Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 22:35

Le 20 octobre 2012, la marine israélienne a arraisonné le bateau finlandais Estelle, affrété par un mouvement suédois "Bateau pour Gaza Suède". L'arraisonnement a été qualifié "d'attaque" par la représente de ce mouvement (quelques journaux ont repris sa phraséologie), et de "piraterie" et de "crime contre l'humanité" par le porte-parole du Hamas, jamais en retard d'une énormité. Il semble s'être déroulé sans violence, mais probablement pas sans fermeté. 

On rappelle que l'ONU elle-même avait déclaré le blocus légal en 2011. Les 30 passagers (parmi eux trois Israéliens et cinq députés européens) ont été contrôlés à Gaza. Ils seront expulsés, ou l'ont déjà été. Les fournitures scolaires qu'ils apportaient seront envoyées à Gaza, où parviennent chaque semaine plus de 50 000 tonnes de produits par le terminal de Keren Shalom, une quantité non négligeable pour un territoire censé vivre dans la détresse d'un blocus inhumain…

Richard Prasquier

« S'ils étaient vraiment responsables et courageux, ces braves gens auraient pu continuer leur voyage sur la côte Est de la Méditerranée  »

La vie à Gaza est difficile, mais pas pour tout le monde, comme en témoignent les ilots spectaculaires de luxe qui y sont de plus en plus visibles. On ne l'avait pas expliqué aux humanitaires suédois, mais le commerce est plutôt florissant et le Qatar vient de promettre la bagatelle de 250 millions de $ pour "améliorer l'infrastructure".

 On ne peut que conclure à l'échec assez ridicule de cette longue expédition maritime, mais il faut souligner aussi son caractère fantasmatique et timoré. Les humanitaires prétendaient recréer la saga des "voyages de la liberté" ("freedom rides"), ces voyages en bus qui ont contraint les États du sud des USA à respecter la loi fédérale et à en finir avec  la ségrégation raciale. 

Mais il est moins risqué, quand on est un vrai humanitaire (je ne parle pas des fanatiques du Mavi Marmara), d'affronter la marine israélienne plutôt que les hordes homicides du Ku Klux Klan.

 S'ils étaient vraiment  responsables et courageux, ces braves gens auraient pu continuer leur voyage sur la côte Est de la Méditerranée. 

Très vite, après Israël, après le Liban, ils auraient rencontré le grand port syrien de Lattaquié, et ils auraient pu y accoster pour manifester leur soutien à ceux qui se révoltent contre un régime bestial responsable de 30 000 morts et d'innommables tortures.

 Mais Lattaquié présente un double problème:

1° Ce n'est pas médiatiquement porteur puisqu'il n'y a pas d'Israéliens.

2° C'est vraiment dangereux.

Au contraire, Gaza est sans risque, et comme chacun sait, c'est le paradis des indignés. Le choix est vite fait, mais de là à prendre ces gens pour des héros…

Richard Prasquier, président du CRIF

http://www.crif.org/fr/leditorialdupresident/pourquoi-gaza-et-pas-lattaqui%C3%A9/33022
Repost 0
Published by catger - dans TOUT SUR ISRAEL
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 16:49

Un couple de parisiens décide de partir en week-end à la plage et de descendre au même hôtel qu'il y a 20 ans lors de  leur lune de miel.

 
 Mais, au dernier moment, à cause d'un  problème au travail, la femme ne peut pas prendre son jeudi....
 
Il est donc décidé que le mari prendrait l'avion le jeudi, et sa femme le lendemain.

 
L'homme arrive comme prévu et après avoir  loué la chambre d'hôtel, il se rend compte que dans la chambre,il y a un  ordinateur avec  connexion Internet. 
Il décide  alors d'envoyer un courrier à  sa femme  Mais il se trompe en écrivant  l'adresse.

 
C'est ainsi qu'à Perpignan, une veuve qui  vient de rentrer des funérailles de son mari mort d'une crise cardiaque reçoit l'e-mail.

La veuve consulte sa boîte aux lettres  électronique pour voir s'il n'y a pas de messages de la famille ou  des  amis.

 
C'est ainsi qu'à la lecture du premier d'entre eux, elle s'évanouit.

 
Son fils entre dans la chambre et  trouve sa mère allongée sur le sol, sans connaissance, au pied de l'ordinateur. 

 
Sur l'écran, on peut lire le message  suivant:
 
A mon  épouse bien-aimée, 

 
Je  suis bien arrivé.
Tu  seras certainement surprise de recevoir de mes nouvelles maintenant et de cette  manière..

