Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 19:45

mardi 24 avril 2012

Ils ont combattu les allemands et sont morts. Retour sur la catastrophe de l'Arinfora....Par Haabir haisraeli...


En 1943, 140 soldats d'Israel se sont noyes avec le bateau anglais qui les menait au debarquement des allies en Italie. Un des soldats a ecrit sur la destination prevue : "il est dur de decrire l'enthousiasme. Nous nous rapprochons de nos freres qui luttent et sont maltraites". Mais le reve de beaucoup d'entre eux a ete anenati par une frappe aerienne de l'armee de l'air allemande face aux cotes lybiennes.
חיילי היחידה התאמנו במחנה צריפין
Les soldats de la brigade juive se sont entraines a la base de Tsrifin
"Nous etions surs qu'apres une absence de plus d'un an de la maison nous aurions droit a des vacances, et nous nous etions prepares a etre des rois a la maison pour le Seder de Pessah, mais entre-temps il y a eu des changements chez nous et nous sommes de nouveau en migration. A notre grande surprise nous avons ete informes que nous bougions. Le Seder a eu lieu dans le grande salle, et comme si nous avions eu le temps de nous preparer, le Seder a ete regle. Il nous a ete lu une Hagada traditionnelle ou ont ete incorpores de nouveaux chapitres plus actuels. Le Seder est passe aux oubliettes de ce qui nous attend maintenant et qui est recouvert d'un epais brouillard. Avant la fin du Seder on nous a informe qu'une partie de nous part des ce matin et que nous sommes parmi les partants, il se peut que dans la journee nous rencontrions un nouveau judaisme... (lettre ecrite en avril 1943 par un soldat juif de l'unite 462 de l'armee britannique).

מכתב של אחד מחיילי היחידה, מארכיון צה

Les soldats de l'unite 462, qui etait composee presque entierement de soldats volontaires juifs venus de ce qui allait devenir Israel, avaient deja connu le gout amer de la guerre. Quelques mois auparavant ils avaient combattu a El-Alamein, et avaient participe a mettre en echec les troupes de Rommel dans la campagne d'Afrique du nord. Tout le monde savait que le debarquement en Europe n'etait qu'une histoire de temps. Pourtant, quand ils sont montes a bord du bateau a Alexandrie, aucun des combattants ne savait qu'elle etait la mission pour laquelle ils avaient ete appeles en cet fin avril de 1943.

Apres deux jours en mer la mission leur a ete revelee : le debarquement en Italie. Les resultats en furent tres lourds - une attaque aerienne allemande a coute la vie a de centaines de soldats, dont les 140 soldats juifs qui etaient a bord du bateau appele "Arinfora". La rencontre avec un "nouveau judaisme" dont parla le soldat anonyme dans sa vision, decrite dans la lettre envoyee a sa famille, n'a jamais eu lieu.

Jeudi dernier les soldats du regiment britannique ont marque les 69 ans du naufrage de l'Arinfora et la memoire des 140 victimes, volontaires du futur Etat juif, lors d'une ceremonie officielle qui a eu lieu au Mont Herzl. Pour rendre hommage a ceux qui sont tombes lors de ce naufrage, et a leurs amis, se sont joints a la ceremonie des rescapes de ce bombarbement aerien allemand : les volontaires au service militaire au sein de l'armee de sa majeste, unis dans la lutte contre les nazis.

"Je me suis senti le bienvenue"

En 1942 les habitants du Yishouv juif en Terre Sainte savaient peu de choses de ce qu'il se passait en Europe. Les informations sur les invasions nazies etaient cependant connues, ainsi que les bruits sur le sort amer des juifs d'Europe, mais il n'y avait pas d'informations exactes sur ce qu'il se passait. "Nous ne savions pas grand chose sur les allemands", raconte Haim Hest, age de 92 ans, ancien soldat du regiment. "Nous savions qu'il y avait une grande guerre, que les allemands voulaient conquerir le monde et qu'ils etaient deja arrives en Afrique et en route pour Israel. "Nous avons entendu qu'ils hacelaient les juifs en particulier, mais a titre personnelle je n'avais pas vraiment compris ce que cela voulait dire".

