Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 19:24

Un entretien authentique. Les aléas de l'alya.. 

 

 
  
Toujours dans le cadre de notre enquête sur l'alya et ces nouveaux sionistes, Yaël Elkyess avocate à Natanya au 14 Kikar Haztmaout , a accepté de nous dire la vérité, toute la vérité ...sur l'alya et ses aléas. Nous vous livrons ici même ses réponses.

 
Claudine Douillet : Pourquoi avez-vous décidé de venir vivre en Israël ? Comment avez vous pu résister à la tentation de ne pas revenir en France ?

Yaël Elkyess -Nous avons décidé activement de faire notre Alya en septembre 2006 à la rentrée scolaire mais nous avions une différence de niveau de volonté entre mon mari et moi.Depuis mon adolescence j'avais toujours cette idée en tête, j'ai été baigné dans une culture sioniste, en revanche mon époux jusqu'à l'âge de 25 ans n'était jamais venu Israël.

Le déclic c'est fait à Montpellier, ville où nous vivions,  quand nous avons vu notre premier couple d'amis partir en Israël, puis lorsque l'école juive de Montpellier n'allait pas plus loin que la 3ème,  fin du cycle scolaire dans une école juive. Nous prenions  alors conscience que les choses changeaient et que si nous voulions vivre un idéal juif pour nos enfants, ce n'était plus ici.

Pour nous il  était inconcevable de nous séparer de nos enfants  et de les envoyer dans un internat pour poursuivre leurs études dans un cadre juif.

Israël devenait la solution pour nos enfants, car dans cette aventure qu'est l'Alya nous avons pensé qu'au bien et à l'avenir de nos enfants.


Nous avions de la  chance c'était une période charnière, pour nos deux filles, l'aînée devait faire son entrée en 5ème , ce qui correspond ,ici, à la rentrée au Collège ,et la seconde son entrée au Gan (jardin d'enfant) .

Claudine Douillet - Et votre famille comment a-t-elle pris cette nouvelle ?

Yaël Elkyess - La nouvelle a un peu surpris notre entourage proche, car nous avons tous les deux des métiers où il fallait repasser nos diplômes, je suis avocate et mon mari chirurgien-dentiste il nous fallait donc avoir nos équivalences* pour pouvoir exercer en Israël.

Une première porte s'est ouverte me permettant de passer mes équivalencse en France et non pas en Israël, donc avant notre alya.
Une opportunité exceptionnelle qui n'existe plus. Il m'a fallu  passer 9 équivalences normalement c'est sur 2 ans, j’ai dû les passer en deux sessions. Et j'ai réussi .Mon mari a eu moins de chance , il les a manqué ,d'un seul point.

Nous sommes partis à 5 et non plus à 4 comme prévu, avec un bébé d'un mois et demi...qui est né le 22 juin et nous sommes partis le 14 août.

Mon mari a dû repasser ses équivalences en Israël et en anglais ,  plus de session en français pas assez d’inscrits, ça était une véritable épreuve, pendant tout ce temps nous n'avions pas de "parnassa", de revenus, nous avons accueilli, cependant,  à nouveau cette épreuve.
 Il a réussi ses examens , il a eu beaucoup de mérite, car tout était en anglais, mais il a dû interrompre son oulpan d'hébreu.

De mon côté je devais faire mon stage pour obtenir mon droit d'exercer, dans un cabinet d'avocat à Tel-Aviv, à ce moment là  je découvre que je suis à nouveau enceinte !
J'ai pu faire mon stage jusqu'au bout;  A présent j'ai un nouvel atout, je sais servir tous les cafés ... Car les stagiaires en Israël servent beaucoup ça et à décrocher le téléphone :-)

Claudine Douillet - Est-ce que ce stage vous a suffit pour exercer  ?


Yaël Elkyess
 :D'une certaine façon oui, et j'ai pris conscience qu'il me faudrait parfaire mes connaissances en droit israélien en suivant régulièrement des formations. Comme je le faisais en France.