 
Ici,  ils ont des ordinateurs et tu peux envoyer des messages à ceux que tu  aimes. 
Je viens  d'arriver et j'ai vérifié que tout était prêt pour ton arrivée, demain  vendredi. 
 
J'ai hâte de te  revoir. 
J'espère  que ton voyage se passera aussi bien que s'est passé le  mien. 

 
 P.S.  : Il n'est pas nécessaire que tu apportes beaucoup de vêtements :il fait une chaleur d'enfer ici !
 
Repost 0
Published by catger - dans HUMOUR
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 11:00


L'OM s'est incliné à Troyes (1-0) en clôture de la 9e journée. Les Marseillais, qui ont perdu Gignac sur blessure, laissent le fauteuil de leader au PSG. L'ESTAC, qui signe sa première victoire de la saison, n'est plus lanterne rouge.

Des dimanches comme ça, Marseille n'en redemande pas. A Troyes, les Phocéens ont concédé leur deuxième défaite de la saison, en encaissant un but de Benjamin Nivet en toute fin de rencontre (88e). Ils ont perdu André-Pierre Gignac pour quelque temps et, cerise sur le gâteau, laissent la tête du Championnat de France au Paris Saint-Germain, qui s'était imposé samedi face à Reims (1-0). 

Les Parisiens devancent les Marseillais au bénéfice d'une meilleure différence de buts (+10 contre +4). L'ESTAC, de son côté, profite de cet épilogue heureux pour laisser la lanterne rouge à Nancy.

Mal terminée, la soirée n'avait pas bien commencé pour l'OM. André-Pierre Gignac n'a pas dépassé le premier quart de la partie, blessé au pied (fracture). L'international français s'est fait mal sur une mauvaise réception et a dû laisser sa place à Loïc Rémy (23e). 

Si l'ancien Niçois a terminé le match sur ses deux jambes, il n'a pas été très heureux dans ses tentatives et s'est vu privé d'un penalty pour une faute de Saunier (80e). Ses partenaires n'ont pas été beaucoup plus en réussite. Souvent par maladresse, à cause de Thuram-Ulien aussi. S'il n'a pas eu des tonnes d'arrêts à faire, le portier a parfaitement défendu son but, comme sur cette frappe croisée d'Amalfitano (21e) ou ce pétard de Kaboré (84e).

Nivet, une barre, un but

Steve Mandanda a encore eu moins de travail que son jeune alter ego. Mais a fini par plier, sur une frappe en pivot de Benjamin Nivet (1-0, 88e). Le milieu de terrain troyen s'était déjà mis en évidence un peu plus tôt en propulsant de la tête un corner de Darbion sur la barre transversale du but olympien (56e). Cette première victoire de l'ESTAC servira peut-être de déclic aux hommes de Jean-Marc Furlan. Elle sonne comme un coup d'arrêt pour l'OM, qui avançait déjà au ralenti depuis deux journées. 

Après avoir coulé à Valenciennes (4-1) et partagé les points face au PSG (2-2) avant la trêve internationale, Marseille reste sur trois rencontres sans victoire en championnat. Les joueurs d'Elie Baup devront reprendre leur marche en avant le week-end prochain face à l'OL, sous peine de descendre encore d'un rang. Et de laisser filer le PSG.

-------------------------------------------------

Gignac, c'est une fracture !


 


Dimanche à Troyes, André-Pierre Gignac a probablement passé autant de temps à l'hôpital que sur la pelouse du stade de l'Aube. Touché sur une réception anodine, le Marseillais a dû quitter ses partenaires autour de la vingtième minute de jeu, après avoir tenté de poursuivre le match. 

 
Boitillant et rapidement soulagé par une béquille, l'attaquant a été conduit en service hospitalier où il a appris qu'il souffrait d'une fracture à un pied. Ce qu'Elie Baup a confirmé sur OMTV, après le match.

 
"C'est une fracture dans le pied", a indiqué l'entraîneur à la casquette, qui a ajouté qu'il n'était pas encore fixé sur la durée d'indisponibilité de l'international français. "Sur un appui, j’ai senti que ça avait pété, a confirmé le buteur marseillais. J’ai ressenti tout de suite la douleur. Je savais que c’était fracturé...

 
Selon Canal Plus, André-Pierre Gignac souffrirait précisément d'une fracture du cinquième métatarse du pied gauche, ce qui devrait l'immobiliser de longues semaines.

 
Jusqu'à ce coup dur, APG avait réussi un début de saison convaincant, avec 5 buts marqués lors des huit premières journées du Championnat de France. Débarrassé de ses pépins physiques et après une préparation complète, l'ancien Toulousain avait retrouvé toutes ses sensations. 

