Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 11:22


Pas de vainqueur dans le choc au sommet de la 8e journée de L1. L'OM et le PSG ont fait match nul (2-2). Marseille conserve donc la tête.

Quand l'état-major du Paris Saint-Germain a sorti le carnet de chèques et fait traverser les Alpes à Zlatan Ibrahimovic au mois de juillet, il espérait le genre de buts que le Suédois a marqués, dimanche soir, au stade Vélodrome. 


Quand la direction de l'Olympique de Marseille avait délié les cordons de la bourse pour attirer André-Pierre Gignac à l'été 2010, elle n'était pas loin d'en attendre autant. A cette heure, les deux clubs n'ont pu être que satisfaits de leurs investissements. Le PSG l'était déjà. L'OM commence enfin à l'être.


Lors du choc au sommet de la 8e journée, les deux joueurs y sont allés de leur doublé et ont permis à leur club respectif de prendre un point (2-2). Un point qui permet à l'OM de conserver ses trois longueurs en tête du Championnat de France sur son visiteur du soir et de prouver que le club phocéen n'est pas seulement à la hauteur face aux petits. 


Du côté du PSG, il permet de terminer la semaine sur une note positive après avoir concédé une première défaite à Porto en Ligue des Champions (1-0). Voilà pour le fond.


Une seconde période sans relief


Sur la forme, il y a beaucoup de choses à redire tant le club de la capitale s'est reposé sur le talent du seul Zlatan. Eteints mercredi par les Portugais, les Parisiens n'ont pas mieux démarré leur match au Vélodrome. 


Battus dans l'impact par des Olympiens bien mieux entrés dans la partie, mis en difficulté une première fois sur une frappe de Gignac (4e), les joueurs de Carlo Ancelotti ont logiquement encaissé le premier but, par le même APG, qui a donné un tour de rein à Christophe Jallet avant de battre Salvatore Sirigu d'une frappe croisée du droit (1-0, 17e). 


L'ouverture du score n'a pas réveillé le PSG. Mais Zlatan. Un corner repris de l'extérieur du droit (1-1, 23e) et un pétard sur coup franc plus tard (1-2, 25e), l'ancien Milanais avait mieux fait que remettre le PSG dans le bon sens.


La tête dans le sac après ces deux coups de tonnerre, les Marseillais ont mis quelques minutes avant de reprendre leurs esprits. Et c'est encore Gignac, à la réception d'un corner de Valbuena, qui a trouvé la faille (2-2, 32e). 


Quatre buts lors du premier acte d'un OM - PSG, du jamais vu depuis octobre 1974. A l'époque, Marseille l'avait emporté 4-2. Dimanche, les joueurs d'Elie Baup n'ont pas réussi à imiter leurs lointains prédécesseurs. En seconde période, les Phocéens ont laissé le ballon aux joueurs de la capitale, espérant un contre qui n'est jamais venu. 


Et le club de la capitale, jamais capable d'accélérer la cadence, n'a pas aidé la seconde période à prendre de la hauteur. Mis à part une occasion franche pour Gameiro, sept minutes après son entrée en jeu à la place d'un Pastore transparent (53e), le PSG n'a pas fait grand chose du ballon. Zlatan Ibrahimovic n'a pas eu une troisième inspiration géniale. 


Le Suédois ne peut quand même pas tout faire.


http://fr.sports.yahoo.com/news/lom-garde-distances-205010792.html

Partager cet article

Repost 0
Published by catger - dans FOOTBALL
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • : Comment tout savoir sur les stars : les news people, les potins, vidéos et photos de stars et de célébrités ? Surfez sur L'UNIVERS-DES-NEWS
  • Contact

Profil

  • catger
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/


  var _gaq = _gaq || [];
  _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']);
  _gaq.push(['_trackPageview']);

  (function() {
    var ga = document.createElement('script')
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/ var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script')

Rechercher

Archives

Pages