Ca m'a permis ,également de me spécialiser, dans le droit des familles, droits immobiliers et droits des successions.

Claudine Douillet : Et qui vous payé toutes ces formations ?

Yael Elkyess: C'est moi !

Claudine Douillet : Vous êtes donc venu avec beaucoup d'argent ?

Yael Elkyess : Nous avons vendu notre maison de Montpellier ce qui nous a permis de vivre mais  pas d'acheter, et nous avons dû prendre un crédit (machekenta)  afin d'acheter ici un appartement. Nous avons vécu presque 2 ans sur l'argent de la vente de notre maison de France.

Claudine Douillet : C'est très courageux !


Yael Elkyess: C'est un choix. Il existe des « alyas »  idylliques  c'est rare mais ça existe, nous aurions pu en vue de nos métiers choisir l'alya Boeing qui consiste à faire des allers-retours afin de gérer nos clients en France.
Mais nous avons refusé afin de ne pas déstabiliser la famille. 

 
Cette Alya nous l'avons faite pour nos filles , ce n'était donc pas pour nous séparer cette fois à cause du travail.

Nous les avions déjà changé de pays, déraciné de leurs habitudes, si en plus on ajoute à cela une séparation d'un des parents , plus ou moins régulièrement, tout le bénéfice de l'alya aurait été perdu...

 
C'est notre point de vue. Je dis que celui qui fait son alyah c'est déjà très bien .
Chacun  a sa solution. Pour nous ce qui comptait était de maintenir la cohésion familiale.

Nous avions une très belle maison, à 5 mn à pied du palais de Justice de Montpellier, avec nounou à demeure, des amis, une vie de bourgeois de Province en fait.
 Si nous avons renoncé à tout cela c'était uniquement dans l'intérêt et l'avenir de nos enfants.

Ca fait 4 ans que nous sommes en Israël. Nos enfants sont israéliens à présent.
Lorsque nous avons reçu notre carte d'identité israélienne nous étions évidemment fiers et nous l'avions annoncé à nos parents, ma fille aînée, alors âgée de 10 ans, quand à elle, a dit clairement qu'elle n'était pas israélienne et qu'elle était française !

Et dans les 48 heures qui ont suivi elle a été hospitalisée.

Le stress de l'alya est une réalité que l'on trouve chez les enfants même en bas âge puisque notre seconde fille alors âgée  que de 3 ans qui allait au Gan (jardin d'enfant) a perdue ses cheveux, pendant 6 mois elle se roulait par terre , elle hurlait...

La rupture avec la langue maternelle, le manque de repère ont été mal vécu.
Il n'y a pas d'Oulpan au Gan (pas d'apprentissage d'hébreu dans les jardins d'enfants)  une réelle source de stress même à cet âge  là.

Ce sont des épreuves que nous avons subies, pas vraiment accueillies car lorsque ça touche à la santé c'est bien plus difficile.

Etonnament même pour le dernier, alors âgé de seulement 1 mois en arrivant en Israël, il a connu aussi le stress de l’alya.
Par la suite il  a eu beaucoup de mal à parler il était violent, et ne parlait pas. A présent  il parle les deux langues sans problème.
Aujourd'hui, ma grande fille se dit israélienne, elle est retournée pour la première fois en France il y a quelques semaines et n'avait qu'une seule hâte c'était de revenir à la maison, en Israël.

Elle a une identité française c'est indéniable, tout comme moi, on ne renie pas sa culture et puis la culture française est un plus en Israël.C'est un savoir faire, une rigueur qui se retrouve dans notre profession ,est appréciée par nos clients israéliens.

Pour notre seconde fille, à présent, parler français est une punition. Elle est devenue totalement israélienne.

Claudine Douillet : Et vous en tant que mère arrivez-vous à suivre la scolarité de vos enfants ?

Yaël Elkyess : Non, la vérité non, non pas parce que je n'ai pas le niveau en hébreu , mais c'est surtout parce que ce n'est pas du tout le même système scolaire qu'en France.

