le négociateur en chef iranien Saïd Jalili a qualifié mercredi de « fructueux » son entretien la veille à Istanbul avec Catherine Ashton sur le nucléaire iranien.
 
En effet il s’est déroulé autour d’une tasse de thé sur une table encombrée d’agendas.
Ils ont passé une bonne heure à chercher la prochaine date de rencontre, entre un cake que Mme Ashton avait elle-même préparé pour l’occasion, un cake aux fruits justement, et des nougats aux pistaches que Jalili avait apportés.
 
Ils ont réussi à dégager trois dates, pas des dattes fraiches apportées aussi par Jalili et dont s’est régalée Catherine Ashton, mais les dates des prochaines rencontres.
 
Ils se sont accordés sur le thé noir, qu’ils préfèrent définitivement au thé vert.
Catherine Ashton qui a profité de l’occasion pour donner sa recette de cake à Jalili, « va consulter les six pays (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et l’Allemagne) de façon à ce qu’ils puissent évaluer ces derniers développements » et choisir la date de la prochaine rencontre.
Vu qu’il y a trois propositions, elle devra jouer serré et l’on suppose que cela prendra beaucoup, mais vraiment beaucoup de temps.
 
« Nous attendons le résultat de leurs évaluations et espérons que les discussions d’hier soir puissent contribuer aux efforts déployés actuellement pour une meilleure compréhension entre nous », a souhaité le représentant du guide suprême iranien, qui a emporté avec lui un cake entier que Mme Ashton avait emballé à cet effet dans du papier aluminium.
 
Elle-même, à défaut de promesses sur un éventuel arrêt de l’enrichissement d’uranium, a emporté dans ses bagages une boite de confiseries iraniennes qui fondent dans la bouche et pas dans les mains.
Jalili a une fois de plus frappé fort puisqu’il n’a même pas été question du nucléaire et Mme Ashton pourra régaler les chefs d’Etats des 5+1 avec une poignée de nougats et la garantie qu’ils n’y laisseront pas leurs prothèses dentaires.
Les Mollah ne se cachent même plus !
Téhéran reconnaît avoir dupé les services secrets occidentaux
L’Iran a intentionnellement désinformé les services spéciaux occidentaux au sujet de son programme nucléaire, a déclaré le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique Fereydoon Abbasi Davani dans une interview au quotidien panarabe Al-Hayat.
« Nous fournissons intentionnellement de fausses informations lorsque nous n’avons pas d’autre choix que de tromper les services de renseignements étrangers. Parfois, nous faisons semblant d’être plus faibles ou plus forts que nous ne le sommes en réalité », a fait savoir l’expert nucléaire iranien.
Expliquant les raisons qui ont poussé la République islamique à désinformer l’Occident au sujet de son programme nucléaire, M.Abbasi Davani a indiqué que beaucoup agents des services secrets occidentaux, notamment le MI-6 britannique, étaient infiltrés au sein de l’Agence internationale d’énergie atomique (AIEA). Selon l’expert, la direction de l’AIEA agit souvent en fonction des informations fournies par les services secrets des pays occidentaux, hostiles envers l’Iran.
Les désinformations refont régulièrement surface lors des négociations entre l’Iran et l’AIEA, a conclu le responsable.
Les Etats-Unis et certains autres pays reprochent à l’Iran de vouloir se doter de l’arme nucléaire sous couvert d’un programme nucléaire qu’il prétend réaliser à des fins pacifiques. Téhéran reconnaît enrichir de l’uranium à 20%, mais affirme que ses activités nucléaires ont pour seul objectif de satisfaire les besoins du pays en électricité.
Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a déclaré lundi que son agence n’était pas en mesure de garantir le caractère pacifique du programme nucléaire iranien.
 Il faudrait peut-être commencer à se bouger !
les Occidentaux avertissent l’Iran que le temps est compté
Les  Etats-Unis, le Royaume uni et la France ont prévenu l’Iran jeudi que le temps était compté pour négocier un règlement à propos de son programme nucléaire controversé, au cours d’un débat au Conseil de sécurité des Nations unies.
Il reste du temps et de la marge pour la diplomatie (…) mais le temps est compté, a averti l’ambassadrice américaine Susan Rice. Son homologue britannique Marl Lyall Grant a invité Téhéran à faire rapidement des choix tandis que l’ambassadeur français Gérard Araud soulignait les centaines d’heures de discussions déjà consacrées en vain à ce dossier.
Il reste du temps et de la marge pour la diplomatie mais il revient à l’Iran de répondre de manière constructive aux propositions mises sur la table par les Occidentaux, a affirmé Mme Rice.
 