Moshe Sharett qui etait a l'epoque responsable politique a l'agence juive, a beaucoup agit pour l'engagement des gens du Yishouv dans l'armee britannique. Les juifs qui sont en Israel, etait convaincu Sharett, doivent soutenir les efforts de guerre pour freiner l'armee d'Hitler et l'empecher d'envahir Israel, ainsi que liberer l'Europe de l'emprise nazie. Le nombre de volontaires fut eleve : 30 000 hommes, soit 8% de la population.

Hest, alors soldat du Palmach, a decide de se porter volontaire pour des raisons personnelles. "Je commandais un cours de formation au Palmach. Un instant avant de partir sur le terrain on m'a dit qu'un ordre d'en haut me retirait mon poste de commandement. J'ai pense que c'etait parce que j'etais un citadin, alors que tous mes amis venaient de villages ou de kibbuts. J'ai tout de suite abandonne et j'ai decide de m'engager chez les britanniques - au moins la-bas je me suis senti le bienvenue".

140 חיילים מצאו את מותם. לבסוף הגיעה היחידה לאיטליה

Mordekhai Barkai (Barkovitch) z"l etait chauffeur de bus quand il s'est porte volontaire dans l'armee britannique. Son fils raconte qu'a la meme epoque, en Eretz ils craignaient une invasion germano-italienne. "Papa nous a raconte que le Mont Carmel serait le deuxieme Metsada pour freiner l'invasion". Barkai s'est porte volontaire avec un ami a lui et a commence son entrainement a Tsrifin, et de la il a ete envoye au combat - il a combattu dans le desert occidental et a aide a freiner les troupes de Rommel".

L'argument principal pour l'engagement dans l'armee britannique etait : "quelle tete on aura si on ne participe pas a la guerre", declare le professeur Yoav Glaber, qui etudie les generations de volontaires du Yishouv juif pendant la deuxieme guerre mondiale. "C'etait une guerre totale, les fils de la lumiere contre les fils de l'ombre. Les nouvelles de ce qu'il se passait avec les juifs d'Europe arrivaient, mais passaient par la censure et les officiels. "La plupart se sont engages pour defendre le pays, parce que la guerre etait deja arrivee au Proche-Orient, mais de la shoah on a ete vraiment informes a la fin de la guerre".

"Soudain est apparu un avion"

Le 26 avril 1943 les soldats de la brigade juive ont ete appeles pour une mission dont les details etaient secrets. 334 soldats du regiment sont montes a bord de l'"Arinfora" aux cotes de centaines de soldats africains - l'Arinfora etait un bateau indou requisitionne pour le service de l'armee de sa majeste et qui a prit la mer le 27 avril a partir du port d'Alexandrie avec des dizaines d'autres bateaux qui transportaient des troupes regulieres, du materiel de combat, de la nourriture et de l'essence.

חיילי פלוגת התובלה בהפלגה
Les soldats de la brigade juive a bord de l'Arinfora
"Le soir du vendredi 31 avril, nous nous sommes reunis pour la kabalat shabbat", a raconte le sergent Yaakov Bikhovski dans un temoignage publie dans "Recueil des soldats juifs dans les armees du monde" qui est conserve dans les archives de Tsahal. "Nous nous sommes detendus avec des chansons de Eretz Israel. Le commandant du regiment, le major Yafe, s'est joint a la fete et nous lui avons raconte ce que nous savions de notre destination. De plus nous avons appris que nous allions a Malte. Il est difficile de decrire l'enthousiasme qui a eclate entre nous, notre reve secret se realisait, nous nous rapprochions de l'endroit ou nos freres se battaient et ou ils etaient maltraites".

"Il etait clair pour tous les navires qu'il serait dur de se cacher, au milieu de la mer, des yeux et des oreilles de l'ennenmi allemand. La crainte principale etait une attaque des sous-marins allemands. L'attaque par les airs arriva par surprise. Le premier mai, a 17H30 une alerte a retentit sur le pont des bateaux, alors que soudain un avion allemand est apparu", se souvient Hest. Nous etions sur trois rangees de 35 bateaux, et l'avion a simplement plonge et vole pratiquement a la surface de l'eau entre deux rangees. Nous avons compris de suite que ce n'etait pas une bonne nouvelle".