Et pourtant l'aînée est la première de sa classe !

Ajouter à cela qu'elle est épanouie, car ici elle sort, en France elle ne sortait pas pour acheter le pain. Israël c'est la sécurité pour les enfants, ils s'épanouissent. ça vaut tous les 
renoncements du monde. Ils sont chez eux. L'idéal et la réalité ce sont enfin rejoints.

Nous sommes à la maison, en Israël. Je n'ai plus rien à faire en France. Même si ça été très dur de passer par toutes ces épreuves.


Claudine Douillet :  Et maintenant votre quotidien en Israël ?

Yael Elkyess : Israël est un pays où l'on travaille beaucoup, la normalité est de 42 heures par semaine, mais paradoxalement il n'y a pas structure  pour recevoir les enfants après l'école, c'est à dire après 13 heures, nous n'avons pas de famille, c'est le système débrouille au quotidien.

Claudine Douillet : Mais enfin qu'est ce qui vous motive à résister autant ?  Alors que vous aviez une vie relativement facile en France,  hormis le fait, important certes,  de l'excellent niveau d'éducation que vous avez trouvé ici ,pour vos enfants ? Et vous alors ?


Yaël Elkyess : Israël est un pays qui se construit tous les jours, tout comme nous.

C'est un pays qui a un avenir, la France est un pays mort, il n'y a plus de désir, on répète les gestes, une sécurité où l'ennui est le prix à payer. Israël est le pays de tous  les possibles, il repousse nos limites chaque jour.


L'Alya ça nous change, ça forge le caractère, cela vous rend plus fort, on exploite nos talents, nos qualités alors que la France nous demande de les refouler afin d'être bien docile. De ne pas sortir la tête du rang en quelque sorte.
En France, par exemple, il ne me serait jamais venu à l'idée de prendre le téléphone est dire que je désapprouve le changement de la Ganenette (puéricultrice) de ma fille ,pour la rentrée prochaine. 

 
J'aurai accepté. Ici vous apprenez à ne pas vous laissez faire, vous dites les choses clairement. Vous avancez plus vite en tout, pour tout, rien n'est impossible. Israël est un pays neuf qui vous communique sa jeunesse, son dynamisme. Voilà pourquoi nous restons en Israël. Nous sommes plus vivants ici qu'en France.

Propos recueillis par Claudine Douillet

Je remercie Yaël Elkyess pour sa sincérité.
 
Repost 0
Published by catger - dans TOUT SUR ISRAEL
commenter cet article
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 18:48

 

Finalement, de temps en temps, il y a quant même de bonnes nouvelles , non ? 

 
 Rappelez-vous cette magnifique œuvre littéraire, cet ouvrage qui s'intitulait "Nique la France" ! Et dont l'auteure était cette admirable Houria BOUTELDJA, digne héritière de Voltaire, Rousseau et Verlaine...

 
 Eh bien cette poétesse de caniveau, cette plume trempée dans le purin de cochon vient d'être mise en examen...

 
 Si, si... c'est une "Première" ; pour "racisme anti-français" !!!

 Je ne sais pas ce que je donnerais pour voir la tête de la TAUBIRA !!!

 
  Enfin une TRES bonne nouvelle ...

 
 Houria Bouteldja a été mise en examen pour racisme anti français !

 mise en examen !!!!
 ENFIN !!! 

 
 Pour injure raciale à l'égard des Français ! 
 Sur plainte de l'AGRIF (1) devant le tribunal de Toulouse, Madame Houria Bouteldja, présidente de l'association dénommée «Indigènes de la République », a été mise en examen pour avoir proféré une injure raciale à l'égard des Français.
 
Il s'agissait de l'emploi très méprisant et péjoratif du terme «souchiens» (ou sous-chiens).
 