L’Iran doit prendre des mesures significatives ou subir des pressions accrues, a-t-elle ajouté: Nous n’avons pas l’intention de poursuivre des négociations sans fin qui ne produisent pas de résultats (…). Le temps est compté.
Mark Lyall Grant a estimé que le régime iranien était à la croisée des chemins: Il peut continuer à ignorer les inquiétudes de la communauté internationale à propos de son programme nucléaire ou il peut négocier un règlement.
 
Téhéran peut aussi soutenir un régime d’oppression en Syrie ou jouer un rôle constructif dans la région, il peut exporter le terrorisme ou se comporter en membre responsable de la communauté internationale. Mais Téhéran doit faire ces choix rapidement, a-t-il conclu.
Nous demandons à l’Iran de négocier et l’Iran ne négocie pas, a constaté Gérard Araud. Nous restons ouverts au dialogue mais depuis une dizaine d’années, nous avons mené des centaines d’heures de discussions avec l’Iran et force est de constater que ces discussions ont été menées en vain.
En conséquence et avec les pays qui y sont prêts, nous renforcerons les sanctions aussi longtemps que ce pays n’acceptera pas d’avancer vers le respect de ses obligations, a ajouté l’ambassadeur français.
Les trois pays ont aussi déploré le soutien de Téhéran au régime de Bachar al-Assad et les livraisons d’armes iraniennes à Damas.
 
Les exportations d’armes de l’Iran à destination du régime meurtrier d’Assad en Syrie sont particulièrement inquiétantes, a affirmé Mme Rice en appelant les pays de la région à redoubler d’efforts pour bloquer, inspecter et saisir les cargaisons iraniennes illégales.
 
L’Iran est sous le coup de sanctions de l’ONU qui lui interdisent notamment de telles exportations d’armes.
Le programme nucléaire de l’Iran, que les grandes puissances soupçonnent de chercher malgré ses dénégations à se doter de l’arme atomique, a été condamné par six résolutions de l’ONU, et a poussé les Occidentaux à mettre en place depuis deux ans un embargo financier et pétrolier contre l’Iran.
 
L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) vient d’adopter une résolution condamnant l’augmentation continue des activités d’enrichissement d’uranium de la République islamique.
 
Nous en parlions déjà il y a 15 jours, mais qu’est ce qu’en a faire l’Iran !!!
 