 
Il a subi un sacré coup d'arrêt, dimanche. "Ce n’est pas une bonne nouvelle, a-t-il lancé sur OMTV. C’est comme ça, ça fait partie de la vie d'un footballeur mais c’est souvent pour moi la guigne, et même doublement car on perd ce soir".
Repost 0
Published by catger - dans FOOTBALL
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 20:31

L'activité culturelle à Tel Aviv (Israël)........


 

Un clip musical très sympathique: 

Tel Aviv, symphonie urbaine

Réalité et fiction: 

 

Le retour des prisonniers israéliens au pays, de Guilad Shalit à Hatufim


 

Délicieux petit-déjeuner israélien: 

La shakshouka verte du restaurant HaKovshim


 

Jazz à Tel Aviv: 

Les Enhco Brothers à Tel Aviv, le jazz en famille


 

Récits de vie, traduction, théâtre:

 

La session d’automne des ateliers de l’Institut français de Tel Aviv


 

Et pour les écrivains de langue française en Israël, une rencontre au Palais des thés à Tel Aviv:

Une présentation de Livres-Enhco, un outil au service des auteurs


 

Shavoua tov, bonne semaine, שבוע טוב

Rachel Samoul
Repost 0
Published by catger - dans TOUT SUR ISRAEL
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 10:32

imgscan-contrepoints-646-Allemagne-1024x

C'est leur sens du civisme qui a permis aux allemands de se redresser, alors que les francais ne cherchent qu'a diminuer leur temps de travail!

 
Modèle allemand: 
  
Puisque la FRANCE, prend toujours l'Allemagne en exemple et que nos hommes politiques nous parlent sans cesse du modèle allemand, 
  
QUELQUES PRÉCISIONS...

 
 
  
France
Allemagne
Gouvernement
    1 Président de la République 
+  1 Premier Ministre 
+ 25 Ministres 
+  9 Secrétaires d'état
> > TOTAL : 36
1 Chancelier(e) + 8 ministres
 
 
 
TOTAL : 9
Coût d’un ministre
17 millions  d'Euros par an
 
le soir après le" boulot"
A Paris, le 1er Ministre se détend dans son logis de fonction (310m²) à Matignon tandis que ses collègues regagnent en limousines les hôtels particuliers que la République met généreusement à leur disposition
Angela MERCKEL rentre dans son appartement, dont elle paie le loyer, les factures d'eau et d'électricité. Comme chacun de ses 8 ministres
> > 
> >
Personnel
906 personnes travaillent à la Présidence de la République
A peu près 300 personnes en Allemagne
Parc auto
Élysée : 121 véhicules
Chancellerie : 37 véhicules
Déplacements
1 « Airbus A330-200 »
2 « Falcon 7X
2 « Falcon 900 »
2 « Falcon 50
> > 3 Hélicoptères « Super Puma » etc. ...
Systématiquement en train ou sur des lignes aériennes régulières
> > 
> >
Salaire
Président de la République 
21 026 €
Angela MERKEL 
> > 15 830 €
 
Budget
l’Élysée culmine à 
113 000 000€.
Chancellerie 
36 400 000 €
 
 
On commence quand Mesdames et Messieurs  "les Politiques"?

Repost 0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 10:00


Le PSG s'impose à domicile face à Reims grâce à une tête de Gameiro (1-0) et ravit provisoirement la tête à l'OM à la différence de buts.
Par Vincent BREGEVIN | Eurosport 

Le PSG met la pression sur l'OM. Avant le déplacement des Marseillais à Troyes dimanche (21h00), les Parisiens ont provisoirement pris la tête de la Ligue 1 au club phocéen en s'imposant au Parc des Princes devant Reims (1-0). 


Après une première période poussive, le club de la capitale a finit par faire la différence grâce à un but de Kevin Gameiro, titulaire aux côtés de Zlatan Ibrahimovic à la pointe de l'attaquefrancilienne. L'équipe de Carlo Ancelotti compte le même nombre de points que Marseille (19) mais affiche une meilleure différence de buts (+10 contre +5).

Déjà déterminant pour sa première titularisation avec un doublé face à Sochaux (2-0), Kevin Gameiro a encore su être décisif. Après avoir vu une tentative freinée par Kossi Agassa puis sauvée sur sa ligne par Aissa Mandi (30e), l'ancien Lorientais s'est trouvé à point nommé pour reprendre de la tête à bout portant un centre parfait de Maxwell et tromper le portier rémois (1-0, 66e). 

