Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 22:07

AVENUE FRANKLIN ROOSVELT A LA GOULETTE. Par Somelier Richard ..


Cette avenue était considérée comme étant la principale. Prenant sa source à partir du canal nord de la Goulette, elle s’arrêtait à la frontière du quartier dit de la Piccola Chichilia plus exactement à hauteur du SQUARE. A proximité de la station d’essence Esso tenue par les frères ?????


Tout au long de cette avenue, que l’on soit sur le coté pair ou impaire, de nombreux commerces tenus particulièrement pas des juifs goulettois étaient à l’honneur. 


On y trouvait des gargotes comme celle de Khlifa, le roi de la brique à l’œuf ( Bri Kha), face à CHEZ BICHI, des marchands de beignets à l’huile, zlebia sfenj, makrouds, frites dans les vitrines etc…Ces magasins étaient tenus par des musulmans issus du sud de la Tunisie. Tout comme les épiceries. Les patrons travaillaient trois ans d’affilés et ensuite repartaient pour deux ou trois mois pour rendre visite à leur famille durant le mois de Ramadan de préférence, laissant leurs échoppes à des cousins. Je me rappelle de Hamza l’épicier pas loin de l’oukalla, grand spécialiste des salaisons. Et de celle dite à DEUX PORTES pas loin du Casino.


Sur cette avenue se trouvaient aussi les célèbres restaurants CHEZ BICHI et son concurrent qui lui faisaient face, CHEZ KAHLOUN. 
La boutique Galerie Albert était très connue. On y trouvait presque tout, du petit bouton à la bobine de fil ainsi que des étoffes Son employé Mistro bamout de son vrai prénom Mouchi, avait du mal à mesurer un mètre de tissus. Celle de Franco mercerie était aussi bien connue par les dames. 


Les cafés et brasseries étaient nombreux et chacun des goulettois avait son ou sa préférée. Certains restaurants se transformaient en salle de prière lors du YOM KIPPOUR. MADAME LAGARDE. Sur cette grande avenue, beaucoup de petites rues menaient aux plages. Elle était la seule qui nous ouvrait le grand air marin. 


Des noms comme le Takket’S, le Casino, le Printania, étaient des lieux très prisés par la grande communauté juive. 


Un pigeonnier, à proximité du Casino, culminé à 50 mètres au dessus de la mer, bien raide il faisait face au Bou-Kornine. Un jour sa coupole fut emportée par le vent. Sans faire de victimes et depuis les pigeons trouvèrent refuges ailleurs. 


Cette avenue avait aussi sa petite synagogue sur rue tenue par intermittence par Monsieur Feu KRIEF, le papa de Ruthy. 
Durant la période estivale, elle était l’avenue des grandes promenades. Des allés et venues sans interruption qui obligeaient les voitures à slalomer d’entre les passants indisciplinés durant la saison chaude. 


L’apport des tunisois en masse durant cette saison augmentait considérablement la population locale. Nous goulettois, retrouvions alors nos copains tunisois qui se mêlaient à toutes nos agapes et à nos jeux. Beaucoup de membres de famille aimaient à installer une petite table devant le seuil de leur maison pour y gouter à leur apéro ou tout simplement restaient allongés sur leur chaises longue pour ressourcer leurs poumons du bon air frais marin de la cité. Je n’ai pas connu de tuberculeux à la Goulette. Mais beaucoup de cons et de couillons sains d’esprit.


L’ambiance sur cette avenue équivalait à celle des CHAMPS ELYSEES mais à petite échelle. Bien éclairée la nuit, ses arbres blanchis à la chaux vive, elle vivait ses longues soirées en harmonie avec ses estivants et ses locaux. 


Le café VERT était le plus prisé des endroits autant par les jeunes goulettois que par les jeunes tunisois sans oublier les familles attablées sur sa terrasse dés le coucher du soleil. 


C’est sur cette grande avenue que les vendeurs de Jasmin et autres marchands de condiments arpentaient sans discontinuer ce ‘boulevard’ de la joie et du plaisir. Elle offrait à cette cohue insatiable un certain bonheur non retenu.


La grande avenue FRANKLIN ROOSVELT était aussi l’avenue des défilés du 1 Juin, commémoration de la rentrée de Bourguiba par le port. 
Elle devrait être inscrite au PATRIMOINE NATIONALE MONDIALE tant elle a dépassé largement sa renommée.


Je m’excuse de ne pouvoir citer dans les détails certaines boutiques, échoppes et magasins qui ont fait la fierté de cette avenue tels le marché centrale et sa poissonnerie. 


A vous chers amis, de compléter ce que j’ai oublié certainement. Merci.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • : Comment tout savoir sur les stars : les news people, les potins, vidéos et photos de stars et de célébrités ? Surfez sur L'UNIVERS-DES-NEWS
  • Contact

Profil

  • catger
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/


  var _gaq = _gaq || [];
  _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']);
  _gaq.push(['_trackPageview']);

  (function() {
    var ga = document.createElement('script')
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/ var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script')

Rechercher

Archives

Pages