Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 22:47

 

EL STAH.

 

La terrasse.

 

 

Au pays de la ‘chéchia’‘El stah’  n’était pas seulement le lieu privilégié des moineaux quoique que l’on nomme aussi les épingles à linge de ‘Assafar’ ( oiseaux.

 

Tout comme eux d’ailleurs, ils étaient suspendus aux cordes. Rares étaient celles de nos voisines qui s’aventuraient à les oublier sur ce perchoir de corde car  elles risquaient de ne plus les retrouver ;  les petits larcins entre locataires étaient monnaie courante.

 

‘El stah’ c’était aussi le salon à ciel ouvert en tout temps de nos mamans qui s’offraient après l’étendage, un brin de causette après avoir accompli cette tâche ardue de lessivage et après avoir  entreposé leur matériel dans les buanderies qui étaient bien souvent communes faute de nombre.

 

Certaines heures  étaient assignées  à chacune des locatrices pour laver leurs affaires dans la ‘bila’, à tour de rôle,  seule la propriétaire de l’immeuble pouvait se targuer d’en avoir une de personnelle, fermée avec un cadenas, les autres ne méritaient pas cet honneur.

 

Le petit peuple avait  juste le droit de la fermer par une ficelle souvent usée.

 

Une concierge, souvent appelle Fatma ou Hlima présidait au destin de cet endroit.Elle logeait une chambre au -dessus de nos plafonds.Elle avait bien plus l’air d’une matrone qu’une  gardienne d’immeuble.Elle nous houspillait souvent lorsque nous piétinons les escaliers encore mouillés.C‘était son rôle. Le nôtre n’était pas facile à tenir. Notre jeune âge était prétexte à passer outre à ses ordres et recommandations.

 

‘El stah’ était le lieu de prédilection   des  confidences et ragots qui s’échangeaient  entre ces bonnes  dames de compagnie qui ne se gênaient nullement parfois à critiquer à voix haute telle ou telle voisine,  laissant ainsi leurs remarques voler dans l’air, descendre  par la verticale de la cour pour s’introduire enfin  par les grandes fenêtres du dessous, aux étages inférieurs et  atterrir  sans précaution aucune   aux oreilles  de celle qui n’était pas à leur goût.

 

Les querelles et chamailles étaient nombreuses.Elles se gardaient cependant d’en parler aux maris afin de ne pas envenimer la situation.

 

‘El stah’ était aussi notre espace de jeu, malgré les craintes et angoisses de nos parents qui voyaient d’un mauvais œil ce ‘terrain de jeu’ à cause du danger que représentait le parapet‘darbouz’ qui n’était pas bien haut, environ 90 cm de hauteur. Des chutes mortelles se sont  déjà produites malheureusement. Certains gosses poussaient leur héroïsme jusqu’à marcher debout sur ce bord qui n’était large que de quelques centimètres.

 

 

Mon kif  était de me pencher par-dessus cette ‘rambarde’ de ciment badigeonné de chaux vive, assez chaude en été, pour héler mes amis d’en bas  qui rechignaient, pour certains, sans doute par manque de courage ou sur ordre de leur géniteur averti, sage précaution, de venir me rejoindre, préférant à juste raison taper du ballon sur le macadam, en formation par quatre ou cinq,  contre une porte mal peinte et cabossée d’un garage qui résistait aux assauts répètes du rond en cuir.

 

La buanderie de la terrasse était un endroit fort apprécié, il y faisait toujours frais. L’eau était bien fraîche que celle de nos robinets. C’était aussi l’endroit idéal pour nous adolescents pour  faire la fameuse bou……….t’ à l’abri des regards malséants.

 

Parfois, la curiosité nous pousser à ‘œilletter’ de là haut, certaines scènes proscrites par notre religion,  comme surprendre une voisine épaisse et  nue se rinçant sous  son tuyau en caoutchouc de couleur rouge  dans sa cour ou telle jeune fille se savonner sans arrières- pensés, découvrant ainsi sous nos regards vierges et ravis,  certaines anatomies aussi grasses que bien parfaites.

 

La rançon du ‘taffardage’ ne payait pas à tous les coups.

 

El stah se transformait à certaine période de l’année en ‘balcon’ de théâtre’ pour les familles nombreuses qui regardaient défiler fièrement leurs rejetons en tenue de leurs clubs, fanion en tête, lors de la fête du 1 juin ; retour historique de Bourguiba z’al. Je ne sais pas si ce défilé existe encore.

 

 

 

Il y a des soirs un peu particuliers.

 

Où l’envie prend soudain le dessus sur le non dit.

 

Des soirs de soulagement où le consistant voile l’écran.

 

De s’exprimer dans le calme et le paisible, oui loin de cette télé dévoreuse de silence.

 

‘…Chérie, viens approche toi… ! Comme tu es belle, comme ton regard n’a pas changé, il est resté pareil à  celui de tes 18 ans, de ce fameux soir où pas loin du café vert nous nous donnions rendez-vous en cachette, loin de tes frères et surtout de ta maman qui t’épiait, d’autant plus  que j’avais la renommée d’être un ‘gentil dragueur’, presque un voyou… ! Tu étais timide, jolie… ! Que lorsque tu me pinçais dans la voiture à cause des 14 jeunes filles qui m’ont prit pour leur taxi BB… !  Je m’en souviens encore sous ce soir pluvieux. Nous étions toi et moi… ! Comme une belle paire de boutargue…35 ans plus tard nous revoilà tjs comme une paire de boutargue bronzée mais un peu rassie, la cire est entrée dans mes oreilles et je n’entends que ce qui me convient… ! Approche chérie… ! Avant nous parlions de nous…De nos projets… ! Grâce à D ieu nous avons pu les honorer… ! Puis sont venus les enfants, de belles filles et maintenant, nos petits enfants courent sous le lit, tu t’imagines, quel bonheur d’écraser à deux heures du mat un jouet qui chante… ! Crois tu chérie que nous parlerons un jour de nos arrières petits enfants… ? Mais dans quel état serions nous ye z….i Hein… ? Une paire de boutargue cramée sans cire, nue, qui  laisse nos veines bien en relief apparaitre… ? Chérie tu dors… ? Je t’aime… ! N’oublie par chérie, je dois partir avant ok.. .??? Dors ma belle dors… !’

 

 

 

terrasses.jpg

 

http://univers-des-news.over-blog.com/
http://tendancedesantipodes.blogspot.com/
http://www.facebook.com/photo.php?pid=141555&id=100000913129179#!/gege.rudspace.cattan

Partager cet article

Repost 0
Published by catger - dans les news
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • Le blog de univers-des-news.over-blog.com
  • : Comment tout savoir sur les stars : les news people, les potins, vidéos et photos de stars et de célébrités ? Surfez sur L'UNIVERS-DES-NEWS
  • Contact

Profil

  • catger
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/


  var _gaq = _gaq || [];
  _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']);
  _gaq.push(['_trackPageview']);

  (function() {
    var ga = document.createElement('script')
  • http://tendancedesantipodes.blogspot.com/ var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-15905281-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script')

Rechercher

Archives

Pages