Il a ainsi marqué son premier but de la tête pour le PSG, et son troisième en L1 cette saison, en seulement deux titularisations.

 Surtout, il a permis à son équipe d'assurer l'essentiel en n'abandonnant pas de points au Parc face à un promu.

Sirigu encore décisif

Car Reims avait pris cette rencontre par le bon bout. Profitant des errements défensifs d'une équipe parisienne disposée dans un 4-4-2 inédit, avec Thiago Silva au milieu de terrain, l'équipe d'Hubert Fournier a dominé la première période et aurait pu prendre l'avantage très tôt sans une double intervention de Salvatore Sirigu sur un centre de Christopher Glombard, puis sur une frappe de Diego (5e). 


Le portier italien a encore sauvé son équipe en détournant un penalty du même Diego, après une main d'un Grégory van der Wiel encore décevant sur le flanc droit de la défense parisienne (39e). Il a aussi pu compter sur un sauvetage de Maxwell sur sa ligne sur une tête de Pape Souaré (45e) et sur sa barre sur un retournée de Julien Toudic (84e).


Echaudé par toutes ses alertes, le PSG a mis beaucoup plus d'intensité à la reprise, sous l'impulsion d'un Blaise Matuidi qui n'en finit plus de se rendre indispensable dans l'entrejeu, tant en club qu'en sélection. 

L'ancien Stéphanois aurait même pu devenir le héros de la rencontre si sa frappe enveloppée du pied droit n'avait pas trouvé la barre (55e). Il ne l'a as été. Pas plus que Jérémy Ménez, entré à la pause à la place de Nene et qui a vu sa tentative finir sur le poteau après une belle percée dans l'axe (64e) avant de vendanger un caviar de Zlatan Ibrahimovic (86e). 

Pas plus que Zlatan, en difficulté pour cadrer (28e, 59e, 61e, 88e) ou victime des inspirations d'Agassa (77e, 86e). Non, le héros du PSG face à Reims, c'était bien Kevin Gameiro.


http://fr.sports.yahoo.com/news/ligue-1-psg-dune-courte-t%C3%AAte-165301915.html
 
Repost 0
Published by catger - dans FOOTBALL
commenter cet article
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 08:15




Le Centre Communautaire...et la loge Kinereth du Bnai Brith d'Enghien...
Vous invitent

SAMEDI 20 OCTOBRE 2012

Au CCEEE 2, rue Jules Verne à St Leu à 20 h 30


Conférence de Georges Bensoussan - Historien


Juifs en pays arabe Le grand déracinement 1850-1975


Lors du reflux des puissances européennes, de nombreux Juifs furent ainsi contraints de partiraprès avoir subi humiliations et spoliations. Dans certains cas, ces phénomènes se sont

accompagnés de violences physiques.

Du Maroc en Égypte, de la Libye au Yémen comme en Irak et en Tunisie, des centaines de milliersde Juifs ont ainsi dû quitter les pays arabo-musulmans en moins de 25 ans.


L’histoire dramatique de ces Juifs fut par la suite occultée, éclipsée par la prédominance d’unjudaïsme ashkénaze lui-même recouvert par l’ombre immense de la Shoah.


S’appuyant sur des archives de l’Alliance israélite universelle, des documents diplomatiquesfrançais, des archives israéliennes et d’autres fonds épars du CDJC et de l’OSE...


GeorgesBensoussan a voulu envisager dans toute son épaisseur le déracinement des Juifs vivant dans lespays arabes.


Réservations : Sur le site cceee.org 


Rubrique Ecrivez-nous

Ou 01.39.60.26.21 (Josiane Sberro) PAF : libre participation
.C.E.E.E. 2 rue Jules Verne 95320 St Leu La Forêt

Tel : 01 39 95 96 90 Email :contact@cceee.org

Web : www.cceee.org


 
Repost 0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 21:16


Avez-vous jamais lu qu’un dirigeant politique ou un premier ministre d’un pays islamique a visité le Japon ?


Avez-vous jamais entendu que le roi d’Arabie saoudite ou le Président iranien ont visité leJapon? (Il y a eu 4 visites d’un officiel d’Arabie Saoudite au Japon en presque un siècle,

et 1 visite d’un président iranien, en 2000.

