Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 12:57

Dans l’enseignement n°7 du Liqouté Moharan, Rabbi Na’hman de Breslev enseigne que la raison essentielle de l’exil est le manque de foi, émouna en hébreu. Outre l’exil collectif du peuple d’Israël, à cause duquel nous ne sommes pas encore tous rassemblés en Terre sainte et à cause duquel le temple n’est pas encore reconstruit, il existe un autre exil : l’exil individuel. Cet exil est ressenti par chacun d’entre nous à travers les difficultés spirituelles et matérielles et les souffrances de la vie. 

Quand un juif n’arrive pas à se rapprocher de la Tora, ou pire s’il n’en a même pas envie, il est en exil c'est-à-dire loin de D-ieu. Quand les problèmes rendent la vie d’un juif amère, il est aussi en exil. La cause essentielle de telles situations, nous dit Rabbi Na’hman, est le manque d'émouna.


Par conséquent on peut déduire que la délivrance collective et la délivrance individuelle, en d’autres termes la joie de vivre avec D-ieu, dépendent de la réparation de l'émouna. D’ailleurs le Talmud relate que les sages d’Israël, cherchant une phrase ayant la capacité de synthétiser toute la Tora, se mirent d’accord sur un verset du prophète ‘Habakouq qui disait : “Le juste vivra par sa foi.”


Afin de mieux comprendre la force dégagée par l'émouna, nous allons étudier un verset apparemment anodin de notre paracha : “Noa’h (Noé) rentra avec ses enfants, sa femme et les femmes de ses enfants dans l’arche, à cause des eaux du déluge” (Béréchith 7:7). 


La partie soulignée de ce verset est apparemment inutile. En effet, il aurait suffi de dire que Noa’h et sa famille rentrèrent dans l’arche, le fait que ce soit à cause des eaux du déluge étant une évidence compte tenu des versets précédents. Cette partie “en trop” du verset appelle à un commentaire que Rachi ne manque pas de faire et qui est le suivant : “Même Noa’h avait une petite émouna, il croyait et ne croyait pas que le déluge s’abattrait. Il ne rentra dans l’arche que lorsque les eaux l’y forcèrent.”


En d’autres termes, Rachi nous dit que malgré la promesse divine du déluge, Noa’h n’y croyait pas vraiment. C’est seulement lorsque les eaux ne lui en laissèrent plus le choix qu’il rentra dans l’arche. Par conséquent il avait une petite émouna. Le problème de cette explication est qu’elle  est en contradiction avec le premier verset de notre paracha qui affirme que “Noa’h était un juste” ; or nous savons que “le juste vivra par sa foi” ; comment dire  alors de Noa’h qu’il avait une petite foi ?


La réponse à cette question nous est donnée par un élève du Ba'al Chem Tov, Rabbi Yé’hiel Mikhal de Zlotshov. Rachi ne dit pas que Noa’h avait une petite foi mais, qu’il rapetissait sa foi. Il s’agit des mêmes lettres en hébreu, seul le placement des voyelles crée la différence de sens. Donc il croyait que le déluge viendrait car il avait la foi et en même temps il n’y croyait pas, c'est-à-dire qu’il s’empêchait d’y croire car il savait qu’avoir foi en une chose provoque sa réalisation. Nous comprenons alors quelle est la force de la foi : elle est créatrice.


Néanmoins cet aspect créatif de la foi est une arme à double tranchant. Cette croyance va faire exister un tel système (d’où l’expression : un système de croyance). D’un autre côté, si je crois d’une foi totale que D-ieu me fera réussir financièrement tout en me permettant de garder du temps pour ma famille, de respecter le Chabath et d’étudier régulièrement la Tora, je serai capable de vivre à ce niveau (il suffit de le demander à ceux qui le font déjà). 


Autre illustration de ce mécanisme : le niveau spirituel de chacun sera déterminé par sa propre croyance du niveau qu’il peut atteindre. Chacun peut limiter sa progression ou au contraire la libérer de tous les obstacles, exil ou délivrance.


On comprend mieux ainsi l’affirmation de Rabbi Na’hman : “la raison essentielle de l’exil provient du manque de foi.” C’est notre foi dans le Créateur qui permettra au Créateur de nous délivrer, collectivement et individuellement. Et dans le même enseignement Rabbénou explique que la foi correspond à l’aspect de la prière. Plus nous appellerons D-ieu, plus nous Lui demanderons de nous donner la foi, et plus nous pourrons assister à des miracles au dessus des lois de la nature. Noa’h, pour être sauvé des eaux du déluge, ne se réfugia-t-il pas dans l’arche ? 

L’arche se dit “téva” en hébreu ; d'autre part, le mot “prière” se dit aussi “téva”. Prenons l’habitude de parler tous les jours au Maître du monde, de lui raconter ce que nous avons au fond du cœur et de le remercier, n’ayons pas peur de demander, forts de la croyance qu’Il ne demande qu’à donner.


Comment réciter les Psaumes

“Au sujet de la récitation des Téhilim (Psaumes), Rabbénou Haqadoch enseigna à l’un d’entre nous que l’essentiel consiste à réciter chaque psaume pour soi-même et à se retrouver à l’intérieur de chaque mizmor (chant). L’élève lui demanda comment et Rabbénou lui répondit succinctement que chaque guerre au sujet de laquelle le Roi David demanda le sauvetage de D-ieu doit être traduite au niveau individuel par la guerre contre notre mauvais penchant et ses légions.” (Liqouté Moharan 101, tome 2)

Parabole

Rabbi Na’hman raconta la parabole suivante. Il était une fois un royaume où tous les sujets devaient de l’argent au roi. Une fois, un des sujets se décida à rembourser au moins une partie de sa dette et se rendit au palais royal. Le roi lui rendit son argent et lui dit : la somme que tu m’amènes ne me sert pas à grand-chose, mais si tu veux m’être utile, alors pars chez chacun d’entre eux et récupère ce que tu pourras, j’y gagnerai beaucoup plus.

Le sens de cette parabole est que celui qui veut rembourser ses dettes, c'est-à-dire faire téchouva (se repentir), ne doit pas oublier de propager la bonne parole autour de lui afin que les autres remboursent aussi. Il se rendra ainsi beaucoup plus utile que s’il s’était concentré uniquement sur sa petite téchouva individuelle. Rabbi Nathan indique par ailleurs que celui qui désire partager avec autrui ce qu’il a appris, manifeste ainsi la preuve de la sincérité de sa démarche.


Sefer HaMidoth – Le rêve


- Celui qui fait un mauvais rêve, doit dire au réveil : “les rêves disent des choses vaines” (Zékharia 10-2).