Les bombardements se poursuivent à Alep
L’Iran enverrait par avions civils des militaires et de grandes quantités d’armes en Syrie. A Alep, les combats se poursuivent. Les rebelles qui reculent à Damas étendent leur emprise sur le nord et ont pris un poste frontière avec la Turquie à l’armée.
Des responsables américains soupçonnent l’Iran de fournir des armes au régime syrien à travers l’espace aérien irakien.
Les livraisons se feraient par les gardiens de la révolution iraniens, précise un rapport des services de renseignements occidentaux cité par l’agence Reuters, et par deux Boeing 747 qui font partie des 117 avions frappés mercredi de sanctions par le département américain du Trésor. Un embargo frappe les livraisons d’armes iraniennes.
Ces livraisons irakiennes seraient plus importantes que ce qu’on imaginait, grâce à un accord entre Irakiens et Iraniens. Bagdad affirme qu’aucune arme ne transite par son territoire.
La Syrie visée par une guerre contre « l’axe de résistance » anti-israélien
« La bataille qui se déroule actuellement ne vise pas seulement la Syrie mais tout l’axe de résistance » anti-israélien, a affirmé M. Assad, à ll’agence officielle Sana. Aux yeux des Syriens, « l’axe de résistance » comprend la Syrie, l’Iran et leurs alliés libanais du Hezbollah et palestiniens du Hamas et du Jihad islamique.
Le ministre iranien, dont le pays est le principal allié régional de Damas, a de son côté évoqué « l’appui illimité » de Téhéran « aux efforts pris par le gouvernement syrien pour ramener la sécurité et la stabilité ».
Bombardements à Alep et Damas, retrait des rebelles de quartiers de Damas
L’armée a bombardé mercredi plusieurs quartiers rebelles d’Alep, la grande métropole du nord de la Syrie, alors que des combattants rebelles ont annoncé leur retrait de quartiers sud de Damas, a rapporté l’OSDH. Mardi, les violences avaient coûté la vie à 173 personnes, selon l’Ong syrienne.
Les violences dans le pays ont fait 36 morts mercredi, selon un bilan provisoire de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) qui se base sur les témoignages d’habitants et de militants sur place.
A Damas, après des semaines de violents affrontements avec les forces loyalistes, accompagnés d’intenses bombardements, des combattants rebelles ont annoncé « leur retrait des quartiers de Hajar al-Aswad et Assali » dans le sud de la capitale, a affirmé l’OSDH faisant état d’un « assaut des forces loyales à Hajar Aswad, détruisant et incendiant des maisons ».
Un poste frontière aux mains des rebelles
Alors qu’ils semblent perdre pied à Damas, au nord, les rebelles ont pris au terme de longues heures de combat le poste frontière de Tal Abyad avec la Turquie et en ont retiré le drapeau syrien.
Ils contrôlent désormais trois passages avec la Turquie sur sept, et un avec l’Irak.
Ces postes sont importants pour le ravitaillement de la rébellion. Le poste de Tal Abyad est le premier qui tombe entre leurs mains dans la province de Raqqa et est d’importance stratégique pour la bataille d’Alep à 200 km de là.
A Damas, les insurgés ont entamé mercredi matin un retrait des quartiers sud, refluant sous les intenses bombardements et le pilonnage aérien menés par l’armée depuis plusieurs semaines, un revers d’importance trois mois après avoir atteint les faubourgs de la ville.
Source –  Le Figaro – Iran Manif – Ria Novosti – Reuters et Belga -Israël-flash
Sélection par Aschkel pour israel-flash
http://www.israel-flash.com/2012/09/liran-admet-ouvertement-avoir-dupe-les-services-de-renseignements-occidentaux/#axzz27MVSO0PA
Repost 0
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 20:19
La branche yéménite de la nébuleuse terroriste Al-Qaïda, connue comme Al Qaïda dans la péninsule Arabique (Aqpa) a appelé les musulmans à brûler les ambassades et à tuer les ambassadeurs américains, de Tunis, au Liban à Karthoum les violences continuent… 
« Ceux qui croisent des ambassadeurs ou des émissaires américains doivent suivre l’exemple des descendants d’Omar al Moukhtar (les Libyens) qui ont tué l’ambassadeur américain », a déclaré Aqpa se réferant à l’attaque contre le consulat des Etats-Unis à Benghazi perpétrée mardi.