Le Japon impose des restrictions strictes à l’islam et aux musulmans.


a)Le Japon est le seul pays qui ne donne pas la citoyenneté aux musulmans.


b) Au Japon les musulmans n’ont pas droit à la résidence permanente.

c) la propagation de l’Islam au Japon est très mal vue par la population.

d) Dans les Universités du Japon, l’arabe et l’islam ne sont pas enseignés, dans quelleque langue que ce soit.

e) l’importation de Coran en langue arabe est interdite.

f) Selon les données du gouvernement japonais, il a été donné le droit à résidencetemporaire à seulement 2 musulmans lakhs, qui doivent respecter la loi japonaise. Cesmusulmans doivent parler le japonais et effectuer leurs rites religieux dans leurs
appartements.

g) Le Japon est le seul pays au monde qui dispose d’un nombre négligeabled’ambassades de pays islamiques.

h) les Japonais ne sont pas attirés par l’Islam.

i) Les rares musulmans résidant au Japon sont des salariés des sociétés étrangères.

j) Aujourd’hui, le Japon n’accorde plus de visas aux médecins, ingénieurs, ougestionnaires musulmans envoyés par des sociétés étrangères.

k) Dans la majorité des entreprises, il est précisé dans leurs règlements que lesmusulmans ne peuvent pas postuler pour un emploi.

l) Le gouvernement japonais est d’avis que les musulmans sont des fondamentalistes quimême à l’ère de la mondialisation, ne sont pas prêts à changer leurs lois musulmanes.

m) les musulmans peuvent difficilement louer une maison, au Japon.

n) Si quelqu’un apprend que son voisin est musulman, tout le quartier est alerté.

o) Nul ne peut créer une cellule islamiste ou école islamique, au Japon.

p) La charia n’est pas autorisée au Japon.

q) Si une femme japonaise se marie avec un musulman, elle est considérée comme uneparia.

r) Selon M. Komico Yagi (chef de département de l’Université de Tokyo) « Il y a un étatd’esprit au Japon selon lequel l’islam est une religion très étroite d’esprit et chacun devraitse tenir à l’écart de cette religion »

s) Le journaliste indépendant Mohamed Juber a visité de nombreux pays islamiquesaprès les attentats du 11 septembre, y compris le Japon. Il a constaté que les Japonaissont persuadés que les extrémistes musulmans ne peuvent pas frapper au Japon.

t) Le Japon compte 126 millions d’habitants. Interrogé sur le nombre de musulmans, AbuBakr Morimoto, ex-président de l’association islamique japonaise répondait :
« franchement, il y a peut-être 1000 musulmans japonais, et le nombre de 30.000 est trèslargement exagéré ».

u) Quelques Japonais ont entendu parler de l’islam pour la première fois en 1877, maisseulement comme « histoire des cultures ».

v) le « boom de l’islam » au Japon a été provoqué par l’armée japonaise et date de laseconde guerre mondiale. Une mosquée à a été construite à Kobe, et une centaine delivres et journaux ont été publiés sur l’islam. L’objectif de l’armée était d’être mieux équipéafin d’acquérir une bonne connaissance de l’islam et des musulmans. En 1945, l’islamdisparu rapidement du Japon.

w) en 1890, l’Empire Truc Ottoman a envoyé un vaisseau au Japon dans le but d’entamerdes relations diplomatiques et pour présenter l’Islam aux Japonais. Le navire s’appelaitErtugrul, et sur son chemin de retour, il a coulé avec 609 personnes à bord.

x) Il y a une trentaine « d’appartements mosquées » dans tout le Japon

y) Les Japonais considèrent que l’islam est une religion étrange de pays sousdéveloppés.

z) AU Japon, on ne trouve ni nourriture halal, ni éducation islamique, ni médias en arabe,ni littérature islamique.

Reproduction autorisée avec la mention suivante :

© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.islamawareness.net/Asia/Japan/history.html

Au secours ! Au secours !!!
SOS racisme … BHL …

C’est impensable de laisser faire ce genre de chose
Enfin un peuple intelligent !
Repost 0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 20:16
Repost 0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 19:53