 
 Le juge d'instruction de Toulouse a fait signifier sa mise en examen à Madame Bouteldja par son collègue compétent territorialement, c'est-à-dire celui de son lieu de domicile.

 
  Elle sera très probablement jugée par le tribunal correctionnel de Toulouse. Par ailleurs, la procédure contre le livre « Nique la France » édité par l'association de Madame Bouteldja dans la même veine de haine anti-française est en cours.
 Source : AFP 

 
  A noter que le NPA d'Olivier Besancenot apporte son soutien à Madame Houria Bouteldja.

 
  On n'en attendait pas moins... 

 
 C'est la première fois à notre connaissance qu'une plainte pour racisme anti-français est portée devant la Justice et déclarée recevable par un magistrat, dont nous saluons ici la décision, car elle a valeur de message. Soyons attentifs aux jugements et arrêts qui seront prononcés par les tribunaux dans cette affaire: ils feront jurisprudence.

 
Les responsables de l'Institut du Monde Arabe, à Paris, qui emploient Madame Bouteldja, apprécieront sans doute médiocrement ce procès impliquant l'une de leurs employées, qui les place dans une situation assez 
 
Repost 0
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 18:07
Rebelle pour Hublot, pirate pour Richard Mille, militaire pour Bell & Ross… La tête de mort est un exercice de style récurent en horlogerie. Sélection. 









http://www.mensup.fr/mode-homme/horlogerie/d,59790,la-tete-de-mort-un-classique-horloger.html?nimT=96tsauhf-2ptuj2jloo
Repost 0
Published by catger - dans HORLOGERIE
commenter cet article
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 17:54

La réponse d'un pharmacien israélien, M. Meyer Treinkman aux Ayatollahs Iraniens, ces crétins qui nous polluent la vie

En Iran, le brillant ayatollah Ali Khamenei (un crétin totalitaire notoire qui n'a jamais rien fait de ces dix doigts, que de haïrent l'Humanité entière et de pousser d'autres crétins sans cerveau au crime avec des fat-houas) a exhorté tous les musulmans à boycotter tout ce qui provient des Juifs (rien que ça !). Quelle belle et brillante idée venant d'un crétin patenté venu du moyen-âge !!!

En réponse à cette brillante fatouah "inspirée" par l'intelligence de ce cerveau subtile et cultivé, M. Meyer Treinkman, un pharmacien renommé et très estimé en Israël, leur a offert de les aiderdans leur soucis de boycotter les produits d'Israël, en leur suggérant quelques pistes. Voici lesquelles :

- Tout musulman qui a la syphilis ne doit pas utiliser le Salvarsan, médicament découvert par un Juif le Dr Ehrlich. Il ne devrait d'ailleurs même pas essayer de savoir s'il a la syphilis, parce que le test Wasserman est la découverte d'un savant Juif.
- Si un musulman a la gonorrhée, il ne doit pas obtenir un diagnostic, car il utiliserait alors la méthode scientifique mise au point par le travail d'un Juif nommé Neissner.

- Un musulman qui a une maladie cardiaque ne doit pas non plus utiliser Digitalis, une découverte scientifique que l'Humanité doit à un Juif, Traube Ludwig.

- S'il souffre d' un mal de dents, il ne doit pas utiliser Novocaine, une découverte des Juifs, Widal et Weil.

 - Si un musulman a le diabète, il ne doit pas utiliser l'insuline, le résultat de la recherche par Minkowsky, un Juif.

- S'il a un mal de tête, il doit fuir le Pyramidon Antypyrin, en raison de la découverte des Juifs Spiro et Ellege.
  
- Les musulmans qui ont des convulsions ne doivent pas utiliser de l'hydrate de chloral car c'est un Juif, Oscar Leibreich, qui a trouvé les bienfaits de ce produit.
  
- Les Arabes doivent faire de même avec leurs troubles psychiques parce que Freud, père de la psychanalyse, était un Juif.
  
- Si un enfant musulman a la diphtérie, il doit s'abstenir de "Schick" médicament qui a été inventé par le Juif, Bella Schick.
  