-Celui qui fait un bon rêve doit dire : “les rêves disent-ils vraiment des choses vaines ? Il est pourtant écrit : “Je m’adresserai à lui en rêve” (Chémoth 12-6).


-Celui qui est pudique aux toilettes fait des rêves rassurants.

-Celui qui parle contre un juste qui n’est plus de ce monde, fait des cauchemars.

-Les cauchemars peuvent être un signe que son élève ou son fils prend un mauvais chemin.

-Celui qui désire voir son rêve s’accomplir doit noter dans un cahier le jour, l’heure et l’endroit où il s’est produit.

http://www.breslev.co.il/articles/paracha/rav_%C3%A9liyahou_haviv/le_croyant_qui_ny_croyait_pas_noah.aspx?id=10460&language=french
 
Repost 0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 20:46


En marge du mouvement Alliance Stop Charia, l'ICLA proclame la Déclaration de Bruxelles 2012 visant une contre-ingénierie abrogeant la Déclaration des Droits de l'Homme en Islam.
par Neo Deus Ex Machina

 

Une nouvelle aube de la liberté d'expression en Belgique, Bruxelles, 9 juillet 2012 
L’International Civil Liberties Alliance a organisé une conférence internationale sur la liberté d’expression et les droits de l’Homme au Parlement Européen de Bruxelles. Le 9 juillet 2012, plus de 100 personnes issues de dix huit pays ont pris part à cet évènement historique dans lequel Lars Hedegard de la Danish Free Press Society s’est vu remettre le prix « Defender of Freedom » (Défenseur de la Liberté). 
Cette conférence a été organisée en réponse au Processus d’Istanbul de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) qui vise à instituer des lois contre le blasphème bannissant la liberté d’expression dans le monde au profit de la doctrine de la charia. Beaucoup de gouvernements aident activement le Processus d’Istanbul au lieu de s’y opposer ainsi qu’ils le devraient pour préserver les libertés de leurs citoyens. La proposition de réception de la prochaine réunion du Processus de d’Istanbul de l’OCI par l’Union Européenne montre une tentative de drastique restriction des droits et libertés traditionnels des citoyens de l’Union Européenne. Le but principal de cette conférence internationale sur la liberté d’expression et les droits de l’Homme était d’encourager un débat public ouvert sur ce problème et qui soit basé sur les réalités, de proposer des lignes d’actions aux dirigeants politiques, en particulier à ceux qui sont déjà en train d’avertir à propos de la doctrine totalitaire issue de la charia promue par l’OCI et allant à l’encontre de la libre expression, des libertés individuelles, des droits des femmes et des homosexuels ainsi que de la liberté religieuse.

Lars Hedegaard (Danemark) Alain Wagner (France)

Le moment fort de la conférence fut la remise officielle du prix « Défenseur de la Liberté » par l’auteur canadien Mark Steyn à Lars Hedegaard, fondateur de la Danish Free Press Society (Trykkefrihedsselskabet) et de l’International Free Press Society.

Ned May (USA) Elisabeth Sabaditch-Wolff (Autriche) Alain Wagner (France)

Le principal résultat de cette conférence de l’ICLA du 9 juillet fut la lecture solennelle de la « Déclaration de Bruxelles pour la préservation des libertés individuelles et des droits de l’Homme. » Cette déclaration décrit et initie le « Processus de Bruxelles » qui a pour vocation de provoquer le débat public à propos du conflit actuel engagé entre la charia et la Liberté et ambitionne d’être un contrepoids aux efforts de l’OCI pour imposer des lois contre le blasphème en Europe et ailleurs. Processus de Bruxelles qui vise à ré-établir des règles de bonne conduite et de relations internationales raisonnables basées sur la déclaration des droits de l’Homme de l’ONU et nos constitutions nationales, ainsi qu’à faire rejeter l’utilisation de la Déclaration des Droits de l’Homme en Islam comme base de discussion en ce qui concerne les droits de l’Homme et les libertés individuelles.
Des groupes de travail ont été constitués ayant pour but l’élaboration de propositions politiques et de campagnes d’information destinées aux décideurs institutionnels et aux médias afin de faciliter la mise en œuvre du « Processus de Bruxelles » en tant que méthodologie prudente et modérée dans la protection de la libre expression et des droits de l’Homme.
La Déclaration de Bruxelles a été développée en collaboration avec des législateurs de plusieurs pays.
Des participants venant de dix huit pays, Autriche, Belgique, Canada, Danemark, Egypte, Finlande, France, Allemagne, Irlande, Italie, Hollande, Norvège, Pologne, Suède, Suisse, Syrie et USA ont participé à cette conférence.
L’International Civil Liberties Alliance (ICLA) est une organisation défenderesse des droits de l’Homme inspirée de la conception libérale classique octroyant les droits aux individus et non aux groupes humains. L’ICLA veut travailler à la protection de la Démocratie et de la liberté d’expression contre les atteintes venant de doctrines politiques ou religieuses qui les nient. L’ICLA entend travailler en ce sens par l’action de coordination et de soutien ses membres à des campagnes d’information, de promotion de mesures législatives et de changement politiques destinés à être appliqués par les gouvernements et les sociétés civiles.
Plus d’information est disponible sur www.libertiesalliance.org par courrielalain.wagner@hotmail.fr/brusselsprocess@gmail.com

Lecture de la Déclaration de Bruxelles   

Point culminant de la Conférence Internationale pour la Liberté d’Expression et les Droits de l’Homme du 9 juillet 2012 au Parlement Européen, la lecture de laDéclaration de Bruxelles est le moment historique du lancement du Processus de Bruxelles. Voici la version française de cet évènement. Immédiatement après la lecture de la Déclaration de Bruxelles, les intervenants et les participants à cette conférence ont signé la Déclaration en devenant ainsi les premiers membres actifs du Processus de Bruxelles. Cette déclaration va être présentée dans le monde entier au cours d’évènements liés au Processus de Bruxelles, il va être bientôt possible de rejoindre le Processus en signant la Déclaration directement sur internet.
 