J’ai un aveu à vous faire : je suis amoureuse du pays d’Israël. Après presque 18 années de vie ici, à travers deux Intifadas, deux guerres du Golfe, des hauts et des bas (surtout des bas) de l’économie turbulente d’Israël, et une vague de terreur de deux ans et demi qui m’emplit d’effroi et me brise le cœur, mon ardeur pour Israël n’a pas faibli.
Pourquoi aimé-je Israël ? Car j’ai visité la moitié des sites saints du monde. J’ai médité à Varanasi, je me suis immergée dans les sources sacrées du Gange, visité le Vatican, circulé autour du stupa bouddhiste à Sarnath, me suis baignée dans les eaux de Lourdes, randonné sur le lieu saint de Weepong Madonna dans trois mètres de neige dans les Alpes françaises, et visité des ashrams éloignés dans l’Himalaya. J’ai ressenti un sentiment d’exaltation à tous ces endroits.
Ce n’est qu’en Israël que je ressens la présence palpable de D.ieu lorsque je recherche une place de parking
Mais ce n’est qu’en Israël que je ressens la présence palpable de D.ieu lorsque je recherche une place pour me garer, lorsque je prépare le dîner, lorsque je suspends le linge, lorsque je suis prise dans un embouteillage, lorsque je me demande comment nous allons payer la facture de téléphone.
Ce ne devrait pas être une surprise. D.ieu a explicitement promis dans la Torah qu’Il entretiendrait un lien constant, 24 heures sur 24, avec le pays d’Israël et ceux qui y résident : « Un pays que le Seigneur ton D.ieu surveille constamment ; les yeux de l’Éternel ton D.ieu y sont rivés depuis le début de l’année jusqu’à la fin. » (Deut. 11 :12).
Providence divine
La plupart de mes amis ici à Jérusalem ont des myriades d’histoires sur la manière dont l’intervention Divine constante, directe (appelée en hébreuhachga’ha pratit), s’est révélée dans leur vie. En voici quelques-unes que je voudrais partager avec vous :
Lorsque mon mari (un musicien) et moi fîmes notre alya, la loi stipulait que les nouveaux immigrants avaient le droit d’importer trois « cadres » sans taxe. Cela signifiait que nous pouvions faire venir par bateau des appareils ménagers et des meubles d’Amérique sans payer les 100 % de frais de douane – une occasion trop bonne pour laisser filer. 
Pour notre dernier envoi, nous achetâmes un micro-ondes, un sèche-linge Maytag, un four autonettoyant et tout ce dont nous pensions avoir besoin pour le reste de notre vie. Lorsque, de retour en Israël, nous calculâmes le coût de tout ce que nous avions acheté plus les frais d’envoi et d’assurance, il nous manquait 2,100 dollars.
Je priais D.ieu de couvrir le déficit. Après tout, nous avions fait ces achats afin de mener notre existence ici, en Israël.
Quelques jours plus tard, une lettre arriva dans le courrier de la Fédération américaine de musiciens, Local 47, à laquelle mon mari avait appartenu dans le passé. La lettre l’informait que des rediffusions de « Face the music » - une émission télé sur laquelle il avait travaillé environ dix ans plus tôt -, avaient été vendues à un réseau chrétien de diffusion. L’enveloppe contenait un chèque d’un montant de 2,100 dollars.
Autre histoire : dans les appartements israéliens, la place est toujours extrêmement précieuse. C’est pourquoi, lorsque nous emménageâmes dans notre appartement il y a environ quatorze ans, je fus heureuse de trouver deux étendoirs à linge, qui, du point de vue de la taille et de la forme, entraient parfaitement dans le passage étroit entre ma chambre à coucher et la salle de bain où était située la machine à laver. 
Après de nombreuses années d’usage, l’un des deux étendoirs en plastique se fêla, jusqu’à ce qu’il ne tienne plus. Son jumeau était toujours en parfait état.
Un jour, j’observai l’étendoir cassé et me dis : « Il ne sied pas à la tiféretYerouchalayim (la splendeur de Jérusalem) d’avoir des objets cassés dans notre appartement. »
 Mais où pouvais-je acheter un tel substitut pour s’accorder avec l’étendoir en bon état ? On ne fabriquait plus de tels étendoirs de nos jours. Même le magasin où j’avais acheté les étendoirs avait fait faillite. Et quelle chance avais-je de trouver deux nouveaux étendoirs pour remplir cet espace étroit ?
Le jour suivant, un projet d’élagage dans le jardin de ma cour me laissa avec un carton de débris à jeter. Là où je vis dans la Vieille Ville de Jérusalem, nous plaçons nos détritus dans des pièces fermées réservées aux ordures, une pour différentes familles. 
Je n’avais pas été dans notre local de poubelles depuis très longtemps, car mon mari jette les ordures. Lorsque j’ouvris la porte du local pour y placer mon carton, je n’en crus pas mes yeux. Devant mes yeux, je vis un étendoir, identique au mien, en parfait état.
Est-ce que j’entends par là que le D.ieu tout-puissant sur terre et dans le ciel s’implique Lui-même dans mes finances et mes étendoirs ? Oui, absolument ! Telle est la qualité de la terre d’Israël : un engagement total. Une supervision constante, immédiate, détaillée. Une intimité implacable avec l’infini.
Rien d’étonnant à ce qu’il soit si difficile d’y vivre.
A la rencontre de votre "Moi" intime
D.ieu aime la terre d’Israël plus que le plus fervent sioniste. Comment le sais-je ? Il l’affirme dans Son Livre. À maintes reprises. Aucun gouvernement ou aucune brochure touristique d’un ministère israélien ne loue Israël plus que la Torah. D’après la Torah, Israël n’est pas simplement un merveilleux endroit à visiter – ou vivre, mais un coin de terre inextricablement lié à l’âme du peuple juif.
La première déclaration de D.ieu au premier Juif, Abraham, est l’ordre de venir en Israël. « Quitte ton pays, ton lieu de naissance, la maison de ton père, et va vers le pays que Je t’indiquerai. » [Gen. 12:1]
Se rendre dans le pays d’Israël consiste à se déplacer vers son moi le plus authentique, le plus profond.

