Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 19:07




Testées et approuvées, nos meilleures adresses sur la péninsule turque..

Face à la mer Égée, les nouveaux hôtels luxueux se disputent la péninsule de Bodrum, les yachts ses fonds limpides et les people son club mythique. La Riviera turque est une destination idéale pour l’été indien. Nos bonnes adresses pour conjuguer luxe et simplicité.

 
Beyoncé, Mick Jagger, Tom Hanks, Liz Hurley… Tous ont goûté au soleil de Bodrum et à la beauté de ses alentours. Depuis plus de trente ans, cet ancien village de pêcheurs et de plongeurs d’éponge séduit les rich and famous, les Stambouliotes aisés, mais aussi les vacanciers all inclusive. Aujourd’hui, la péninsule redéploie son tapis rouge : l’Amanruya a posé ses luxueux pool cottages au nord de la péninsule en 2011 ; le Swissôtel Bodrum Hill est attendu en 2013 et le Mandarin Oriental en 2014.

 
Mais, plusieurs siècles avant d’être envahie par les VIP de Bodrum, Halicarnasse était déjà une cité faste, connue au-delà des mers. Son mausolée, dont il ne reste que des ruines, figurait parmi les Sept Merveilles du monde antique. Faute de le voir, on se consolera par la visite de l’imposant château Saint-Pierre, édifié au XVe siècle, restauré et devenu le musée d’Archéologie sous-marine de Bodrum. À ses pieds, une frontière invisible sépare un lacis de ruelles pimpantes de l’élégante marina. D’un côté, les boutiques de souvenirs vendant les copies des plus grandes marques de luxe ; de l’autre, les mêmes modèles dans leur version originale et aux bras des passants. Malgré ce mélange de toc et de chic, Bodrum a su conserver son charme.

 
 Saveurs locales

 
Non, il n’y a pas que le kebab en Turquie ! Ali Ronay, chef exécutif des restaurants du Kempinski Hotel Barbaros Bay, confirme : « La cuisine turque est encore assez méconnue, en Turquie comme à l’étranger. Pourtant, elle est très variée, riche d’influences persanes, byzantines, méditerranéennes et caucasiennes. Elle change d’une région à l’autre et même d’un village à l’autre ! Elle est beaucoup plus subtile qu’il n’y paraît. » La preuve sur le terrain, un matin, au superbe marché de Milas, à une petite heure de Bodrum. Là, dans un foisonnement de tissus fleuris façon Liberty turc, les femmes se pressent autour des tomates écarlates, courgettes gorgées de soleil et pastèques prêtes à éclater. Dans la vitrine du fromager Günaltay, les pâtes semblent toutes de la même variété sous leur blancheur de craie. En bouche, pourtant, chaque fromage révèle un goût différent. Ali les accompagne de pain au sésame et d’olives au citron : « C’est le petit déjeuner traditionnel turc. » Un régal, d’une simplicité étonnante.

 
 De la table au dance floor

 
De retour à Bodrum, il faudra essayer la cuisine traditionnelle de Köfteci Bilal Alpay. Dans ce restaurant aux allures de cantine sympathique, on choisit ses plats pour quelques euros : boulettes de viande hachée aux herbes et riz, aubergines farcies... Le soir, on préférera la cour romantique de Kocadon, sans doute la meilleure table de Bodrum. Ses artichauts, plantés et cueillis avec amour dans son potager, font fondre les cœurs, et les encornets sont un vrai bonheur. On termine avec des figues nappées de chocolat fondant, une merveille ! Plus tard, à l’heure où les étoiles brodent la robe du ciel, la ville se remplit de noceurs qui écument bars et boîtes de nuit. Là, le mythique club Halikarnas, aux fausses colonnes antiques, fait danser le gotha depuis 1979. Le son n’y a jamais été aussi pur depuis sa réouverture, en août, après des travaux qui font apparaître la touche de Jade Jagger dans la déco.

