Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 14:09


Intel s'apprête à séduire Apple avec ses futures puces pour appareils mobiles. C'est ce qu'a déclaré son PDG, Paul Otellini, lors de la journée consacrée par la firme à ses investisseurs.
Intel a dévoilé, lors de la journée annuelle qu'elle consacre à ses investisseurs, ses plans en ce qui concerne la conquête du marché des terminaux mobiles (smartphones et tablettes). Cité par le magazine Forbes, Paul Otellini, le PDG de la firme, n'y est pas allé par quatre chemins : « Notre objectif est de faire en sorte qu'Apple sache que notre silicium est très performant, qu'il pourrait faire mieux fonctionner le Mac ou qu'il peut améliorer l'iPad. Ainsi, quand le constructeur prendra ses décisions, il ne pourra nous ignorer. »
L'autre modèle est un double cœur tournant à 1,8 GHz qui devrait normalement intégrer un module 4G. Même finesse de gravure que la puce Exynos équipant le Galaxy SIII mais seulement deux cœurs au lieu de quatre. Enfin, le Z2000 est une puce monocœur 1 GHz destinée aux smartphones d'entrée de gamme, un secteur en croissance, notamment dans certains pays émergents. Tous ces processeurs sont gravés en 32 nanomètres. Bien qu'il n'existe pas encore de tests disponibles, Intel assure que ses puces sont des championnes d'autonomie et de performances quand on les compare à celles équivalentes chez les concurrents.Comme l'a rappelé le dirigeant, il y a encore un an personne n'aurait misé un centime sur les activités d'Intel dans le mobile. Et aujourd'hui, le fondeur peut se targuer d'avoir au moins trois puces à son catalogue. Le premier modèle est apparu lors du Mobile World Congress à Barcelone en février dernier. Il s'agit d'une puce monocœur cadencée à 1,6 GHz – l'Atom Z2460, nom de code Medfield – que la presse a pu voir à l'œuvre sur un smartphone développé avec l'opérateur Orange. Cette puce a été adoptée par l'opérateur indien Lava qui l'a intégrée dans unsmartphone tournant sous Android Gingerbread portant le doux nom de Xolo X900.

Une stratégie bien définie

Pour arriver à ses fins en terme de conquête de parts de marché, Intel a plusieurs cordes à son arc. En premier lieu, le fondeur entend s'appuyer sur le savoir-faire de ses ingénieurs en recherche et développement pour réduire la finesse de gravure de ses processeurs plus rapidement que ne le fera la concurrence. D'après Mike Bell, coresponsable de la branche mobiles et communications, le fondeur est en train de concocter pour 2013 une nouvelle puce – nom de code Merrifield – dont la finesse de gravure atteint 22 nanomètres, alors que ses concurrents en sont encore à 28 nanomètres. Bien entendu, elle sera équipée d'une partie graphique et d'un module compatible avec les réseaux 4G.
En 2014, le dirigeant assure que la finesse de gravure tombera à 14 nanomètres... Par ailleurs, la firme de Santa Clara compte essentiellement sur les énormes capacités de production de ses différentes usines pour diffuser en masse ses futures puces. Enfin, Intel emploie une véritable armée d'ingénieurs travaillant sur les logiciels et les systèmes d'exploitation. Et comme il avait « accompagné » Apple lors du passage des processeurs Power PC d'IBM aux puces Intel sur les Macintosh, le fondeur est évidemment prêt à réitérer l'opération pour faire migrer les iPhone, les iPad et les iPod des puces ARM vers les futurs Atom de la marque.

Apple prêt à franchir le pas ?

Au-delà de ce discours bien ficelé destiné avant tout à séduire les investisseurs, reste à voir l'attitude qu'adoptera finalement Apple. Pour continuer d'être compétitif et rentable dans le secteur des ordinateurs de bureau, Apple se devait, en 2006, d'abandonner le « confidentiel » Power PC et de passer au très répandu processeur x86 d'Intel.
Mais en ce qui concerne le mobile, la donne est différente. La firme de Cupertino est-elle déjà prête à faire une croix sur les centaines de millions de dollars investis pour un contrôle, de bout en bout, de la chaîne des composants – et notamment de ses processeurs basés sur l'architecture ARM ? Peut-elle remiser au placard du jour au lendemain son processeur A5 et le futur A6 développés en interne pour fonctionner spécifiquement avec iOS ? Pas si sûr... D'autant qu'ARM – LE concurrent d'Intel dans le secteur du mobile – semble avoir encore de beaux jours devant lui.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • : Comment tout savoir sur les stars : les news people, les potins, vidéos et photos de stars et de célébrités ? Surfez sur L'UNIVERS-DES-NEWS
  • Contact

Profil

  • catger
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/


  var _gaq = _gaq || [];
  _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']);
  _gaq.push(['_trackPageview']);

  (function() {
    var ga = document.createElement('script')
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/ var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script')

Rechercher

Archives

Pages