Apres moins d'une demi heure la crainte s'est realisee. Dans le ciel sont apparus des avions allemands. Une avalanche de bombes s'est abattue sur les navires. l'"Arinfora", qui a ete durement touchee, a commence a couler tres rapidement. "La consigne etait de descendre dans les cales du bateau en cas de bombardement, mais il s'est avere que ce fut une condamnation a mort", a raconte Hest.

Les uns apres les autres les soldats ont saute a la mer, ils ont essaye de s'accrocher a des debris en guise de bouees alors que les allemands leurs tiraient dessus a l'arme automatique. "Beaucoup d'entre nous ne savaient pas nager, les canots de sauvetage n'etaient pas suffisant pour le bateau qui coulait", a raconte Bikhovski dans son temoignage.

On recommence de nouveau

L'obscurite, les courants creent par les bateaux qui coulaient et le feu qui avait prit possession des bateaux touches, les rescapes du bombardement ont du faire face a tout ca pendant de longues heures dans l'eau. Si cela ne suffisait pas, les reservoirs d'essence qui avaient explose lors du bombardement avaient rendu l'eau epaisse et toxique a cause de la quantite de gasoil deservee dans la mer. "De nombreux actes heroiques ont eu lieu dans l'eau", a ete ecrit dans le rapport de l'armee britannique sur l'evenement en 1943. "Des gens epuises ont sauve leurs amis de la noyade. Quelques uns ont reussi a se raccrocher a des debris qui flottaient a la surface, la plupart d'entre eux ont reussi a survivre pendant deux a trois heures, jusqu'a ce qu'on les trouve et les sauvent". 

Les secours sont arrives au bout de trois heures. Un navire dragueur de mines qui passait par la a evacuer les blesses vers Benghazi, en Lybie. D'autres ont ete transferes a l'hopital de Tripoli a bord d'un navire de guerre grec qui etait venu aider. Alors est apparue l'etendue des pertes pour le regiment hebraique. "Nous savions que nous n'etions que quelques survivants, que nous avions perdu beaucoup de nos amis", a raconte Hest. 140 soldats du regiment hebraique ont perdu la vie pendant le bombardement.

null
Monument a la memoire de l'Arinfora au Mont Herzl
C'etait a l'epoque la pire catastrophe qu'ait connu le Yishouv juif depuis le debut de la guerre, et encore, le naufrage de l'"Arinfora" fut un petit incident de la deuxieme guerre mondiale. Les soldats dela brigade qui ont survecu sont rentre au Yishouv pour un repos de courte duree, puis ont ete renvoye a la base de Tsrifin. L'unite 462 fut reconstituee, et de nouveaux volontaires ont rempli les rangs. En septembre 1943, cinq mois apres le naufrage, le regiment est parti pour finir sa mission - debarque a Salerne, en Italie.

Les soldats de la brigade n'ont pas rencontre de communautes juives comme l'esperait le soldat anonyme dans sa lettre ecrite le soir du Seder de Pessah, mais seulement des restes de communautes - des refugies juifs rencontres sur la route. "Des refugies caches en Italie sont arrives, et la seulement nous avons compris l'horreur de ce qui s'etait passe", se souvient Hest. "Notre mission a ete redefinie, trouver le moyen de les faire venir en Eretz".

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli

Partager cet article

Repost 0
Published by catger - dans TOUT SUR ISRAEL
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • : Comment tout savoir sur les stars : les news people, les potins, vidéos et photos de stars et de célébrités ? Surfez sur L'UNIVERS-DES-NEWS
  • Contact

Profil

  • catger
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/


  var _gaq = _gaq || [];
  _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']);
  _gaq.push(['_trackPageview']);

  (function() {
    var ga = document.createElement('script')
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/ var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script')

Rechercher

Archives

Pages