Le terme hébraïque pour « aller » - lekh – est suivi du terme lékha, qui signifie « pour toi. » Le commentateur biblique classique, le Or Ha’haïm affirme que se rendre dans le pays d’Israël consiste à se déplacer vers son soi le plus authentique, le plus profond. L’alliance passée entre D.ieu et Abraham, Isaac et Jacob promit deux choses à leurs descendants : l’éternité du peuple juif et la terre d’Israël.
Au cours de la première révélation à Moïse, dans le buisson ardent, Il déclare qu’Il est conscient de la douleur des enfants d’Israël au sein de leur esclavage égyptien. Puis D.ieu révèle à Moïse Son projet de rédemption : « Je suis descendu pour les délivrer de la main de l’Égypte et les faire passer de ce pays vers une contrée fertile et spacieuse, vers une terre où coulent le lait et le miel… » [Ex. 3:8]
L’Exode ne fut pas seulement un passage de l’état d’esclavage à l’état de liberté, mais d’un endroit appelé Égypte jusqu’à un endroit qui sera appelé plus tard « terre d’Israël. » Venir en Israël faisait partie intégrante de la Rédemption. Un peuple qui avait développé une relation particulière avec D.ieu, qui avait été témoin de miracles visibles et à qui l’on avait donné la Torah ne pouvait résider que dans ce lieu particulier, la terre d’Israël.
Tout au long de la Torah, on se réfère à Israël sous l’appellation de « erets ré’hava », c’est-à-dire une terre spacieuse et expansive. C’est presque amusant, car Israël est un minuscule pays, environ de la taille de l’État du New Jersey. Même dans l’ancienne Mésopotamie, Israël était une lamelle de terre entourée de larges empires. Nos rabbins nous enseignent que ré’hava ne dénote pas une description géographique, mais plutôt une description spirituelle. Israël est « spacieux » car il développe la personne qui y vit.
Uniquement sur la terre d’Israël
Le judaïsme est la seule religion au monde liée à un pays spécifique. D’autres religions possèdent des sites sacrés, des rivières et des sources, mais le judaïsme soutient que chaque centimètre d’Israël à l’intérieur des frontières bibliques (n’inclut pas Eilat et la plupart du Néguev) est saint.
Ceci a d’immenses conséquences concrètes sur la pratique du judaïsme. Par exemple, toutes les mitsvot liées à l’agriculture (les commandements de prélever la dîme des produits, de laisser la terre au repos tous les sept ans, etc.), ne s’appliquent qu’à la terre d’Israël. Comme la Rabbanite Tsipora Heller aime le répéter : « Une tomate qui pousse sur la terre d’Israël est plus sainte que la manne qui tomba dans le désert. » Car des mitsvot s’appliquent à cette tomate. Et les mitsvot sont le moyen direct du Juif de se lier à D.ieu.
En donnant de nombreuses mitsvot dans la Torah, D.ieu commence par dire : « Lorsque vous viendrez dans le pays… » Na’hmanide, l’illustre sage du treizième siècle, soutenait que les mitsvot de la Torah ne pouvaient être accomplies convenablement que sur la terre d’Israël. Accomplir les mitsvot en dehors du Pays, écrit-il, n’est qu’un moyen de maintenir la pratique, de sorte que lorsque le peuple juif reviendra sur la Terre, il saura comment agir.
Le Kuzari décrit le plan de D.ieu de cultiver le peuple juif en tant que « royaume de prêtres et nation sainte », à l’instar d’un vignoble que l’on plante. Un vignoble a besoin de quatre éléments : des vignes, une terre, du soleil et de la pluie. Le Kuzari explique que les vignes sont le peuple juif, la terre est la Terre d’Israël, le soleil est la Providence Divine (hachga’ha pratit) et la pluie est la Torah. De toute évidence, si l’on plante des vignes françaises dans la vallée du Napa, elles vont produire des raisins différents. De la même manière, le peuple juif en dehors d’Israël ne peut accomplir sa finalité et son potentiel Divins.
Le sol même d’Israël possède une certaine vitalité spirituelle. De nombreux Juifs de la Diaspora ressentent un réveil de l’âme lorsqu’ils viennent en Israël, ou à Jérusalem, ou au Mur occidental. Le Mur, situé à la base du Mont du Temple, est le vestige restant du Second Temple, et n’a aucun ornement spirituel. Aucune fresque, aucun encens, aucune musique, aucune architecture somptueuse. Or la Chékhina, la Présence de D.ieu, est si tangible là-bas que peu manquent de la ressentir.
Le lieu privilégié de D.ieu
Imaginez un amoureux conduisant sa bien-aimée sur son « lieu de prédilection. » Portant un panier rempli de vin et de pain, tout en se promenant, il la divertit par des descriptions de son lieu secret, son rendez-vous d’amour. « C’est si beau, si calme, si éloigné, comme un autre monde. Tu vas l’aimer. »
Ils atteignent enfin le lieu, une clairière isolée dans la forêt. Elle jette un regard et sourit dédaigneusement : « ça ? C’est ça ton lieu privilégié ? Il n’y a rien ici ! Il n’y a même pas un banc pour s’asseoir ! Même pas une table de pique-nique ! Penses-tu que je vais m’asseoir par terre et salir ma jupe ? Et il y a des insectes rampants sur l’herbe. Je déteste les insectes ! »
Si la bien-aimée rejette le lieu privilégié de l’amoureux, quelles sont les chances que leur relation tienne ?
La Torah relate comment dans la seconde année après l’Exode, les Bné Israëlarrivèrent aux frontières de la Terre Promise. Dix espions parmi les douze envoyés pour espionner la Terre firent un compte-rendu négatif, et le peuple refusa de « faire l’alya. » Les Sages affirment que cette faute, le rejet de la Terre d’Israël, fut d’une certaine manière plus grave que la faute du culte du Veau d’Or. Après l’épisode du Veau d’Or, Moïse retourna au sommet du Mont Sinaï et implora le pardon Divin, qui fut accordé. Or, nous n’avons jamais été pardonnés pour la faute d’avoir rejeté la Terre d’Israël.
Si la bien-aimée rejette le lieu privilégié de l’amoureux, quelles sont les chances que leur relation tienne ?
Bien au-delà du nationalisme
Israël n’est pas simplement un projet de biens immobiliers parmi les autres
L’une des manières de rejeter Israël est de refuser d’y vivre. Il y a un autre moyen, plus pernicieux, de rejeter le lieu privilégié de D.ieu : de le traiter comme une parcelle de biens immobiliers comme les autres.