- Les musulmans doivent être prêts à mourir en grand nombre pour leurs idées et ne doivent pas permettre un traitement de l'oreille et des lésions cérébrales, à cause du travail du Juif , Robert Baram qui a eu le prix Nobel pour ces recherches scientifiques.
  
- Ils devraient continuer à mourir ou rester paralysés par la paralysie infantile, car le découvreur du vaccin anti-polio est un Juif, Jonas Salk.
  
- Les musulmans doivent refuser d'utiliser la streptomycine et de continuer de mourir de la tuberculose, car un Juif, Zalman Waxman, a inventé le médicament miracle contre cette maladie meurtrière dans les pays pauvres et insalubres.
  
- Tous les médecins musulmans doivent rejeter toutes les découvertes et toutes les améliorations apportées par le dermatologue Judas Benoît Sehn, ou par le spécialiste du poumon, Frawnkel, et de nombreux autres scientifiques de renommée mondiale juives et des experts médicaux.

Donc les bons et loyaux musulmans adeptes de l'Islam qui respectent les préceptes de cette brillante religion et des non moins brillants dirigeants devraient rester affligés de la syphilis, la gonorrhée, des maladies cardiaques, des maux de tête, du typhus, du diabète, des troubles mentaux, de la poliomyélite et de la tuberculose, des convulsions et surtout d'être fiers d'obéir au boycottage islamique de leurs chefs et Guides spirituels éclairés."
  
Oh, j'oubliais ! Ne pas non plus appeler le médecin avec votre téléphone portable car le téléphone cellulaire a été inventé en Israël par un ingénieur juif. Et oui, ça aussi !
Et finalement, je demande, quelles sont les contributions médicales ou scientifiques qu'ils pourront utiliser dans le monde, et qu'auront fait les musulmans pour l’Humanité ?         La bombe ???? !!!!   

Même pas !
En tous cas, le brillant ayatollah Ali Khamenei n’est pas près d’avoir un Prix Nobel ! Sauf de la connerie ! Mais là il est hors concours !

CETTE LISTE....EST COURTE..ET POURRAIT EN PLUS ETRE MENTIONEE DANS TOUT LES DOMAINES....(CINEMA.. PAR EX.... ETC. ETC.ETC.ETC.)
ENCORE ET ENCORE .....DANS TOUT LES DOMAINES........



Repost 0
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 17:23

Le dernier des derniers..Par Somelier Richard

Le café vert perdait peu à peu sa jeunesse et vieillesse juive. 
J’ai été témoin de son dernier été lorsqu’il fut vendu au nouveau proprio qui en a fait un resto réputé. Très réputé. Dans les années 85. Il était encore à ses débuts. 

Bien avant, on pouvait compter bien plus de 100 tables et bien plus de 300 chaises toutes occupées par nos familles juives. Puis les vieux et les vieilles ont squatté par groupe par affinité son coté gauche, laissant une bonne partie du droit aux jeunes. Tunisois et Goulettois unis dans un même espace qui ne désemplissait pas le soir jusqu’à 22 heures. Avant que ceux l là ne se préparent pour les dancings du nord à SIDI BOU. 

Les parents étaient pour la plupart fiers de voir leurs enfants côtoyer d’autres enfants aussi beaux que les leurs et je ne parle pas des jeunes filles habillées à la mode. Ces visages d’anges marqués par le rire et le sourire.

Puis, tout le monde est parti et les tables ne furent plus qu’un dizaine pour la plupart esseulées.

J’étais souvent seul à prendre mon petit café mais sans jasmin puisque le jasminier lui aussi a disparu avec nos juifs. Je regardais surtout les moustiques qui tournoyaient sous les lumières des lampadaires jusqu’à se brûler les ailes et les lézards qui ne craignaient plus personne, musarder tout prés de ma tête. 