 

 


Pour sauvegarder les libertés individuelles et les droits de l’Homme
Conférence internationale pour la liberté d’expression & les droits de l’Homme

Pour préserver la liberté d’expression, les libertés individuelles, les droits de l’Homme et la Démocratie contre toutes les tentatives visant subvertir et à attenter à ces principes universels, nous en appelons aux dirigeants de toutes les nations pour soutenir cette Déclaration de Bruxelles 2012 afin de protéger les libertés individuelles et les droits de l’Homme :
Réaffirmant en tant que principe accepté de longue, date que les droits et libertés de l’Homme sont universels, individuels, inaliénables, égaux pour tous et s’imposent au-delà de toute considérations philosophiques, culturelles ou religieuses;
Considérant que tout défenseur honnête de la Démocratie a le droit et le devoir de soutenir et de défendre la liberté d’expression, les libertés individuelles et des droits de l’Homme ;
Affirmant l’irréfutable fait que la charia, telle qu’articulée et appliquée, est incompatible avec la liberté d’expression, avec les libertés individuelles et avec les droits de l’Homme. Qu’elle les détruit et est, de ce fait, incompatible avec les principes fondamentaux de la Démocratie (comme la Cours Européenne des Droit de l’Homme l’a acté dans son jugement du 13 février 2003) ;
Prenant acte du fait que la « Déclaration du Caire des Droits de l’Homme en Islam » du 5 août 1990, communément appelée Déclaration du Caire restreint tous les droits de l’Homme aux règles liberticides et aux contraintes comportementales normatives de la charia (cf. articles 22, 23, 24 de cette déclaration) au prétexte que « Tous les êtres humains constituent une même famille dont les membres sont unis par leur soumission à Allah » (article 1) ;
Constatant que l’Organisation de Coopération Islamique (OCI) – créatrice et principale promotrice de la Déclaration du Caire – a prouvé par une activité continue et persévérante qu’elle est devenue  la principale organisation internationale politico-religieuse travaillant à la restriction de la liberté d’expression, des libertés individuelles, des droits de l’Homme et à l‘imposition de la Charia dans le monde ;
Affirmant que tout soutien officiel ou toute promotion de la Déclaration du Caire ainsi que toute coopération avec l’OCI menant par «le test des conséquences,» à plus d’application de la Charia où que ce soit dans le monde, identifie leur perpétrateur comme un adversaire actif de la Démocratie, de la liberté d’expression, des libertés individuelles et des droits de l’Homme ;
Notant qu’une telle identification rend illégitime toute tentative par le perpétrateur à discuter ou à négocier de questions concernant la liberté d’expression, les libertés individuelles et des droits de l’Homme dans tous les forums locaux, nationaux ou internationaux ;
Les signataires de la présente déclaration exigent solennellement de leurs gouvernements et de la société civile :

 
1) Qu’ils initient un processus, nommé le Processus de Bruxelles, afin de mettre en œuvre le contenu de cette déclaration grâce à des mesures éducatives et des initiatives politiques à tous les niveaux de gouvernement et dans tous les secteurs de la société civile, afin de préserver les libertés et les droits futurs de nos nations et de nos enfants, de sorte que tous les membres de la famille humaine puissent prospérer en tant que personnes libres.

 
2) Qu’ils déclinent toute invitation à participer à tout forum local, national ou international discutant des libertés individuelles, de la liberté d’expression ou des droits de l’Homme, si les organisateurs – personnes physiques ou organisations – sont connus comme promoteurs de la Déclaration du Caire ou tenants de l’introduction de la Charia dans la société; à moins que la négociation ne porte sur la transition vers une mise en œuvre des droits de l’Homme tels que définis par la Déclaration universelle des droits de l’Homme par les Nations Unies, et une sortie des définitions décrites dans la Déclaration du Caire.

 
3) Qu’ils protestent contre toute forme de participation de personnes ou organisations connues pour leur promotion de la Déclaration du Caire ou pour l’application de la Charia à une réunion locale, nationale ou internationale consacrée aux libertés individuelles, à la liberté d’expression ou  aux droits de l’Homme à moins qu’elles  personnes n’aient le statut d’observateurs ou soient en train de négocier leur entrée dans le Processus de Bruxelles.

 
4) Qu’ils effectuent une enquête approfondie avant toute coopération bilatérale ou multilatérale sur les libertés individuelles, la liberté d’expression, et les questions connexes aux droits de l’Homme, afin d’identifier clairement les participants qui promeuvent laDéclaration du Caire ou la Charia, ou bien qui ont coopéré ou collaboré avec l’OCI ou avec des organisations qui lui sont associées.

 
5) Qu’ils rejettent et interdisent tout financement public qui contribue à la promotion de laDéclaration du Caire ou à toute implémentation sociétale liée à la Charia  puisque de tels actes et promotions constituent une attaque directe contre les plus fondamentaux de nos principes démocratiques et contre les droits de l’Homme.

 
6) Qu’ils mettent fin à toute coopération avec tous les promoteurs connus de laDéclaration du Caire, que ce soit à un niveau national ou international, lorsque cette coopération a pour but ou pour résultat de restreindre les libertés individuelles, la liberté d’expression ou les droits de l’Homme dans un pays démocratique, tant qu’ils n’ont pas répudié la Déclaration du Caire.

 
7) Qu’ils développent la coopération et le soutien dans tous les forums avec les anciens promoteurs de la Déclaration du Caire qui la désavouent et dénoncent la destruction que font subir l’OCI et la charia aux libertés individuelles, à la liberté d’expression,  aux droits de l’Homme et qui affirment dorénavant que les droits de l’Homme et que ses libertés sont universels, individuels, égaux pour tous les êtres humains, inaliénables, et s’imposent au-delà de toute considérations philosophiques, culturelles ou religieuses.

 
8) Qu’ils engagent le dialogue avec la société civile et avec les organisations officielles qui cherchent à protéger les libertés individuelles des atteintes liées à la Charia, et tout particulièrement avec les organisations issues des pays signataires de la Déclaration du Caire ou membres de l’OCI, et ce, afin d’encourager le dialogue, l’information et la compréhension des libertés individuelles et des droits de l’Homme, tels que ces termes ont été  historiquement utilisés avant la Déclaration du Caire.

 
Cliquez ici pour signer la Déclaration de Bruxelles
Repost 0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 18:17



PLAYLIST -À l'occasion du spectacle Salut les copains, qui commence aux Folies Bergères à partir du 18 octobre, plongez dans les meilleures chansons qui ont fait twister les années 1960.

Frank Alamo - Biche oh ma biche

Le chanteur, qui nous a quitté récemment, était l'un des symboles des années yé-yé. Au moment où Johnny HallydayEddy Mitchell et «ses Chaussettes noires» font les belles heures de l'émission «Salut les copains», Frank Alamo sort son premier 45-tours en 1963. L'année suivante, le chanteur arrive en tête du hit-parade avec son morceau Biche oh ma biche.

Claude François - Belles belles belles

À l'automne 1962, Claude François signe avec cette chanson son premier grand succès en France, avec plus de 1,7 million d'exemplaires vendus. C'est une adaptation de Girls Girls Girls, interprété par Made to Love, et composé par Phil Everly. Le 45-tours passera deux fois par jour dans l'émission culte « Salut les copains» tout au long de la semaine de sa sortie. Belles belles bellesest également son premier Scopitone, le clip de l'époque, réalisé par Claude Lelouch.