Aqpa a également appelé les musulmans à se débarrasser des ambassades américaines comme un moyen de se libérer de l’ »hégémonie » des Etats-Unis.
Poursuite des violences
DUBAI (Reuters) – La branche yéménite d’Al Qaïda a appelé samedi les musulmans à poursuivre les manifestations et à tuer de nouveaux diplomates américains en représailles au film islamophobe diffusé sur internet, alors que se poursuivait le mouvement de protestation.
Au Caire, après quatre jours de heurts, la police anti-émeutes égyptienne a bouclé le quartier de la mission américaine et a évacué la place Tahrir, située à quelques centaines de mètres de l’ambassade. Au milieu de la matinée, les manifestations avaient cessé et la circulation avait repris.
Les taliban afghans, affirmant avoir agi en représailles à la diffusion de la vidéo « L’innocence des musulmans », ont revendiqué l’attaque d’une base militaire du sud de l’Afghanistan qui s’est soldée par la mort de deux Marines américains.
Les assaillants, qui ont fait usage de mortier, de lance-roquettes et d’armes légères, ont visé Camp Bastion, base de la province d’Helmand où se trouvait le prince Harry, membre de la famille royale britannique.
Sur son site internet, Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a appelé les musulmans à se débarrasser des ambassades américaines pour se libérer de l’ »hégémonie » des États-Unis.
« Ceux qui croisent des ambassadeurs ou des émissaires américains doivent suivre l’exemple des descendants d’Omar al Moukhtar (les Libyens) qui ont tué l’ambassadeur américain », a déclaré le groupe dans une référence à l’attaque menée contre le consulat des États-Unis à Benghazi mardi et dans laquelle l’ambassadeur Christopher Stevens et trois autres Américains ont été tués.
Aqpa estime que le film amateur réalisé aux États-Unis, « L’innocence des musulmans », qui dépeint le Prophète comme un homme à femmes et un imposteur, constitue un nouveau chapitre de la croisade menée contre l’islam.
Les autorités libyennes ont annoncé avoir identifié 50 personnes impliquées dans l’attaque de Benghazi. Quatre d’entre elles ont été arrêtées.
L’attaque de l’ambassade américaine à Tunis vendredi, également provoquée par la diffusion du film anti-islam, a finalement fait quatre morts et 46 blessés.
« PAS ACCEPTÉ PAR DIEU »
En miroir à Al Qaïda, le Grand Mufti d’Arabie saoudite, plus haute autorité religieuse du pays, a condamné les attaques contre les représentations diplomatiques. Attaquer des innocents et des diplomates « n’est pas accepté par Dieu », a-t-il déclaré après avoir condamné le film, une position conforme à celle des autorités libyennes.
Au Caire, selon l’agence officielle égyptienne, 220 personnes ont été arrêtées lors de l’évacuation et 54 ont été placées en détention pour quatre jours en attendant d’être inculpés pour leur rôle dans des émeutes aux abords de l’ambassade américaine.
Mohamed Morsi, premier président égyptien élu librement et membre des Frères musulmans, a condamné le film offensant le Prophète, rejeté la violence qui en a découlé et garanti la protection des missions diplomatiques.
A Sanaa au Yémen, plusieurs centaines de personnes ont assisté aux obsèques d’un jeune homme tué dans des heurts avec la police anti-émeutes lors de l’attaque de l’ambassade américaine jeudi.
Les manifestations se sont propagées en dehors du monde arabo-musulman. A Sydney en Australie, plusieurs centaines de personnes ont manifesté dans les rues de la plus grande ville australienne.
Pierres et bouteilles ont été lancées sur la police anti-émeutes dans des heurts qui ont blessé huit manifestants et six membres de forces de l’ordre.
Aux États-Unis, un copte égyptien résidant dans la région de Los Angeles soupçonné d’avoir des liens avec la production de la vidéo s’est rendu volontairement auprès des agents fédéraux pour être interrogé. Nakoula Basseley Nakoula, condamné auparavant pour fraude bancaire, pourrait avoir violé les conditions de sa liberté conditionnelle.
Patrick Werr et Tamim Elyan au Caire, Ali Abdelatti à Dubaï; Agathe Machecourt pour le service français – Reuters
http://www.israel-flash.com/2012/09/al-qaida-appelle-a-eliminer-les-ambassadeurs-us-poursuite-des-violences/#axzz26cNWS47Z 
Repost 0
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 17:37