Je me disais au fond de moi sont t’ils devenus si fous que cela pour aller ailleurs… ? Mais où peut-on aller après avoir vécu de si beaux moments… ? Où est donc ce pays qui ressemble au notre, au mien.. ! J’avais l’impression d’entendre des échos venus d’ailleurs, des voix juives facilement reconnaissables à leur timbre tellement j’étais imprégné par elles.

Ces voix, ces timbres, que le silence a englouti comme un paquebot qui sombre corps voix et âmes. 
Dans ces moments là, je croisais les jambes, je tirais une cigarette et je rejetais la fumée que je voyais monter au ciel alors qu’autrefois elle était unie avec celles de mes amis. Comme un grand cordon sombre qui n’en finissait pas. 

Ma fumée montait en solitaire sans être accompagnée vers ces étoiles qui avaient perdu leur éclat. 
Solitaire je l’étais comme elle, attablé à un café qui avait perdu son âme. 

Et puis un jour, il a fermé le café vert pour travaux. Lui qui n’a jamais fermé depuis son existence pas même pour un lifting. Lui qui était souvent habillé de joie de rires le voilà fermé. Une grande porte s’est fermé une autre moins conviviale s’est ouverte. Mais il n’y a plus photos.

Lorsqu’un juif s’en va, il emporte tout avec lui laissant derrière lui beaucoup de tristesse. 

Je n’y suis plus retourné pour croiser mes jambes et encore moins fumer une clope et ma fumée s’en est morte avec lui en 1989.

Repost 0
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 13:21

Le journal satirique titre mercredi : « Plan social chez les dealers, Delarue est mort »Après avoir été encensé sur France 2 mardi soir, Jean-Luc Delarue est méchamment épinglé mercredi à la Une de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. 
Le dessin montre une bande de jeunes avec des casquettes à l' envers recueillis devant un cercueil, avec ce titre sans ambiguité : « Plan social chez les dealers : Delarue est mort ».
Cette Une féroce rappelle la couverture de l'hebdomadaire Hara-Kiri au moment de la mort du Général de Gaulle en novembre 1970 : « Bal tragique à Colombey : 1 mort ». Ce titre faisait allusion à l'incendie d'un dancing dans l'Isère, la même année, qui avait causé la mort de 146 personnes. Mi-novembre, le journal « bête et méchant » comme il se qualifiait lui-même était interdit. Une semaine plus tard Charlie Hebdo prenait la relève.
La Une sur Delarue fait évidemment référence aux ennuis judiciaires de l'animateur, décédé vendredi dernier d'un cancer de l'estomac. Le 14 septembre 2010, Jean-Luc Delarue avait été interpellé et placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête sur un important trafic de stupéfiants dans les Hauts-de-Seine. L'enquête avait conclu que le présentateur de Ça se discute était un gros consommateur de cocaïne qui en achetait pour plusieurs milliers d'euros par mois. 
En bon enfant de la télé, il avait fait son mea culpa, le soir même, à la fin de Toute une histoire, l'émission quotidienne qu'il animait à l'époque sur France 2. Mais cette confession n'avait pas suffi à la direction de France Télévision qui avait décidé de le suspendre immédiatement d'antenne et de confier le programme àSophie DavantJean-Luc Delarue avait alors lancé une fondation qui avait pour objet de lutter contre toutes les dépendances, en particulier la drogue. 

Il devait être jugé au mois de juillet mais la date de son procès avait été reportée en février 2013 en raison de ses problèmes de santé. L'action judiciaire s'est éteinte avec lui, le 24 août dernier.

Les habitués de Twitter n'ont pas tardé à réagir. Il y a ceux qui sont indignés d'une telle Une à la fois pour l'allusion à l'addiction de Delarue et pour le référence aux multiples plans sociaux et à la hausse du chômage: « La Une de Charlie Hebdo est horrible et de très mauvais goût » ou « Ouais enfin. Rire du chômage, je trouve ça limite limite ». Il y a ceux qui sont franchement emballés : « Excellente une !!! », « Énorme !!! ». Il y a enfin ceux qui sont partagés : « Je sais, c'est moche mais qu'est-ce-que j'ai ri ».