France Gall - Poupée de cire, poupée de son

Écrite par Serge Gainsbourg en 1965, la chanson propulse la jeune France Gall sur les devants de la scène. C'est avec ce tube, que la chanteuse au look très sage remporte le concours de l'Eurovision la même année, alors qu'elle représentait le Luxembourg.

Sylvie Vartan - La plus belle pour aller danser

Le 22 juin 1963, la chanteuse participe avec Johnny Hallyday et sa bande de copains au concert place de la Nation à Paris, organisé par Europe 1 pour le premier anniversaire de «Salut les copains» . Un événement qui les place en haut de l'affiche. L'année suivante, Sylvie Vartan sort La plus belle pour aller danser, qui deviendra un des tubes incontournables de cette époque.

Johnny Hallyday - Viens danser le twist

L'inoxydable chanteur a traversé plusieurs époques et plusieurs courants musicaux. Dans les années 1960, Johnny Hallyday fait ses premiers pas sur scène et se fait remarquer du grand public avec son premier disque, Viens danser le twist, la reprise française de Let's Twist Again. Le 20 septembre 1961, l'Idole des jeunes enflammera l'Olympia de Paris avec cette chanson avec laquelle il lance le mouvement twist.

Richard Anthony - J'entends siffler le train

Son succès J'entends siffler le train, sorti en 1962, est l'adapation de 500 Milesde Hedy West. À l'époque, Richard Anthony est une véritable machine à tubes, chaque morceau qu'il sort caracole en tête des ventes.

Françoise Hardy Tous les garçons et les filles

En 1962, Françoise Hardy interprète ce morceau lors de l'intermède musical de la soirée des élections présidentielles. Ce soir-là, de nombreux téléspectateurs sont devant leur poste et découvrent la jeune chanteuse tout juste âgée de 18 ans. Le lendemain de son passage, le titre envahit les ondes. Le morceau, qu'elle a elle-même composé, raconte les sentiments d'une jeune personne qui n'a jamais connu l'amour.

Nino Ferrer - Mirza

Le mythe de la chanson française a bâti sa réputation avec des chansons loufoques et entraînantes, qui lui ont valu d'être qualifié de «chanteur rigolo».Mirza, sorti en 1966, est son plus grand tube.

Eddy Mitchell et Les Chaussettes noires - Daniela

À l'époque le morceau envahit toutes les surprises-parties. Avant de se lancer dans une carrière solo, le jeune Eddy Mitchell est la voix emblématique du premier groupe de rock français, Les Chaussettes noires. Daniela est l'un de leurs plus grands succès.

Salvatore Adamo - Vous permettez Monsieur

Vous permettez Monsieur, sorti en 1964, est l'un des morceaux incontournables du chanteur. Cette chanson entraînante est une demande en mariage faite avec beaucoup d'humour.

Jacques Dutronc - Et moi, et moi, et moi

Cette chanson est le grand tube de l'été 1966. Avec ce morceau, Dutronc, à l'époque guitariste, fait ses premiers pas en tant que chanteur et impose très rapidement son style musical. Et moi et moi et moi est une satire du mode de vie des petits-bourgeois.

Christophe - Aline

Avec J'entends siffler le train de Richard Anthony, cette ballade est l'un des slows incontournables de l'été 1965. Le désespoir jaillissant de Christophe dans cette chanson dont il est l'auteur, «et j'ai pleuré, pleuré, oh! j'avais trop de peine», marque les esprits de toutes les jeunes filles de l'époque.

Sheila - L'école est finie

Sortie en 1963, cette chanson aux paroles et à la mélodie enfantines et candides, est le plus grand succès de la chanteuse. À l'époque, le disque se vend à près de 700.000 exemplaires et se place numéro 1 des ventes pendant plus de quatre mois.


http://www.lefigaro.fr/musique/2012/10/16/03006-20121016ARTFIG00322-johnny-hallyday-frank-alamo-sheila-le-yeye-en-13-titres.php?m_i=cRbcItoeXLGuDUsbguqM8VQorRqf4sQ8G4%2BfLr9Z9L8wz%2BsIF
Repost 0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 18:03


Dans nos précédents articles, nous vous proposions  des analyses concernant le négationnisme de la presse française et l’antisémitisme des dépêches de l’AFP, aujourd’hui c’est Gilles William Goldnadel qui s’interroge sur le rôle des médias de service public dans la montée de l’antisémitisme en France.

 
L’émotion produite par la découverte d’un réseau djihadiste français violemment anti-juif aura atteint son paroxysme lundi dernier. Il est assez édifiant de regarder à quoi a pu ressembler le jour d’après. Après que la réalité de la menace a commencé progressivement par être remplacée par l’idéologie virtuelle qui conditionne non seulement les propos mais encore les comportements. 

 
Mais avant cela, il n’est pas inutile de rappeler que, selon le Figaro du lundi 8 octobre (« 12 apprentis djihadistes prêts à mourir »), l’un des individus arrêtés « était abonné via Facebook à plusieurs sites religieux fondamentalistes, il diffusait des photos de bébés palestiniens tués ou d’un soldat israélien pointant son fusil en direction d’un enfant. Avec ce commentaire d’internaute : Comment ne pas être haineux envers ce peuple maudit ? » Tout comme Mohamed Mérah, dont on sait qu’il avait inséré dans le film qu’il avait tourné pendant le massacre des enfants juifs de Toulouse, la photo d’enfants de Palestine qu’il voulait venger, dont celle de Mohamed Al Dura à Gaza, dont la mort est toujours controversée.

 
Dès le mardi, le responsable de la revue de presse de France Inter a cru bon de faire entendre des extraits de la chanson du groupe Zebda (de Toulouse…), dont Le Monde rappelle qu’il ne cache pas « son militantisme pro palestinien », intitulée : « Une vie de moins ». Arrêt sur image et son : le vidéo-clip de cette chanson, composée par l’universitaire que j’épinglais il y a peu pour avoir loué la modération des Frères Musulmans égyptiens, est accompagné d’un dessin animé ou apparaissent en boucle des images de soldats israéliens menaçant de leurs armes des enfants de Palestine. Extraits : « J’ai vécu les vagues humaines de l’intifada. J’ai vécu cortèges et grèves, drapeaux à bout de bras. Nous chantions à pleins poumons notre passion. Tandis qu’au-dessus de nous paradaient leurs avions. Je suis mort atteint d’une balle perdue. Je suis mort assassiné par un homme inconnu qui croyait faire son devoir en tirant dans le brouillard sur des ombres ennemies aux armes dérisoires. Je suis mort un soir d’automne, un soir de Ramadan… »

 
France télévision info, le site officiel de notre chaîne publique nationale, diffuse le clip de Zebda et en fait la promotion. À noter que l’auteur et les chanteurs se sont rencontrés, comme ils s’en vantent, dans le cadre d’une tournée régionale du groupe dans la Syrie d’Assad. Je rappelle, en passant, que le bilan des massacres en Syrie a déjà dépassé en une année le nombre de morts causées par le conflit israélo-palestinien depuis 1948. Je ne souhaite pas ici et maintenant expliquer en quoi, selon moi, ce palestinisme obsessionnel est inepte et injuste. Je pose simplement les questions : était-il indispensable, toutes affaires cessantes, ce mardi 9 octobre de diffuser sur les ondes nationales, dans le cadre insolite d’une revue de presse, cette chanson militante ?