Imaginez que l’amoureux conduise sa bien-aimée sur son lieu privilégié de rendez-vous. Elle l’observe et s’exclame : « C’est très beau ! Nous pouvons le transformer en réel projet immobilier. Nous pourrons probablement le diviser en une dizaine de lopins, de 50 sur 60 chacun. »
La Terre d’Israël n’est pas une question de nationalisme. Le but de « faire d’Israël un pays comme les autres » viole son essence même. Imaginez les planificateurs urbains de la ville de Florence décidant de supprimer les inestimables œuvres d’art de la ville afin de faire de Florence « une ville comme les autres. » Le trésor inestimable d’Israël est son identité juive unique, sa puissance spirituelle, sa sainteté.
La Terre d’Israël n’est pas une question d’avoir un refuge contre l’antisémitisme. Ce but a échoué. Israël est le seul pays au monde aujourd’hui où de nombreux Juifs sont tués en raison de leur judaïté.
La Terre d’Israël n’est pas une question d’avoir un endroit où les Juifs dirigent.Oui, Israël a un Président juif, un premier ministre juif, des législateurs, maires et bureaucrates juifs. Il y a aussi des criminels juifs et des drogués juifs.
La Terre d’Israël est le lieu que D.ieu a assigné pour Son rendez-vous avec le peuple juif.
Comment pouvons-nous repousser cette occasion ?
Repost 0
Published by catger - dans TOUT SUR ISRAEL
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • : Comment tout savoir sur les stars : les news people, les potins, vidéos et photos de stars et de célébrités ? Surfez sur L'UNIVERS-DES-NEWS
  • Contact

Profil

  • catger
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/


  var _gaq = _gaq || [];
  _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']);
  _gaq.push(['_trackPageview']);

  (function() {
    var ga = document.createElement('script')
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/ var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script')

Rechercher

Archives

Pages