 
Esprit hippie, toujours là

 
À vingt minutes en voiture, le village de Gümüşlük est le repaire des artistes et intellos depuis les années 1970. Les restaurateurs y ont planté leurs tables dans le sable et on y mange quasi les pieds dans l’eau. On vient y observer le plus beau coucher de soleil de la péninsule. La journée, des petits groupes marchent (ou nagent) jusqu’à l’île aux Lapins, appelée Tavşan Adası. Tout près, à Dereköy, le café-brocante Café Gallery Collectibles fait voisiner verrerie ancienne locale et samovar polonais centenaire. L’architecture moderne du bâtiment, improbable ici, rappelle une descente dans les fonds sous-marins. C’est la maison d’Oğuz Alpözen, l’ancien directeur du musée d’Archéologie sous-marine de Bodrum, et de sa femme. Ensemble, comme un livre ouvert, ils content l’histoire de Bodrum, le mausolée disparu et le château. Passionnant.

 
Carnet d’adresses

 
Y aller : la compagnie aérienne Pegasus propose un vol Paris-Bodrum (via Istanbul) à partir de 111 € et un vol Bodrum-Paris à partir de 86 €. Départs de Lyon et Marseille également.

 
S’informer : office de tourisme de Turquie, 102, avenue des Champs-Élysées, 75008 Paris. Tél. : 01 45 62 78 68. www.goturkey.com

 
Où dormir ?

 
Kempinski Hotel Barbaros Bay 
L’un des plus anciens établissements de luxe de Bodrum. Le Kempinski jouit d’une très belle vue sur la baie de Barbaros et d’une plage privée. En septembre, chambre double à partir de 280 €, en novembre et décembre, 185 €, en basse saison, 130 €, petit déjeuner inclus. Le Spa Six Senses, ouvert aussi aux non-résidents de l’hôtel, propose des massages orientaux à partir de 80 € les 50 minutes. Des cours de cuisine nouvelle turque  sont proposés jusqu’en décembre.
Kizilagac Koyu Gerenkuyu Mevkii Yaliciftlik. 
Tél. : 00 90 252 311 03 03.

 
Amanruya 
Ouvert depuis fin 2011 à Göltürkbükü, l’Amanruya est un écrin de luxe caché dans l’une des dernières forêts de la péninsule. Trente-six cottages, tous dotés d’une piscine privée, sont construits sur le modèle d’un village ottoman aux ruelles tortueuses. Son restaurant, ouvert à tous, surplombe l’immense piscine principale et trace un trait d’union entre les saveurs de la Méditerranée et de l’Asie. À la boutique, on déniche, entre autres, les merveilleux coussins de Yastik by Rifat Özbek.
À partir de 800 € la nuit (transferts aéroport inclus).
Bülent Ecevit Cad., Demir Mevkii, Göltürkbükü. 
Tél. : 00 90 252 311 12 12.

 
Myndos 
À Gümüşlük, un architecte à la retraite a repris quelques chambres en bed and breakfast. D’une simplicité rustique, elles sont situées près de la mer et bénéficient d’un grand jardin. Le propriétaire parle anglais et pourra recommander de belles balades. Environ 65 € pour deux, petit déjeuner inclus et fait maison. Et, dixit le patron, « les œufs de poule sont frais et pondus par des poules heureuses ».
Gümüşlük Yalısı. 
Tél. : 00 90 532 293 62 67 et 00 90 252 394 39 45.

 
À bord du Cumalilar
La meilleure façon de découvrir la péninsule reste la mer. Doté de huit cabines, le Cumalilar se loue avec son équipage à la semaine à partir de 650 € (entre 16 et 24 personnes à bord), petits déjeuners, déjeuners, dîners et boissons inclus. Le prix varie selon le nombre de passagers. À noter, le Cumalilar organise une fois par an une croisière « fooding » avec le collectif Kitchen Guerilla dont fait partie Ali Ronay, chef du Kempinski.
Tél. : 00 90 212 252 80 11 et 00 49 179 903 74 36.

 
Où manger ?

 
Köfteci Bilal Alpay, Yeni Çarşı, 2, Sok. 11. 
Tél. : 00 90 252 316 36 66.

 
Kocadon, Saray Sokak, 1.
Tél. : 00 90 252 316 37 05.

 
Gemibasi 
Depuis quarante ans, sa terrasse remplie de chaises bleues ne désemplit pas de locaux ou de touristes nationaux. Les serveurs sont, pour certains, les mêmes depuis dix ans, un bon signe dans cette ville balnéaire. On y va pour ses poissons frais et sa salade d’aubergines citronnées.
Neyzen Tevfik Cad., 132 (marina). 
Tél. : 00 90 252 316 12 20.