 
Était-il tout aussi indispensable, de la part de la seconde chaîne de télévision nationale de diffuser et de faire la promotion de ce vidéo-clip littéralement ravageur ? Quelles sortes de rage, stupidité, ou irresponsabilité poussent des journalistes du service public à de telles initiatives ? J’affirme, au nom de l’expérience récente et tragique, que les ingrédients de cette chanson peuvent produire, mis dans certaines têtes, les mêmes effets qu’une cocotte-minute, un réveille-matin, et des clous dans certaines mains. Avec une aussi belle promotion, cette chanson devrait faire un malheur.

 
Dans un ordre d’idées voisin, s’agissant notamment de la folle obsession palestinienne, on a vu la motion de Stéphane Hessel, présentée devant le Parti Socialiste, recueillir pas moins de 12% des suffrages. J’ai écrit ce que je pensais de l’indignation unique et mensongère de l’ancêtre suprême, j’ai publié dans les colonnes d‘Atlantico (le 16 juillet) ses déclarations ahurissantes et lénifiantes de 2011 à la presse allemande sur la « souple » occupation nazie. Jean-Marie Le Pen a été condamné pour bien moins que cela. Hessel, lui, est plébiscité par la gauche « anti-raciste ». À l’heure où l’idéologie dominante ne cesse de ratiociner avec succès sur la droitisation de l’opposition, qu’attend donc cette dernière pour évoquer la gauchisation du PS ?

 
Dès le mardi matin, une partie de la presse – un temps tétanisée par les révélations sur le réseau djihadistes – repartait allègrement en guerre contre le pain au chocolat de Jean-François Copé. Dans la foulée, le CFCM décidait d’attraire en justice ce dernier. Dans les colonnes d’Atlantico, Charb, le directeur de Charlie hebdo, qui, ordinairement, n’y va pas avec le dos de la cuillère pour dire ce qu’il pense des actions en justice contre la presse, tournait laborieusement autour du pot pour dire ce que lui inspirait l’initiative judiciaire de l’organe représentatif du culte musulman. Plutôt que de montrer avec opportunisme le postérieur de leur prophète, il devrait s’abstenir de lécher celui de ses fidèles trop empressés.

 
Le twitt de Pierre Bergé, concernant le tombeur de Ségolène Royal, Olivier Falorni : « traître un jour, traître toujours », sous prétexte que le malheureux aurait osé voter contre le traité européen, a connu un succès médiatique qu’il n’est pas interdit de trouver excessif.Sur le fond, il n’est peut-être pas interdit non plus de trouver qu’en matière de trahison de leurs idées, la grande majorité des godillots socialistes qui viennent d’approuver à l’automne une disposition sarkozyste qu’ils foulaient aux pieds à la belle saison, pourraient en remontrer au nouveau député de Charente-Maritime.

 
Mariage homosexuel, enfin : Mme Najat Vallaut-Belkacem est montée sur ses grands chevaux vendredi pour dire tout le mal qu’elle pense de l’initiative de certains maires qui refusent par avance de célébrer des mariages homosexuels, en cas d’adoption d’un projet de loi l’autorisant. « J’estime que la loi est faite pour être appliquée par tous et toutes. Sinon, dans quel monde vivrions-nous ? » S’est interrogée à voix haute, la gracieuse porte-parole du gouvernement. Dans le monde d’aujourd’hui, Madame la ministre, dans cette France dans laquelle, des magistrats payés pour faire appliquer la loi républicaine, et membres d’un syndicat – pépinière de votre parti politique – claironnent depuis des années, à coups de pétitions, qu’ils refuseront d’appliquer les lois sur les flux migratoires taxées de scélérates. C’est le monde de Réseau d’Educateurs Sans Frontières qui prônent la « désobéissance civique » en faveur des sans-papiers. C’est le monde de Droit au Logement qui favorise les squats. C’est le monde de votre allié José Bové qui détruit les cultures, au nom de sa conception toute personnelle de l’intérêt suprême.

 
Ce monde, c’est votre monde, Madame, et nous y vivons déjà.

 

 
 