Les manifestations consécutives à la diffusion sur Internet d'un film islamophobe ont gagné vendredi de nombreux pays du monde musulman. Les représentations diplomatiques américaines sont particulièrement visées.


Au Soudan, les ambassades britannique et allemande ont été visées.
Au Soudan, les ambassades britannique et allemande ont été visées. Crédits photo : ASHRAF SHAZLY/AFP

• Deux morts en Tunisie, deux au Soudan, un autre au Liban

À Tunis, des manifestants ont franchi le mur d'enceinte de l'ambassade américaine, mettant le feu à des arbres et brisant des fenêtres. La police a tiré des grenades lacrymogènes sur les manifestants, dont le nombre est évalué à un millier. L'école américaine de tunis a également été attaquée et pillée par des manifestants.Des ordinateurs et des instruments de musiques ont été volés.

Au moins deux personnes ont été tuées, selon un nouveau bilan provisoire. Vingt-huit personnes ont été blessées, dont deux gravement. Selon le ministère de la Santé, il y a «autant de blessés parmi les policiers que les manifestants». Par ailleurs, un journaliste de la radio Mosaïque FM a été battu par les manifestants à en perdre connaissance et s'est fait voler son matériel.


Les manifestants ont été dispersés par la police vers 19 heures. Mais le calme reste précaire. Le gouvernement tunisien a appelé «tous les citoyens au respect de la loi et au calme». Il a également rappelé que «ces agressions contre la souveraineté des établissements et des institutions diplomatiques sont illégitimes et exposent leurs auteurs à des poursuites judiciaires». 


Le président Moncef Marzouki devrait s'exprimer à la télévision dans la soirée.

À Khartoum, capitale du Soudan, après avoir tiré des grenades lacrymogènes pour disperser les 10.000 manifestants qui s'approchaient de l'ambassade américaine, les gardes postés sur le toit du bâtiment ont tiré en l'air vendredi après-midi. Un protestataire a par ailleurs été tué par un véhicule policier qui a foncé sur un groupe de manifestants lançant des pierres sur les forces de l'ordre. Un autre manifestant a été retrouvé mort au pied du mur d'enceinte de l'ambassade en fin de journée ; les circonstances de sa mort sont encore inconnues.

Plut tôt dans la journée, d'autres 

représentations occidentales ont été visées dans la capitale soudanaise: environ 5000 manifestants ont attaqué les ambassades britannique et allemande, mettant le feu à cette dernière et y replaçant le drapeau national par un étendard islamiste. Le ministère allemand des Affaires étrangères a affirmé que le personnel de l'ambassade était en sécurité.

Dans le nord du Liban également, un manifestant a été tué et deux autres ont été blessés dans des affrontements avec les forces de sécurité dans la ville de Tripoli. Les manifestants ont tenté d'envahir un bâtiment public et ils ont mis le feu à un établissement d'une chaîne américaine de restauration rapide. Douze membres des forces de sécurité ont été blessés par des jets de pierres.




 
Des violences qui interviennent au moment où le pape Benoît XVI arrive à Beyrouth pour une visite de trois jours, qu'il a entamée en dénonçant le fondamentalisme et en appelant à la tolérance.


 

• Le gouvernement égyptien appelle à des manifestations calmes

En Égypte, où l'ambassade américaine du Caire est visée par des manifestations depuis mardi, des heurts sporadiques se sont poursuivis toute la journée avec les forces de l'ordre déployées aux abords de la mission diplomatique, mais aussi sur la «corniche», un grand boulevard longeant le Nil et abritant des grands hôtels. Bilan: un mort. Le mouvement des Frères musulmans, dont est issu le président Morsi, a néanmoins retiré son appel à manifester à travers tout le pays, appelant à un rassemblement «symbolique» sur la place Tahrir.