 
Tango 
Parce que le tango a de nombreux adeptes en Turquie, et surtout à Istanbul, on a apporté les saveurs de l’Argentine aux danseurs. La viande vient de Turquie, mais elle est préparée à la mode argentine. Les portions sont généreuses et la musique au rendez-vous.
Eski Cesme Mah. Neyzen Tevfik Cad., 170 (marina). 
Tél. : 00 90 252 316 08 98.

 
Où sortir ?

 
Halikarnas 
L’Halikarnas a beau avoir plus de 30 ans, elle continue de faire danser la jet-set. Deux nouvelles salles ont été ouvertes cet été, et le sound system a été amélioré. La nouveauté ? Un restaurant, Secret Garden, conçu par Jade Jagger et tenu par un Français.
Kumbahçe Mah. Cumhuriyet Cad., 132. 
Tél. : 00 90 530 372 29 85.

 
À Gümüşlük
Limon 
Perché sur les hauteurs de ce petit village tourné vers la mer, le café-restaurant Limon a planté ses canapés, tables et chaises au milieu de la nature. L’odeur entêtante des figuiers rend le lieu encore plus magique pour observer le coucher du soleil. L’adresse n’est ouverte qu’aux beaux jours de l’été (et de l’été indien).
Yalı Mevkii, 1. 
Tél. : 00 90 252 394 40 44.

Club Gümüşlük 
Il y a un je-ne-sais-quoi de cool attitude dans ce café-club qui organise des concerts le soir. Toute la jeunesse trendy s’y retrouve à 2 m de la mer. De l’après-midi aux petites heures de la nuit.
Gümüşlük Yalısı. 
Tél. : 00 90 538 969 19 04.

 
À Dereköy
Café Gallery Collectibles
Cette maison moderne qui abrite un café-brocante attire forcément le regard des passants, près du pont. Il n’y a pas plus insolite : une tour aux vitraux colorés en plein village traditionnel !
Tél. : 00 90 252 394 43 08.

 
Shopping

 
Zaida
Un des rares magasins sur la marina à proposer des coussins aux tissus colorés venant des confins de la Turquie et de l’Ouzbékistan, mais aussi des chaussures-chaussons en soie.
Tepecik Mah. Neyzen Tevfik Cad., 102 (marina). 
Tél. : 00 90 252 316 20 58.

 
Güney Sandalet 
Bodrum est connue pour ses sandalettes en cuir. Les plus jolies se trouvent chez Güney. 
Çarşı Mah. Terzi İbrahim Özkeskin Meydanı, 14.
Tél. : 00 90 252 313 42 91.

 
Gallery Mustafa 
Sa famille travaille dans les tapis depuis des générations : Mustafa est sans conteste l’un des meilleurs spécialistes de tapis à Bodrum.
Dr. Alim Ekinci Cad., 48. 
Tél. : 00 90 252 313 10 43.

 
Zeki Triko 
Les plus beaux maillots de bain de la ville sont présentés dans cette très jolie maison où l’on resterait volontiers toute la journée.
Bodrum marina. Tél. : 00 90 252 316 55 98.

 
Grand marché de Milas
Tous les mardis, le marché de Milas est une merveilleuse expérience. Beaucoup de fruits et légumes bien sûr, mais aussi de la vaisselle et de la mode. Peu de touristes s’aventurent jusque-là. On y va en voiture ou en dolmus (minibus collectifs).

 
Plongée : Bodrum Diving 
Le fils de l’archéologue et ancien directeur du musée emmène les plongeurs sous les eaux de Bodrum. Attendez-vous à des merveilles…
Kumbahçe (Halikarnas), port n° 23. 
Tél. : 00 90 532 766 74 48 et 00 90 535 342 10 10.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • : Comment tout savoir sur les stars : les news people, les potins, vidéos et photos de stars et de célébrités ? Surfez sur L'UNIVERS-DES-NEWS
  • Contact

Profil

  • catger
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/


  var _gaq = _gaq || [];
  _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']);
  _gaq.push(['_trackPageview']);

  (function() {
    var ga = document.createElement('script')
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/ var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script')

Rechercher

Archives

Pages