Repost 0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 17:13


Trop de Juifs prix Nobel Innacceptable !!! Ah bien sûr, s’il y avait un Nobel de la jalousie, de la bêtise, voire du terrorisme, « l’équilibre » aurait été rétabli pour une certaine catégorie de gens et on verrait ce que l’on verrait. 
En mars 2011, j’apprenais que 2 scientifiques, Jan C Biro, professeur honoraire à l’Institut Karolinska Stockholm, et Kevin B. MacDonald, professeur de psychologie à l’Université d’Etat de Californie avaient dénoncé le « parti pris juif » du Prix Nobel. Ils faisaient remarquer, avec une certaine amertume, ou plutôt une amertume certaine, que plus de 900% des Prix Nobel étaient attribués à des Juifs alors qu’ils ne représentent que 0,2% de la population mondiale, les Juifs « ramassant » 137 fois plus souvent un Nobel.
Ils ont dû sursauter, les pauvres, à l’annonce des toutes récentes attributions du Prix Nobel de Physique à Serge Haroche (Juif originaire du Maroc) et de celui d’Economie (aujourd’hui) à Alvin Roth, ces nouvelles attributions me faisant penser en quelque sorte, avec quelques adaptations, à ce que j’écrivais en décembre 2005 lors de l’attribution des Prix Nobel à MM. Israël Aumann et Roger Kornberg.
Ils doivent regretter, MM. Biro et Mc Donald,  qu’il n’y ait pas une loi d’exclusion des Juifs, à l’image de celle du 3 octobre 1940 en France, une loi leur interdisant les Prix Nobel !
*
*      *
Ah ces Israéliens ! Ah ces Juifs ! Comment voulez-vous que les révisionnistes, antisémites et les antisionistes de tout poil puissent les aimer en apprenant qu’une récompense a été attribuée à Israël Aumann (1), un homme non seulement Israélien, non seulement Juif, non seulement religieux mais, qui plus est, fut farouchement opposé à l’expulsion des Israéliens de la bande de Gaza et du nord de la Samarie et qui a le front de se prénommer Israël ? (2)
Et comme si cela n’était pas suffisant, nous disons Dayénou, voilà qu’un autre Juif, Roger Kornberg, reçoit le prix Nobel de Chimie 2006. Et comble d’impertinence, il est le fils d’Arthur Kornberg, lui même prix Nobel de Médecine en 1959 !
Ah ces Israéliens ! Ils ne sont que 5 millions (de Juifs) et voilà qu’ils ont l’incommensurable culot d’avoir 2 nouveaux Prix Nobel à 10 mois d’intervalle ! Ils ne sont vraiment pas raisonnables et font tout pour déplaire aux millions de révisionnistes, antisémites et antisionistes de tout poil ! Comment voulez-vous qu’après cela ces derniers ne se sentent pas humiliés et ne se révoltent pas ?
Comment voulez-vous qu’ils n’en veulent pas aux Allemands pour ne pas avoir été jusqu’au bout de la « solution finale » ? Certains d’entre eux osent même le dire !
Certes, les révisionnistes, antisémites et antisionistes de tout poil peuvent « se consoler » en se disant que les 6 millions de Juifs assassinés pendant la Shoah auront évité qu’il y ait d’autres prix Nobel et d’autres « Anne Franck » qui seraient ainsi venus renforcer le génie d’Israël et des Juifs ! Certes, ils peuvent « se consoler » en se disant que cette catastrophe aura peut être évité qu’un Juif ne trouve une énergie de substitution au pétrole, ce qui aurait appauvris certains pays. Certes, ils peuvent « se consoler » en se disant que des Juifs auraient pu « conquérir » l’Espace et « coloniser » ainsi la Lune ou une autre planète ! Parce que ce sont des « colons », ces gens-là savez-vous ?
Mais les révisionnistes, antisémites et antisionistes de tout poil ont des excuses car ils ne peuvent réaliser, les pauvres, que non seulement notre Peuple a été privé de 6 millions d’être chers mais que l’Humanité elle-même a très vraisemblablement été privée de plusieurs dizaines de milliers de génies !
Quelles seraient aujourd’hui les avancées de la science et de la médecine sans l’anéantissement de ces martyrs ? Cancer, Sida, maladie d’Alzeimer et autres calamités médicales auraient peut être ainsi été rejoindre celles dont on ne parle plus…….ou que très rarement !
Essayez de faire un effort pour comprendre les révisionnistes, antisémites et antisionistes de tout poil ! Mais rassurez-vous, de toute façon, même si vous ne les compreniez pas, en France, Le Monde, Le Nouvel Observateur, Libération et autres se chargeront de le faire pour vous et de vous expliquer tout cela avec force détails de leurs experts, spécialistes et fins connaisseurs. Car moi, pauvre de moi que les lois de Vichy ont empêché de faire des études, j’en suis totalement incapable !
Ah bien sûr, s’il y avait un Nobel de la jalousie, de la bêtise, voire du terrorisme, « l’équilibre » aurait été rétabli pour une certaine catégorie de gens et on verrait ce que l’on verrait. Mais voilà, M. Nobel étant Juif (d’après certains), il aura tout fait, même d’outre-tombe, pour brimer et humilier ces pauvres  révisionnistes, antisémites et antisionistes de tout poil !
Charles Etienne NEPHTALI pour israel-flash
Lundi 16 octobre 2012
____________________________________________________
(1) Il dédia une étude sur certains dilemmes du Talmud à son fils Shlomo tombé au Liban en 1982 durant l’opération « Paix en Galilée ».
(2) D’après Ha’aretz du 11 décembre 2005, des enseignants auraient recommandé au jeune Israël Aumann d’être mécanicien auto plutôt que de faire des mathématiques.
    http://www.israel-flash.com/2012/10/nobel-ah-ces-juifs/#axzz29X3qY8HV
    Repost 0
    16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 13:25


    Acheter un nouveau PC implique souvent des recherches poussées. Mais si certains aiment éplucher la presse spécialisée et le net à la recherche de la symbiose parfaite carte mère, processeur, RAM, d’autres en revanche sont totalement hermétique à ce genre de passe-temps.

    Car le monde du PC est en perpétuel mouvement et suivre lee évolutions du marché demande du temps et de la volonté. Gizmodo prend donc le temps de vous proposer 3 types de configurations entrée, moyen et haut de gamme afin de vous aiguiller dans vos recherches. Attention, il s’agira de tout construire soi-même, mais c’est plus drôle non ?

    Attention, cet article ne se veut pas exhaustif, en conséquence :

    Les configurations données ne sont pas une référence, mais notre simple conseil.
    Vos avis dans les commentaires sont les bienvenus.
    Les tarifs donnés sont un delta constaté chez plusieurs cyber-marchands.


    Vous souhaitez essentiellement naviguer sur Internet, regarder des vidéos, synchroniser votre baladeur MP3 et éventuellement jouer à 2 ou 3 jeux, sans toutefois être très exigeant avec la qualité graphique. Vous avez un budget entre 500 et 600 euros sans compter l’écran et le système d’exploitation.

    Processeur : En entrée de Gamme, on peut faire confiance à Intel avec son i3-2120 qui se place sous la barre des 120 euros. Le dual-core est amplement suffisant pour un usage domestique modéré et votre machine sera suffisamment réactive. Le petit bonus, c’est la faible consommation d’énergie de la bête, qui en fait une solution économique sur le plan consommation.

    Carte mère : La ASUS P8Z77-V LX fera parfaitement l’affaire. Aux alentours de 100 euros, elle offre une connectique complète avec réseau, son, et même HDMI, VGA et DVI pour profiter de la puce vidéo intégrée dans le processeur i3-2120, parfait pour un deuxième écran bureautique qui ne grignotera pas les performances de votre carte graphique.

    Mémoire : 4Go de mémoire DDR3 1333mhz seront bien suffisant pour faire tourner votre environnement. Pour celà, un kit Corsair XMS 4Go (2x 2Go) DDR3 1333 MHz CL9 sera idéal et pas cher, sous la barre des 30 euros.

    Carte graphique : Pour un prix aux alentours de 100 euros, la Radeon HD7750 permet de faire tourner les Jeux actuels. Il faudra juste lorgner un peu sur la qualité visuelle, mais le rapport qualité prix est indéniable. Au tarif de 100 euros, c’est un choix tout à fait correct. Vous pouvez même la trouver en version « OC » sans différence de prix, pour un peu plus de performances. Si vous pouvez investir une vingtaine d’euros supplémentaires, il est possible de trouver des HD7770 pour se surclasser un peu plus.