Sur son compte Twitter, Charlie Hebdo a déjà pris les devants en écrivant : « Sent qu'on va avoir (encore) droit à une brouette de « On peut rire de tout mais... » 


 

Repost 0
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 12:41

La cliodynamique, vous connaissez ? Probablement pas. Ce champ d’études interdisciplinaire tend à étudier les processus sociaux-historiques à long terme. Après une période de guerre vient une période de paix, puis de nouveau la guerre. L’Histoire est ainsi faite de cycles. 

 
Pourquoi ? Comment ? 

 
Le père de la cliodynamique, l’historien et biologiste russe Peter Turchin, est parti de l’idée que l’Histoire subit des cycles variables dans les faits mais récurrents dans leurs structures, comme si tout ceci suivait un modèleprédéfini. En étudiant les gouvernements en place, la démographie, les inégalités sociales, il serait possible d’anticiper les grands mouvements de l’Histoire.

 
Postulée depuis 2003, cette « science », encore jeune, a été consolidée par nombre de scientifiques parmi lesquels Heinz von Foerster, Leonid Borodkin, Jack Goldstone, George Malinetsky, Serge Kapitsa, Yuri Pavlovsky, Serge Nefedov et Andrey Korotayev (ces deux derniers étant ses collègues à l’Université du Connecticut où ils travaillent actuellement). 

 
Comme toute nouvelle théorie, elle a aussi ses détracteurs, l’idée que nous répétions inlassablement un schéma prédéfini a de quoi faire peur.

 
Mais si cela venait à être davantage matérialisée, la cliodynamique pourrait permettre aux dirigeants de ce monde de ne pas retomber dans les mêmes travers…
Pour ceux que le sujet intéresse et qui comprennent bien l’anglais, le sujet sur nature est passionnant.
Repost 0
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 19:52
Aujourd'hui, arrachez-moi les ongles
Je ne trahirai pas !

Vous ne savez pas le bout de mon courage.
moi, je sais.
Vous êtes cinq mains dures avec des bagues.
Vous avez aux pieds des chaussures avec des clous.
Je trahirai demain. Pas aujourd'hui,

Demain.
Il me faut la nuit pour me résoudre.
Il ne me faut pas moins d'une nuit
Pour renier, pour abjurer, pour trahir.
Pour renier mes amis,
Pour abjurer le pain et le vin,
Pour trahir la vie,
pour mourir.
Je trahirai demain. pas aujourd'hui.
La lime est sous le carreau,
La lime n'est pas pour le bourreau,
La lime n'est pas pour le barreau,
Le lime est pour mon poignet.
Aujourd'hui, je n'ai rien à dire.
Je trahirai demain

Marianne Cohn

D'origine allemande, Marianne Cohn est née en 1922 à Mannheim. Elle était membre de la Résistance Juive, elle sauva des enfants par des placements dans des familles françaises ou par le passage vers la Suisse. Elle était membre des Eclaireurs Israélites de France (EIF).


La Gestapo de Lyon l'arrête, en mai 1944, près de la frontière suisse alors qu'elle tentait de faire de faire passer 28 enfants. Ces enfants là seront sauvés.


Dans sa prison, elle écrit ce poème.

Marianne Cohn a été longuement torturée. Elle est morte assassinée par les nazis, le 8 août 1944, à l'âge de 22 ans et son corps jeté dans la fosse commune, à Ville-la-Grand, dans l'Isère.
Repost 0
Published by catger - dans TOUT SUR ISRAEL
commenter cet article
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 18:56

"Cette scène était très impressionnante pour moi et m'a profondément touché." - A.S., Autriche

Je me demande si vous.... vous sentez sa force et sa puissance émotive....??