«Quand nous avons appelé (mercredi) à des manifestations dans tout le pays devant les mosquées, le but était d'exprimer la colère de tous les Egyptiens. Mais à la lumière des événements des deux derniers jours, la confrérie a décidé de participer à une manifestation symbolique place Tahrir uniquement, afin qu'il n'y ait pas de destructions de biens, de blessés ou de morts comme cela est arrivé dans le passé», a déclaré le secrétaire général du plus puissant mouvement politique d'Egypte.


Des Bédouins égyptiens ont également attaqué le camp de la force multinationale du Sinaï, faisant trois blessés du côté des soldats.



 
 

En Syrie, près de 200 manifestants ont organisé un sit-in de protestation devant l'ambassade des États-Unis à Damas, déjà fermée depuis plusieurs mois en raison des violences qui agitent le pays. Silencieux, les manifestants portaient des pancartes dénonçant le film. En Iran, des milliers de personnes se sont rassemblées à Téhéran aux cris de «Mort à l'Amérique» et «Mort à Israël». Une manifestation pacifique a également eu lieu en Mauritanie à proximité de l'ambassade américaine.



• Washington envoie des marines au Yémen

À Sanaa au Yémen, la police a tiré en l'air et fait usage de canons à eau pour repousser quelques centaines de manifestants qui s'approchaient de l'ambassade américaine. Jeudi, quatre personnes avaient trouvé la mort lors d'attaques contre cette même ambassade.
Pour protéger leur représentation diplomatique, les États-Unis ont dépêché vendredi une équipe de marines au Yémen. «Une mesure de précaution», a précisé le porte-parole du département de la Défense.

En Afghanistan, les autorités sont sur le qui-vive et la plupart des ambassades ont pris des mesures de sécurité accrues pour leur personnel et appelé leurs ressortissants à éviter de sortir.



Manifestation à Jakarta, en Indonésie.
Manifestation à Jakarta, en Indonésie. Crédits photo : BAY ISMOYO/AFP

• La colère gagne les continents asiatique et européen

Au Bangladesh, quelque 10.000 manifestants ont brûlé à Dacca des drapeaux américains et israéliens, et tenté de s'approcher de l'ambassade des États-Unis. En Indonésie, environ 350 islamistes radicaux ont également manifesté à Jakarta contre la «déclaration de guerre» que représente selon eux le film.

Dans le sud-est de l'Inde, plusieurs centaines de manifestants ont attaqué le consulat américain de Madras. Ils ont «lancé des pierres et fait voler en éclats les fenêtres du consulat, s'en sont pris aux caméras de surveillance et tenté de franchir le mur d'enceinte du bâtiment avant d'être dispersés», a déclaré un officier de la police locale. 86 d'entre eux ont été arrêtés.

Londres a également été le théâtre d'une manifestation devant l'ambassade américaine. Environ 150 personnes se sont rassemblées après la prière et ont brûlé des drapeaux américains et israéliens. Parmi les protestataires se trouvaient des partisans de groupuscules islamistes interdits en Grande-Bretagne.

Avec agences

LIRE AUSSI:
» Le film anti-islam embrase la rue arabe
» Les trois défis d'Obama face à la haine de l'Amérique
» Islam: l'étrange film qui a mis le feu aux poudres

http://www.lefigaro.fr/international/2012/09/14/01003-20120914ARTFIG00749-le-monde-musulman-continue-de-s-embraser.php?m_i=kJjkPsh0gVvr_vfRG66gatZX%2BtzD9_SoBOj0yNBuGzh%2B7YQQU
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • : Comment tout savoir sur les stars : les news people, les potins, vidéos et photos de stars et de célébrités ? Surfez sur L'UNIVERS-DES-NEWS
  • Contact

Profil

  • catger
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/


  var _gaq = _gaq || [];
  _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']);
  _gaq.push(['_trackPageview']);

  (function() {
    var ga = document.createElement('script')
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/ var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script')

Rechercher

Archives

Pages