    Disque dur : Pour une utilisation familiale, le Western Digital Caviar Green 1To sera tout à fait suffisant pour vous offrir suffisamment de place pour ne pas avoir à vous en soucier. Le Cavier Green n’est peut-être pas le disque dur le plus rapide, mais il offre un rapport prix/stockage très intéressant, avec un tarif aux alentours de 75 euros.

    Boitier : Un Antec Sonata IV donnera un petit air classy à votre PC. L’alim de 620w sera parfaite pour alimenter la bestiole.

    Lecteur : Enfin, il vous faudra bien un lecteur/graveur pour aller avec le tout, vous pourrez compter sur le Samsung SH-224BB, pour un prix modique inférieur à 20 euros.

    Configuration milieu de gamme

    Vous aimez jouer, vous vous servez assez souvent de votre PC et vous êtes à la recherche d’un rapport prix/performance suffisament bon pour jouer aux nouveautés avec un bon niveau graphique. Vous comptez également travailler sur votre machine et la pousser un peu dans le domaine vidéo. Avec un budget de 1000 euros, Il est tout à fait possible de vous satisfaire.

    Processeur : Le récent Intel Core i5-3470 aux alentours 180 euros sera parfaitement à l’aise pour le jeu et la vidéo dans le cadre familial. Certes, l’absence d’Hyperthreading rallongera un peu l’encodage, mais le montage vidéo de vos vacances restera une tâche parfaitement abordable pour lui.

    Carte mère : MSI a mis les petits plats dans les grands avec Z77A-GD65. Contrôleur son intégré qui conviendra bien pour du home cinéma, USB 3.0 natif intel, composants de bonnes facture, une carte mère qui a tout ce qu’il faut pour 180 euros.

    Mémoire : 8Go de mémoire DDR3 1600MHz vous permettront de laisser s’épanouir vos logiciels dans le luxe et la volupté. On conseille donc un kit Corsair XMS3 8 Go (2x 4Go) DDR3 1600 MHz CL9 pour environ 60 euros.

    Carte graphique : AMD en ligne de sa mire avec sa Sapphire Radeon HD 7870 GHz Edition 2Go. Les Radeon sont au top niveau qualité prix en entrée et milieu de gamme, les GTX actuelles étant encore trop cher sur ces segments. Comptez 230 euros.

    Disque dur : On reste sur le Western Digital Caviar Green 1To pour le stockage à 75 euros. On lui adjoint également un sympathique SSD OCZ Agility 3 Series 128Go pour un démarrage de l’OS fulgurant à 100 euros.

    Boitier : sous la barre des 80 euros, le Antec One Hundred 450W permettra d’assembler votre machine de façon propre et offre un design solide et discret. Son alimentation de 450w est parfaite pour nourrir votre nouvelle machine.

    Lecteur : le retour du lecteur/graveur pour aller avec le tout, avec un Samsung SH-224BB, pour un prix modique inférieur à 20 euros. On lui adjoindra un lecteur multi-cartes pour une 20aine d’euros en rab.

    Configuration haut de gamme

    C’est simple, vous aimez le top du top. Jeux en qualité max, travail rapide, stockage conséquent. Vous voulez une machine qui dure et vous êtes prêt à mettre le prix : entre 1500 et 1600 euros.

    Processeur : Le monstre Intel Core i7-3770K qui coûte environ 340 euros. Overclocking possible avec l’adjonction d’un ventirad Noctua NH-C14 pour 80 euros, parfaitement silencieux si vous ne souhaitez pas augmenter la fréquence du processeur.

    Carte mère : Une ASUS P8Z77-V DELUXE réservera un très bon accueil au processeur. Cette carte mère ultra complète dispose d’un bon nombres de connecteurs pour rajouter disques durs et périphériques à l’envie pour 230 euros.

    Mémoire : 8Go de mémoire DDR3 1600MHz vous permettront de laisser s’épanouir vos logiciels dans le luxe et la volupté. On conseille donc un kit Corsair XMS3 8Go (2x 4Go) DDR3 1600 MHz CL9 pour environ 60 euros.

    Carte graphique : En haut de gamme, Nvidia prend les devants avec la GTX 670, meilleur rapport qualité/prix, même si la 680 est meilleures, elle ne vaut pas la différence de prix. On peux désormais trouver les 670 aux alentours de 380 euros.

    Disque dur : Un Western Digital Caviar Black 1To pour le stockage à 100 euros pour gratter un peu de vitesse de transfert. Et une nouvelle fois, le SSD OCZ Agility 3 Series 128Go pour un démarrage de l’OS fulgurant à 100 euros.

    Boitier : Un boitier large tour Cooler Master HAF 932 Advanced permettra d’aérer le tout en accueillant les composants sans devoir se serrer à l’intérieur pour 130 euros. Il faudra également compter sur une alimentation Corsair Gaming Series GS700 80PLUS Bronze à 90 euros pour alimenter le monstre.

    Lecteur : Le retour du lecteur/graveur pour aller avec le tout, avec un Samsung SH-224BB, pour un prix modique inférieur à 20 euros. On lui adjoindra un lecteur multi-cartes pour une 20aine d’euros en rab.

    http://www.gizmodo.fr/2012/10/15/achat-pc.html?utm_source=Newsletter+Gizmodo&utm_campaign=95d537b2a8-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email
    Repost 0
    Published by catger - dans INFORMATIQUE
    commenter cet article
    16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 12:00

    La compagnie aérienne syrienne, Syrian Arab Airlines, a été interdite dans tous les aéroports de l’Union européenne. La décision a été publiée ce matin au Journal officiel après la décision des 27 de renforcer les sanctions contre la Syrie (la 19e du genre). 

    L’interdiction de transport de fret avait déjà été prise dans une précédente décision, il s’agit là de visiter surtout les vols de voyageurs. Seule exception : les vols qu’elle pourrait assurer « à la seule fin d’évacuer des citoyens de l’Union et les membres de leur famille de Syrie« .

    Interdiction de l’importation d’armes

    L’Union européenne a également limité un peu plus la circulation d’armes sanctionnant toute importation ou réimportation d’armes de Syrie, comme les actes connexes (transport, financement…) à ses citoyens et entreprises. Ainsi « sont interdits l’achat, l’importation ou le transport d’ar­mements et de matériels connexes de quelque type que ce soit, y compris les armes et les munitions, les véhicules et les équipements militaires, les équipements paramilitaires et les pièces détachées pour les susdits, en provenance ou origi­naires de Syrie ». 

    De même est interdit « de fournir,directement ou indirectement, un financement ou une aide financière, y compris des produits financiers dérivés ainsi que des produits d’assurance et de réassurance, et des services de courtage liés à des produits d’assurance et de réassurance, en lien » avec ces importations.