Israel Defense Forces Are Prepared



 
Repost 0
Published by catger - dans TOUT SUR ISRAEL
commenter cet article
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 14:22
Apartheid ? Armée raciste ? Vous croyez toujours qu’aucun Arabe israélien ne sert dans Tsahal, où d’ailleurs on ne parle qu’hébreu ? Demandez donc au Lieutenant-colonel Al-Huzeil, musulman et commandant dans Tsahal, ce qu'il en pense. 


Lieutenant-colonel Al-Huzeil. Source : Yediot Aharonot

 
Lundi 6 août, des terroristes du Jihad islamique ouvrent le feu sur des soldats égyptiens près de Rafah. Ils prennent le contrôle d'un poste de surveillance de l'armée égyptienne, tuent des soldats égyptiens et volent deux véhicules militaires. L’une des jeeps explose finalement à la frontière israélo-égyptienne et l’autre est neutralisée par l’armée de l'air israélienne.
Si l'attaque que préparaient les terroristes via le Sinaï a été déjouée, c'est grâce à la vigilance des soldats israéliens, notamment ceux du bataillon commandé par le Lieutenant-colonel Al-Huzeil.

 

 
Le Lieutenant-colonel Al-Huzeil, noir, musulman et commandant dans le bataillon bédouin de reconnaissance du désert de Tsahal a reçu une nouvelle décoration militaire ce mois-ci pour avoir mené les soldats qui ont déjoué l'attaque du 6 août dernier à la frontière israélo-égyptienne.

 

 
En 2008 déjà, il avait été décoré après avoir empêché une attaque terroriste au point de passage de Kerem Shalom.

Des Arabes israéliens servent dans Tsahal…et ce n'est pas nouveau


Le bataillon a été fondé en 1987 notamment pour s’adapter particulièrement aux besoins des soldats bédouins et ainsi encourager leur engagement dans l’armée israélienne. La plupart des commandants du bataillon sont Bédouins, et sont les premiers de leurs familles à servir dans Tsahal. La communauté bédouine n’est pas obligée de servir dans l’armée, ce qui fait de tous les soldats du bataillon des volontaires. Ils risquent leurs vies chaque jour près de la bande de Gaza, et effectuent des patrouilles dans des zones relativement proches de leurs propres maisons. Ces soldats ont participé activement à tous les conflits majeurs dans la bande de Gaza.

 
Entraînement des soldats bédouins du Bataillon de Reconnaissance du Désert au Centre d'entraînement au combat en milieu urbain


 

Un savoir-faire unique et indispensable à la sécurité du pays

La semaine dernière encore, des réservistes  bédouins ont quitté leurs lieux de travail, familles et amis pendant quelques jours pour retourner s'exercer sur le terrain près de la bande de Gaza. Cette période de réserve, commune à tous les anciens soldats de Tsahal, leur permet de se maintenir au niveau. Pour les soldats du bataillon bédouin de reconnaissance du désert, c'est aussi l'occasion de partager leur savoir-faire avec  la nouvelle génération de soldats déployés dans la zone.

 

 
"Chaque soldat du bataillon a déjà eu affaire à des explosifs, et a déjà été la cible de tirs ennemis ou confronté à des terroristes pendant son service régulier. Nous voulons faire bénéficier notre expérience aux autres soldats opérant dans la région, notamment près de Gaza, ou l'état d'alerte est constant", a expliqué l'un des réservistes du bataillon.

Source : Tsahal en français sur internet, 
http://www.tsahal.fr

 
http://www.guysen.com/articles.php?id=18309&art_mail=1
Repost 0
Published by catger - dans TOUT SUR ISRAEL
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • : Comment tout savoir sur les stars : les news people, les potins, vidéos et photos de stars et de célébrités ? Surfez sur L'UNIVERS-DES-NEWS
  • Contact

Profil

  • catger
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/


  var _gaq = _gaq || [];
  _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']);
  _gaq.push(['_trackPageview']);

  (function() {
    var ga = document.createElement('script')
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/ var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script')

Rechercher

Archives

Pages