    Liste noire

    Enfin, la liste noire de l’UE s’est allongée de 28 personnes essentiellement des membres du gouvernement car ils « partage(nt) la responsabilité de la répression violente exercée par le régime contre la population civile ». 

    Voient ainsi leurs avoirs gelés et interdits de visas vers l’UE : les vices-premiers ministres, Qadri Jameel, et Waleed Al Mo’allem (le premier est chargé des affaires économiques, le second des affaires étrangères et des expatriés) ; le Ministre de la défense et commandant militaire, le Général de division Fahd Jassem Al Freij ; le Ministre des biens religieux, Mohammad Abdul Sattar Al Sayed ; le ministre des ressources pétrolières et minières, Sa’iid Ma’thi Hneidi , etc. 

    On trouve également Raza Othman, l’épouse de Rami Makhlouf (le cousin du prési­dent Bashar Al Assad et « principal financier du régime ») ainsi que Suleiman Maarouf, un homme d’affaires « proche de la famille du président Al-Assad », qui possède la chaîne de télévision Dounya TV a la double nationalité britannique et avait été impliqué dans un achat d’armes sud-africaines pour le compte du régime.

    Télécharger la décision fixant les sanctions

    http://www.bruxelles2.eu/zones/moyen-orient/la-syrian-airlines-interdite-de-vol-dans-lunion-europeenne-et-autres-sanctions.html

     
    Repost 0
    16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 08:16

    Groupe secret
    Les séries télé, c’est le cinéma pour ceux qui en veulent toujours plus ! Ce que j’aime : – ça ne dure pas que 2h et hop, c’est au minimum 10 épisodes de 45 minutes – il y en a pour tous les goûts, pour tous les styles et dans tous les formats.

     
    Pour découvrir ce site cliquez sur le lien ci cessous : 

     

     





     
     
    Repost 0
    15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 21:04


    Amateurs de cafés serrés et autre expresso, vous savez combien il est difficile de choisir sa cafetière. Procédé, température, arrivée d’eau, design, tout doit être soigneusement pris en considération avant de trôner fièrement sur votre plan de travail. Après la cafetière à 11 111$, en voici une résolument design !

     
    Ici, point n’est question de technologie pour faire couler le café. Tout est fait « à l’ancienne ». De conception suisse, cette cafetière Zappia Paradiso fait dans l’ostentatoire. Chrome, bakélite, acier, céramique, design parfaitement assumé, elle satisfera les amateurs de café et de design.

     
    Reste que malheureusement la Zappia Paradiso est un modèle d’art déco et, comme tel, il est bien difficile de s’en procurer une… et que le prix s’en fait ressentir, tout en restant dans les trois chiffres : 225 $ ! Avis aux amateurs !

     
    Repost 0
    Published by catger - dans TENDANCES
    commenter cet article
    15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 20:47


    Comme à l’époque des affiches coloniales sur lesquelles souriait un Africain qui amusait la galerie avec son expression fétiche teintée de clichés et de stéréotypes racistes: “Y A BON BANANIA” ?, on utilise en ce début de vingt et unième siècle un hashtag (1) sur le réseau de Twitter intitulé « UnBonJuif », particulièrement antisémite. 

    En moins de 15 mots, des internautes - qui profitent de l’anonymat de l’Internet - se lâchent littéralement, s’abreuvant, s’excitant les uns et les autres, se surpassant dans la débilité,  la méchanceté et l’antisémitisme crasse.


    Exemples ?


    « À B D E L ‏@AbdelDouble : #UnBonJuif < === Ce hashtag pue l'antisémitisme ! À moins que ce soit l'odeur du gaz. »


    « Mamadou Lepen ^_^ @BlaackMajor #UnBonJuif doit être cuit à point. »


    « @Usama_BenLadeen#UnBonJuif est un juif mort. »


    Bref, ce hashtag est une poubelle et l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) a raison de s’indigner dans un communiqué de presse (14 octobre 2012) du «record de propos antisémites» suscité par lui. L’UEJF demande par ailleurs à rencontrer ses responsables en France pour évoquer la modération des messages. 


    Car, le problème est bien là. Y-a-t-il une modération ? S’il y en avait une, ce hashtag aurait été modéré ou supprimé avant même que l’UEJF ne communique sur ce sujet. À twitter, on n’a peut-être pas le temps de s’occuper de ce genre de choses (sic), rappelons-le : le temps c’est de l’argent, non ?


     C’est donc là qu’il faut être intraitable pour rappeler quelques principes. Comme le dit l’UEJF : « «Twitter France doit s’assurer que les messages qui véhiculent des propos haineux, racistes ou antisémites ne soient pas mis en avant ou accessibles à tous sur son réseau social». C’est la moindre des choses. Pourquoi ? 


    Parce que nous estimons que les hébergeurs ou les grandes sociétés ne peuvent constamment se retrancher derrière l’argument de la stricte neutralité, ils doivent balayer ces sites.


     Enfin, ceux qui se déchaînent sur les réseaux sociaux devraient être poursuivis par la justice. L’Internet n’est pas un monde de lois. Le droit s’y applique, comme nombre de règles commerciales et directives (3).


     Et rappelons une fois encore ce message : quelle défaite de la démocratie se serait en effet de laisser les crétins, les extrémistes ou les prêcheurs de haine envahir et salir peu à peu les écrans de nos ordinateurs.


     Notes :

    1. Le hashtag, ou mot-clic, est un marqueur de métadonnées lié au domaine de l'informatique. Symbolisé par le signe typographique croisillon « # », il est particulièrement utilisé sur réseaux sociaux tels que Twitter, Tumblr ou Google+, selon Wikipédia.


    2. Je remercie Jessica Chetboun de m’avoir adressé un point d’actu à ce sujet.


    3. Voir à ce sujet : Marc Knobel, L’Internet de la haine. Racistes, antisémites, néonazis, intégristes, islamistes, terroristes et homophobes à l’assaut du Web, Paris, Berg International Éditeurs, 2012, 184 pages.


    http://www.crif.org/fr/tribune/%C2%AB-y-bonjuif-%C2%BB/32901
    Repost 0

    Présentation

    • : Le blog de univers-des-news.over-blog.com
    • Le blog de univers-des-news.over-blog.com
    • : Comment tout savoir sur les stars : les news people, les potins, vidéos et photos de stars et de célébrités ? Surfez sur L'UNIVERS-DES-NEWS
    • Contact

    Profil

    • catger
    • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/


  var _gaq = _gaq || [];
  _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']);
  _gaq.push(['_trackPageview']);

  (function() {
    var ga = document.createElement('script')
    • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/ var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script')

    Rechercher

    Archives

    Pages